]]>

Projection du film 7ème sens au Gaumont Saint-Denis

Publié vendredi 28 octobre 2011
Dernière modification samedi 29 octobre 2011
News lue 673 fois

Par Guiridja

Rubrique News
◀ Sorties des 26 et 27 octobre
▶ Danse Kathak au Musée Guimet le 4 novembre

Le film est sortie depuis mardi, et grâce aux efforts de Aanna Films et Bollywood Zone nous pouvons en profiter en version originale sous-titrée français et dans un cadre exceptionnel, le Gaumont de Saint-Denis.

Telle était la promesse.

Je n’ai malheureusement pas pu assister à l’avant-première du film mais un problème de sous-titrage était déjà signalé par notre partenaire, Aanna Films.

Je me suis donc rendue jeudi à la séance de 11h. Premier constat : malgré mes craintes, le cinéma n’est finalement pas si compliqué à trouver. Lorsqu’on vient du RER B et qu’on descend à la plaine Saint-Denis, il suffit de prendre l’un des bus et de descendre 3 stations plus loin, le cinéma est à 5 minutes à pied.

Petit pincement au cœur, je m’attendais à voir Surya en grand sur une affiche, rien n’annonce la diffusion du film à part un programme format A3 placardé sur un poteau du cinéma. Dans le hall non plus, rien ne permet d’imaginer qu’il y a une projection de film indien, pas même un flyer sur le comptoir.

Le film était projeté dans la salle 1 qui est vraiment pas mal, ça change agréablement des salles du Pantin où le sol était poisseux, l’écran sale et les sièges en kit à construire pour certains voire même inexistants pour d’autres…

Le film commence à l’heure et quelques retardataires ont dû être surpris par la ponctualité car pendant 15 bonnes minutes, une vingtaine de personnes arrivaient encore par petits groupes dans la salle. En tout, pour cette séance, nous devions être une soixantaine y compris de très jeunes spectateurs (un bébé et des enfants de 6-7 ans).

Le film commence, et là deuxième déception de taille, le sous-titrage est en anglais. Une grande partie de la communication et de la plus-value de ce film consistait justement dans le fait que le public français allait enfin pouvoir bénéficier de bonnes conditions pour la projection d’un film tamoul, chose assez rare en soit, mais qu’en plus il y aurait des sous-titres français, ce qui est encore mieux pour rendre ce cinéma accessible au plus grand monde.

Donc passée la déception de cette promesse non tenue à ce jour et surtout non annoncée au guichet ou sur l’affiche, je profite tout de même du film* et des bonnes conditions de diffusion.

Le sous-titrage anglais est plutôt de bonne facture dans sa globalité. Sont à déplorer quelques problèmes de synchronisation qui font que certaines phrases n’apparaissent pas assez longtemps à l’écran pour être lues.

Par contre, et là ça peut devenir comique au point où nous en sommes, le film comporte des scènes tournées avec des acteurs chinois qui parlent en anglais ou des scènes tout en chinois. Vous me direz, qu’est-ce qu’il y a de si drôle ?

Réponse :

1) Lorsque les acteurs chinois parlent en anglais, le sous-titrage est en tamoul (quand les acteurs tamouls parlent en anglais, pas de sous-titrage du tout).

2) Lorsque les acteurs chinois parlent en chinois, ils sont doublés, sur la voix d’origine, en tamoul sans aucun sous-titrage (grand moment de solitude pour les non-tamilophones parce que d’après la musique de fond, on sent que c’est très important ce qu’ils se racontent !!!).

Bref le sous-titrage n’est pas vraiment au point et je ne sais pas si les autres séances de la journée ont pu bénéficier de sous-titrages français et si oui, de quelle qualité ils étaient.

Dernier petit point qui est tout à fait personnel, il est assez courant que les films tamouls puissent contenir certaines scènes assez violentes. Ce film ne fait pas exception, mais dans l’ensemble je trouve que les scènes sont assez bien traitées pour ne pas trop choquer. Par contre il y a deux-trois scènes qui sont particulièrement sanglantes. Je recommande donc aux personnes qui iront le voir avec des plus jeunes de faire attention.

Suite à ces constatations, nous avons contacté notre partenaire Aanna Films qui nous a fourni ces explications :

Les sous-titrages français qui devaient être initialement utilisés n’ont pas pu être exploités au vu de certaines approximations de traduction constatées au dernier moment. Cela explique la présence des sous-titrages en anglais d’origine.

Aanna Films travaille en ce moment même (jeudi 27) à l’amélioration et la mise en place de sous-titres en français corrects.

Cependant, concernant les sous-titres en tamoul, Aanna Films n’as pas été en mesure de nous donner une réponse pour le moment.

L’affiche format A3 avec le programme sera retirée, et une grande affiche de film la remplacera dès demain.

Le film doit rester à l’affiche durant 2 semaines, wait and see.


Notre partenaire, Aanna Films vient de nous envoyer l’image ci dessous afin de dissiper les craintes par rapport au sous titrage français.

et la Chine excelle dans cette enseignement

Pour les passages en chinois, Gandhi Tata avait eu l’information qu’ils n’avaient pas pu être sous-titrés.

Commentaires
17 commentaires
En réponse à Guiridja - le 28/10/2011 à 15:41

Je comprend parfaitement ce que tu dis vu que c’est pareil pour moi. Sauf que moi et mes soeurs ont a eu la surprise en live. Tu auras surement plus de chance que moi ce week end. D’ici là je pense qu’ils auront réglé le problème du sous titre vu qu’ils ont visiblement réglé le problème de l’affiche.

En tout cas bon film quand même.

Laissez un commentaire :

Gama le 03/11/2011 à 18:41

La projection est allongée jusqu’au 8 novembre !

PAGE le 08/11/2011 à 08:41

Jusqu’au 15 nov !

pbx67 le 29/10/2011 à 19:38

Euh, si j’ai bien tout saisi, les chinois y parlent aux chinois en tamoul. Et pour les russophones, nema problema, no problemo, Aanna a pensé à eux, le film est doublé en portugais de 23’ à 25’ ? :)

Guiridja le 29/10/2011 à 22:24

lol !

A peu de chose près tu as tout compris d^.^b

Mais bon, rassure toi, y’a pas trop de scène en chinois non plus (heureusement !!).

Kayla le 29/10/2011 à 10:28

Rien que de lire que c’est complet ça me rend super heureuse ! Je vais réserver puisqu’il est impossible d’avoir une place autrement, et espère que ceux qui l’ont déjà vu ont passé un agréable moment. Aanna Films peut vraiment être fier de son travail, j’espère que d’autres films seront bientôt disponibles dans nos salles !

Samarkand le 29/10/2011 à 09:43

C’est un véritable plaisir de voir un film tamoul dans de bonnes conditions ! (dans une salle de cinéma, digne de ce nom).

kendra le 29/10/2011 à 02:00

Rholala, lire que les séances sont complètes me fait vraiment plaisir ! C’est génial de voir les efforts d’Aanna Films et de tous les acteurs de cette initiative récompensés comme ça. Bravo, et vraiment, vraiment dégoûtée de ne pas être dans la région pour en profiter aussi.

Didi le 28/10/2011 à 23:22

Je conseille à tous ceux qui veulent le voir, de réserver à l’avance. J’y suis allée ce soir pour la séance de 20H et c’était plus que complet. Il faut dire que la communauté tamoule de Seine-Saint-Denis était venue en nombre. Beaucoup de gens, qui s’étaient trouvés comme moi devant une séance complète, ont réservé pour d’autres jours.

baka chan le 28/10/2011 à 17:05

il a l’air vraiment bien apparement que pour une fois vous aviez de bonnes conditions pour voir le film c’est le film en lui meme qui a posé un probleme sa fait que comme les sstr etait en ang.vous avez pas pu apprecier le film ?

perso le fait aussi qu’il n’ai pas eu de belle affiche je trouves ca dommage mais bon l’important cest d’avoir pu profiter du film dans une salle de ciné et CA cest la classe !!!!

Kayla le 28/10/2011 à 15:03

Ah … moi qui voulait faire découvrir le cinéma Tamoul à ma famille ! Ils sont nuls en Anglais et se plaindront du début à la fin !

J’espère que le problème sera vite réglé, sinon j’irai le voir toute seule, ce serait dommage.

Guiridja le 28/10/2011 à 15:41

Je comprend parfaitement ce que tu dis vu que c’est pareil pour moi. Sauf que moi et mes soeurs ont a eu la surprise en live. Tu auras surement plus de chance que moi ce week end. D’ici là je pense qu’ils auront réglé le problème du sous titre vu qu’ils ont visiblement réglé le problème de l’affiche.

En tout cas bon film quand même.

Didi le 28/10/2011 à 18:11

D’après Gandhi Tata, le sous-titrage en français fonctionne désormais. Je vais voir le film ce soir et je confirmerai.

Gandhi tata le 28/10/2011 à 19:32

Suite au retour de Guiridja que j’avais transmis hier, Aanna films hier, ils m’avaient notifié que tout serait corrigé aujourd’hui.

Ce matin Didi m’a relancé car elle souhaite y aller ce soir et j’ai recontacté notre partenaire que les sous titres étaient bons à l’exception des passages en chinois et il en était désolé, idem pour l’affiche.

Je n’en parle pas souvent dans les articles car l’important reste le films et l’actualité des coulisses ne doit pas voler la vedette ou ternir lessentiel : le cinéma ! Malheureusement, il reste dur de travailler avec l’industrie du cinéma indien qui brille par son professionnalisme dans la conception du film, mais n’assure pas du tout dans la promotion et le suivi.

Il y a encore du chemin à parcourir pour que l’industrie du cinéma indien prenne conscience qu’elle exporte de la culture et non des sacs à patates.

Les distrributeurs comme Aanna films pas à blâmer, car ils traitent avec des entités qui font comme avec le marchés locaux, ils doivent surement manquer de compétences ou d’éthique.

Le chemin est long avant d’avoir un résultat optimal et le travail fournit est déjà très important, merci aux personnes qui travaillent en coulisses côté français.

gt

,,,,

Guiridja le 28/10/2011 à 20:21

Loin de moi l’idée de blâmer Aanna Films ou ceux qui travaillent en coulisse du côté français.

Ce que je regrette c’est le manque de communication et de rigueur vis à vis des points que j’ai soulevé dans cette news.

Le problème de sous titrage nous avait été signalé mardi pour l’avant première, ainsi nous avions pu le relayer sur le site et diffuser l’information. Pour mercredi et jeudi non.

Ce qu’il aurait fallu faire, pour justement ne pas perpétrer le manque de compétences ou d’éthique de ceux qui traitent la culture et le cinéma indienne comme des sacs de patates, c’est maintenir un degrés de rigueur au niveau com’ et ce même après l’avant première du film.

D’après ce que tu dis, suite à mon "état des lieux" tu as eu l’information, à ton initiative, que les sous titre ont été rectifiés dans leur majorité. Tant mieux pour ceux qui verront le film à partir d’aujourd’hui et dommage pour ceux qui l’ont vu avant (en tout cas pour ceux qui ne comprennent pas le tamoul).

Maintenant comme tu le dis, ce message n’a pas pour objectif de rebuter ceux qui veulent voir le film, car c’est une chance que nous avons de pouvoir voir 7am arivu en même temps que les autres et ça il ne faut pas l’oublier non plus.

Gandhi tata le 28/10/2011 à 23:39

Vu les difficultés qu’il y a à bosser avec les indiens, c’est du courage qu’on doit leur adresser, car sans parler d’Aanna films, les témoignages de nos anciens partenaires se rejoignent tous. Après, notre boulot de journaliste consiste à témoigner objectivement et être un vecteur d’information fiable pour l’internaute sans porter de jugement hatif sur des éléments changeant, chose qui a été correctement fait dans l’article.

La communication et la rigueur sont des points à améliorer, mais en remettant les choses dans leurs contextes et en tenant compte des conditions de travail loin d’être idéales, je dirai que le temps de réaction et de rectification est mieux que ce qu’on a connu par le passé où plusieurs séances se sont faites sur des écrans détériorés. Je comprends ton niveau d’exigence mais compte tenu de notre vécu de cinephile franco-indien frusté, on doit modérer nos propos et relativiser.

Je suis d’accord avec toi pour les améliorations à apporter et les choses changeront très certainement pour les sorties à venir.

Ensuite, c’est grâce à toi que j’ai su pour les sous titres, mais les modifications étaient déjà en cours et nos requêtes ont bien sur été tenues en compte lors des corrections ;)

Je dirai pour ma part que même si les conditions de travail avec les indiens, sont limites, il faut trouver un moyen de faire évoluer les méthodes de travail à l’indienne, car le but est de toucher un public large, et même si le public francophone ne représente pas la majorité, il mérite des conditions irreprochables. Il est important de sensibiliser l’industrie tamoule aux réalitées du marché français.

gt

Gama le 28/10/2011 à 12:03

J’y vais Samedi ou Dimanche avec toute ma famille, je suis contennnnte !

PAGE le 28/10/2011 à 12:21

Pouvez vous, si vous voyez un grand poster (qui devrait être affiché aujourd’hui), nous prendre une photo et publier ? ou envoyer à Fanta ?

Merci.

Galerie