]]>

Prabhu Deva

Fonctions : acteur, réalisateur, chorégraphe, danseur
De son vrai nom : Prabhudheva Sundaram
Surnoms : Michael Jackson indien, Benny Lava
Né le : 3 avril 1973 (45 ans)
à : Madras (Tamil Nadu)
Nationalité : indienne
Famille : marié, 3 enfants dont un est décédé

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La biographie de Fantastikindia

Par Gorkita, Gandhi Tata, Guiridja
Publié le 25 juillet 2010

Dernière mise à jour le 18 août 2016

Article lu 2121 fois

… Pour commencer

Avant de parler de Prabhu Deva, il est important d’évoquer l’homme qui l’a inspiré : Mugur Sundar, alias Sundaram master, son père. Sundaram master fut un chorégraphe de renom qui a travaillé avec les plus grandes stars des industries du sud, de la période noir et blanc à celle de la couleur. Il se démarquait déjà en son temps avec un style unique et des pas novateurs. Il avait inspiré l’acteur comique Nagesh que l’on surnommait le Jerry Lewis indien. Après plus de 10000 séquences chorégraphiées, Sundaram master fait profiter de son expérience les plus jeunes dans diverses émissions de télé-réalité consacrées à la danse.

Dans la famille Sundaram, on compte deux autres danseurs à côté de l’illustre papa, avant Prabhu Deva, il y a son grand frère Raju Sundaram et le petit dernier Nagendra Prasad. Raju Sundaram est un des chorégraphes les plus demandé du pays, il a également connu une brève mais notable carrière d’acteur avec des films comme Jeans. Nagendra Prasad a contribué à quelques clips inoubliables comme le cultissime Humma humma dans Bombay.

Début de carrière

Prabhu Deva débute à Kollywood en tant que chorégraphe dans Vetri Vizha, un film avec Kamal Hasan sorti en 1989. Sa première apparition devant la caméra date de 1988 dans Agni Natchathiram où on l’aperçoit brièvement derrière l’acteur Karthik sur le clip Raja rajathi signé Maniratnam. Par la suite, ses participations sont nombreuses dans les clips dansants de divers films tamouls du début des années 90. A l’instar de son frère Rajusundaram, Prabhu Deva illumine les séquences dansées par des mouvements venus d’ailleurs. Jusque-là, ces clips qu’on appelle aujourd’hui item numbers n’avaient pour but que de mettre en scène la bimbo du moment avec des danseurs servant de faire-valoir. L’avènement des frères Sundaram change la donne et les bimbos rejoignent très vite les décors. Inutile de dire que Prabhu Deva fait partie de ces danseurs qui retiennent notre attention par leur simple talent.

Ainsi, certains de ces clips ont rejoint la postérité en devenant de véritables cours de danse pour de futurs chorégraphes ou jeunes acteurs. Beaucoup se sont inspirés de Prabhu Deva et lorsqu’on voit danser aujourd’hui des acteurs comme Vijay, Simbu ou Hrithik Roshan, on reconnaît sa vivacité et son influence artistique. Parmi ses apparitions, on citera Chikku Bukku dans Gentleman ou encore Chinna rasave dans Walter Vetrivel.

Même s’il trouve son premier rôle au cinéma dans Indhu en 1994, c’est Shankar qui va véritablement lancer sa carrière d’acteur dans Kadhalan la même année. Doublé en hindi sous le nom de Humse Hai Muqabla, le film permet à Prabhu Deva de passer du jour au lendemain du statut de danseur talentueux à celui d’icône populaire. Les chansons composées par A.R. Rahman sont élevées à une autre dimension grâce à la mise en scène imaginative de Shankar, mais surtout la présence charismatique et magique de Prabhu Deva. "On n’avait jamais vu ça !", c’est l’impression générale de toute l’Inde qui reste tétanisée par ce talent brut qui a mis tout le monde d’accord. Chikku Bukku n’était qu’un prélude pour celui qu’on surnomme désormais le Michael Jackson indien.

L’Acteur

Après sa mise en orbite grâce au phénomène Kadhalan/Humse Hai Muqabla, Prabhu Deva reste en état de grâce en enchaînant les projets prestigieux. L’homme-élastique est devenu une star bankable et tourne avec les réalisateurs en vogue de cette époque. Parmi les leitmotive de ses films : des actrices-phares comme Roja, Nagma, Shilpa Shetty ou encore Kajol, et la musique de A.R. Rahman, devenue indissociable de ses succès.

L’ascension de Prabhu Deva est telle qu’il a l’occasion de partager l’affiche avec Kamal Hasan dans Kadhala Kadhala en 1998. Connaissant l’égo et l’élitisme de Kamal Hasan, avoir son estime c’est comme gagner la reconnaissance du tout-Kollywood. Ce film est spécial, car le chorégraphe avait dirigé l’acteur dix ans plus tôt dans Vetri Vizha et sa progression qui l’a mené aux portes des superstars comme Rajni ou Kamal Hasan, en dit long sur son travail acharné et son immense talent.

Icône populaire, star emblématique, Prabhu Deva est aussi une figure nationale à ce moment. Les autorités le mettent beaucoup en avant pour promouvoir l’image du pays. Comme Aishwarya Rai et A.R. Rahman, Prabhu Deva est présenté comme un artiste talentueux au style spectaculaire. Deux événements marquent l’apogée du danseur sur la scène internationale : sa performance à l’élection de Miss Monde en 1996 et sa participation au concert de Michael Jackson à Munich, accompagné de la danseuse et actrice Shobana et de A.R. Rahman.

Passage à vide

La fin des années 90 sonne la fin de cet état de grâce. Même si Prabhu Deva ne perd pas de sa superbe et demeure un danseur respecté, ses choix de films deviennent approximatifs et les échecs se multiplient. Comédie, romance ou drame familial, rien ne semble raviver la flamme, en tout cas rien du niveau d’un Kadhalan. Justement, les apparitions les plus remarquées de cette période trouble, il faut aller les chercher du côté de Bollywood qui n’a pas oublié Humse Hai Muqabla. Prabhu Deva revient à ce qu’il sait faire de mieux, la chorégraphie. Il effectue quelques prestations de luxe dans des gros budgets hindi comme Pukarou Shakti : The Power.

Malgré les films médiocres et les apparitions sans grande importance dans les productions tamoules, Prabhu Deva expérimente dans le nord. Ainsi, il apparaît dans le film d’auteur mythologique Agni Varsha en 2002. Son rôle de démon n’est qu’un caméo mais il fait forte impression avec un numéro de danse mystique.

Retour en force et en grâce sur le devant de la scène

La rédemption arrive en 2004 sous la forme de Lakshya. Son travail de chorégraphe dans ce film est récompensé par un Filmfare, un Screen award et enfin un National award. A noter qu’il obtient cette distinction nationale pour la seconde fois après Minsara Kanavu en 1997. Ce doublé au National award, lui permet d’approcher le record de l’éminente Saroj Khan, seule chorégraphe ayant été primée 3 fois. Mis à part les prix, le clip musical Main haisa kyun hoon est un joyau du genre qui rend dignement hommage au talent inimitable de Prabhu Deva.

En 2005, Prabhu Deva passe derrière la caméra pour réaliser Nuvvostanante Nenoddantana, un film en langue telugu avec Siddharth et Trisha. Pour un coup d’essai, cela se révèle un coup de maître et le succès est instantané. Le film est un carton dans l’état du Karnataka et sera remaké avec succès en langue tamoule. Danseur, chorégraphe, acteur et désormais réalisateur, Prabhu Deva s’impose dans ce nouveau domaine et ajoute une précieuse corde à son arc, ou plutôt sa lyre à la vue de ses compétences. On peut reconnaître l’influence de son père derrière cette orientation de carrière en tant que réalisateur. En effet, Sundaram master a dirigé Nagendra Prasad dans un film kannada en 2001.

Après Nuvvostanante Nenoddantana il a récidivé, cette fois en tamoul, avec Pokkiri en 2007, le remake éponyme du blockbuster telugu avec Mahesh Babu. Avant tout danseur dans l’âme, Prabhu Deva "réalisateur" accorde une place importante à la danse dans ses films comme dans Pournami, sorti en 2006. Les grosses têtes d’affiche comme Chiranjeevi lui font confiance, Vijay a collaboré une nouvelle fois avec lui après Pokkiri, bref la cote de l’homme-élastique ne cesse de monter.

Dernière consécration en date, le succès monstre de Wanted, remake de la franchise Pokkiri qui a fait sa loi à Bollywood après Kollywood et Tollywood. Que de chemin parcouru par ce danseur que l’on compare trop souvent à Michael Jackson. Mis à part le sens du travail et la vivacité, Prabhu Deva n’est pas un plagiaire de Michael, mais son plus grand fan. Son style lui est propre et porte pleinement sa griffe.

Anecdote

Pour terminer, depuis 2007, Prabhu Deva connait une notoriété grandissante sur la toile et notamment sur Youtube, grâce au clip musical Kalluri vannil, extrait d’un film tamoul peu connu. La vidéo aurait été visionnée par plus de 11 millions d’utilisateurs dans le monde. La déformation du refrain de la chanson et sa retranscription anglaise "My loony bun is fine, Benny Lava !" a donné naissance à un nouveau surnom : "Benny Lava". Le clip a été détourné de diverses manières par de nombreux internautes de plusieurs pays. Des sous-titrages fantaisistes aux doublages hilarants, Kalluri Vannil a été repris par des apprentis danseurs qui ont tenté de singer Prabhu Deva avec humour.

Pour finir…

Cette consécration insolite témoigne de l’extraordinaire aura que dégage Benny Lava. Qu’importent les succès ou les échecs, Prabhu Deva fait partie de ces artistes intemporels qui ont bâti le succès à la sueur de leur front et son cas, son incroyable talent et ses pas lumineux éclaireront pour longtemps les clips musicaux kolly-bolly-tollywoodiens.

Commentaires
4 commentaires
Filmographie

En tant que réalisateur :

2012 - Rowdy Rathore (Hindi)

2011 - Engeyum Kaadhal (ancien titre : Ich) (Tamoul)

2009 - Wanted (Hindi)

2009 - Villu (Tamoul)

2007 - Shankardada Zindabad (Telugu)

2007 - Pokkiri (Tamoul)

2006 - Pournami (Telugu)

2005 - Nuvvostanante Nenoddantana (Telugu)

En tant qu’acteur :

2012 - Rowdy Rathore (Hindi) caméo

2011 - Engeyum Kaadhal (Tamoul) caméo

2011 - Urumi de Santosh Sivan

2010 - Pa Ra Pazhanisami (Tamoul) caméo

2010 - Kalavadiya Pozhudugal (Tamoul)

2009 - Wanted (Hindi) caméo

2009 - Villu (Tamoul) caméo

2008 - Michael Madana Kamaraju (Telugu)

2008 - Vaana (Telugu) caméo

2007 - Shankar Dada Zindabad (Telugu) caméo

2007 - Pokkiri (Tamoul) caméo

2006 - Pournami (Telugu)

2006 - Chukkallo Chandrudu (Telugu)

2006 - Style (Telugu)

2005 - Nuvvostanante Nenoddantana (Telugu) caméo

2004 - Aabra Ka Daabra (Hindi) caméo

2004 - Andaru Dongale Dorikithe (Telugu)

2004 - Tapana (Telugu)

2004 - Engal Anna (Tamoul)

2003 - O Radha Iddharu Krishnula Pelli (Telugu)

2003 - Alaudin (Tamoul)

2002 - Thotti Gang (Telugu)

2002 - Agni Varsha (Hindi)

2002 - One Two Three (Tamoul)

2002 - One Two Three (Kannada)

2002 - Shakti : The Power (Hindi) caméo

2002 - Santosham (Telugu)

2002 - Manasella Neene (Kannada)

2002 - H2O (Kannada)

2002 - Charlie Chaplin (Tamoul)

2002 - Baba (Tamoul) caméo

2001 - Ullam Kollai Poguthae (Tamoul)

2001 - Nila Kaalam (Tamoul)

2001 - Manadhai Thirudivittai (Tamoul)

2001 - Alli Thandha Vaanam (Tamoul)

2000 - Vanathai Pola (Tamoul)

2000 - Pukar (Hindi)

2000 - Pennin Manathai Thottu (Tamoul)

2000 - James Pandu (Tamoul)

2000 - Eazhaiyin Sirippil (Tamoul)

2000 - Doubles (Tamoul)

1999 - Time (Tamoul)

1999 - Suyamvaram (Tamoul)

1999 - Ninaivirukkum Varai (Tamoul)

1998 - Naam Iruvar Nammaku Iruvar (Tamoul)

1998 - Love Story 1999 (Telugu)

1998 - Kaathala Kaathala (Tamoul)

1997 - V.I.P. (Tamoul)

1997 - Minsara Kanavu (Tamoul)

1996 - Mr. Romeo (Tamoul)

1996 - Love Birds (Tamoul)

1995 - Raasaiyya (Tamoul)

1994 - Kadhalan (Tamoul)

1994 - Indhu (Tamoul)

1993 - Walter Vetrivel (Tamoul) caméo

1993 - Gentleman (Tamoul) caméo

1992 - Suriyan (Tamoul) caméo

1991 - Idhayam (Tamoul) caméo

1988 - Agni Nakshatram (Tamoul) caméo

En tant que chorégraphe :

2012 - Rowdy Rathore (Hindi)

2011 - Engeyum Kaadhal (Tamoul)

2010 - Endhiran - Robot (Tamoul)

2010 - Bodyguard (Malayalam)

2008 - Aegan (Tamoul)

2009 - Wanted (Hindi)

2007 - Pokkiri (Tamoul)

2007 - Sivaji : The Boss (Tamoul)

2006 - Pournami (Telugu)

2006 - Don : The Chase Begins Again (Hindi)

2006 - Sillunu Oru Kaadhal (Tamoul)

2005 - Nuvvostanante Nenoddantana (Telugu) -> prix : Filmfare Best Choreography Award

2005 - No Entry (Hindi)

2004 - Samba (Telugu)

2004 - Lakshya (Hindi) -> prix : National Film Award for Best Choreography ; Filmfare Best Choreography Award et le Star Screen Award for Best Choreography.

2003 - Khushi (Hindi)

2002 - Agni Varsha (Hindi)

2002 - Baba (Tamoul)

2002 - Shakti : The Power (Hindi)

2000 - Pennin Manathai Thottu (Tamoul)

2000 - Pukar (Hindi)

1997 - Minsara Kanavu (Tamoul) -> prix : National Film Award for Best Choreography

1995 - Bombay (Tamoul)

1994 - Kadhalan (Tamoul)

1993 - Walter Vetrivel (Tamoul)

1993 - Gentleman (Tamoul)

1993 - Thiruda Thiruda (Tamoul)

1993 - Govindha Govindha (Telugu)

1993 - Gaayam (Telugu)

1993 - Mechanic Alludu (Telugu)

1993 - Gumraah (Hindi)

1993 - Chandra Mukhi (Hindi)

1992 - Aaj Ka Goonda Raaj (Hindi)

1992 - Dharma Kshetram (Telugu)

1992 - Gharana Mogudu (Telugu)

1992 - Suriyan (Tamoul)

1991 - Gang Leader (Telugu)

1991 - Kshana Kshanam (Telugu)

1991 - Rowdy Alludu (Telugu)

1991 - Thalapathi (Tamoul)

1991 - Idhayam (Tamoul)

1990 - Jagadeka Veerudu Athiloka Sundari (Telugu)

1990 - Raja Vikramarka (Telugu)

1989 - Vetri Vizha (Tamoul)

1988 - Agni Nakshatram (Tamoul)