]]>

Pourquoi tourner à l’étranger ?

Publié mardi 4 août 2009
Dernière modification mardi 4 août 2009
News lue 486 fois

Par Maya

Rubrique News
◀ Le premier film hip-hop hindi ?
▶ Un thriller à fins multiples

De plus en plus de films indiens sont tournés à l’étranger. Quand on essaie de suivre les plannings des stars, on les retrouve à Londres (London Dreams, Love Aaj Kal, House Full), San Francisco (My Name Is Khan), Singapour (All the Best), en Afrique du Sud (No Problem), en Italie (Ajab Prem Ki Ghajab Kahani), dans les Bahamas (Blue)… Un tournage était même prévu à Paris cet été avant qu’il ne soit annulé (7 Days in Paris).
On a parfois l’impression que les films indiens (disposant de budgets confortables et de stars bankables) sont plus souvent filmés à l’étranger qu’en Inde.

La raison à cela ?
Il semblerait qu’une des raisons principales serait… la ponctualité des stars ! Un article dans Filmfare explique que lorsque les tournages ont lieu en Inde, les stars sont très en retard, voire ne viennent pas du tout certains jours. Récemment, toute l’équipe de Mani Ratnam était à Ooty pour Raavan. Trois jours de tournage étaient prévus avec Govinda… qui n’est jamais venu et était injoignable. La scène a dû être démontée sans qu’un seul plan ait pu être tourné. Charmant…

Au moins, dans les contrées lointaines, les réalisateurs les ont "sous la main" et les acteurs sont dédiés à leur travail, les plannings de tournage sont mieux respectés, plus faciles à organiser, malgré les frais de transport ces tournages sont moins onéreux.

Autre raison avancée : les foules indiennes qui se pressent sur les tournages en Inde, rendant parfois le travail difficile, voire dangereux : le tournage de Lamhaa à Srinagar a dû être stoppé le temps des élections, la foule était trop nerveuse et les prises de son étaient envahies de slogans anti-indiens. On se souvient aussi du premier tournage de Water qui n’a jamais pu commencer à Bénarès, le film avait dû être ajourné et a finalement été tourné au Sri Lanka.

Enfin, les paysages étrangers remportent toujours les suffrages du public, le cinéma hindi devrait être sponsorisé par les agences de voyages…

Que les passionnés de l’Inde se rassurent, on verra quand même le Ladakh dans 3 Idiots, le Fort Rouge de Delhi dans Love Aaj Kal, le Cachemire dans Lamhaa, le Kerala dans Raavan

Commentaires
7 commentaires