]]>

Pudhu vellai mazhai

Publié mardi 20 septembre 2005
Dernière modification mardi 20 septembre 2005
Article lu 545 fois

Par Rédacteur invité

Dossier Roja
▶ Kaadhal Rojave

pudhu vellai mazhai ingu pozhiginradhu
indhak kollai nilaa udal nanaiginradhu
ingu sollaadha idam koodak kulirginradhu
manam soodaana idham thaedi alaiginradhu

Une nouvelle pluie blanche tombe en ce moment
Elle mouille le corps de cette jeune lune
J’ai froid à des endroits qu’on ne peut pas dire
Mon coeur cherche désespérement ta chaleur

nadhiyae neeyaanaal kadal naanae
siru paravai neeyaanaal un vaanam naanae

Si toi tu es une rivière, alors je suis la mer
Si tu es un oiseau, alors je suis ton ciel

pudhu vellai…

nee annaikkinra vaelaiyil uyirp poo vedukkenru malarum
nee parugaadha poadhilae uyirp poo sarugaaga ularum
un pudavai mundhaanai saaindhadhil indha bhoomi pooppooththadhu
idhu kamban paadaadha sindhanai un kaadhoadu yaar sonnadhu

Lorsque tu m’enlaces ma vie fleurirera soudainement
Si tu ne fais pas attention à moi ma vie balancera comme une fleur dans le vent
Lorsque ton saree est tombé à terre et t’as découverte cette terre a fleuri
Ce sont des pensées que même Eros n’a pas chanté, qui te les a chuchotées à l’oreille ?

pudhu vellai…

pen illaadha oorilae adi aan pookaetpadhillai
pen illaadha oorilae kodidhaan pooppooppadhillai
iru kaigal theendaadha penmaiyai un kangal pandhaadudhoa
malar manjam kaanaadha pennilaa en maarboadu vandhaadudhoa

Dans un pays sans femme, les hommes ne demandent pas de fleurs
Dans un pays sans femme, les plantes/drapeaux ne fleurissent pas
Tes yeux s’amusent avec ma féminité que même tes deux mains n’ont pas caressé
Cette Lune que même les plantes n’ont pas vues vient jouer sur ma poitrine

Cmoi
Commentaires
Pas encore de commentaires