]]>

Queen plébiscité au box office

Publié samedi 22 mars 2014
Dernière modification vendredi 21 mars 2014
News lue 732 fois

Par Jawadsoprano

Rubrique News
◀ Asha Bhosle au Théatre de Chatelet le 8 mai
▶ La semaine Bollywood #7

Après plusieurs déconvenues, un film a enfin réussi à être complètement rentable, autant pour les producteurs que pour les distributeurs. Queen, sorti le 7 mars, est le seul à avoir réussi, puisque toutes les autres productions telles Jai Ho, Hasee To Phasee, Highway, Dedh Ishqiya, Gunday ou Gulaab Gang ont soit floppé, soit terminé en Average/Semi-Hit.

Le film s’est même payé le luxe de faire une deuxième semaine d’exploitation meilleure que la première semaine, phénomène rare voire très rare surtout depuis le début des années 2000 et l’ère multiplexes.

Si sa première semaine n’était pas extraordinaire, le fait qu’il ait été constant en terme d’occupation (notamment le deuxième week-end malgré la sortie de Bewakoofiyaan) est vraiment impressionnant. Cela est confirmé par la tendance observée au jour le jour, le film au bout de 10 jours réalisait plus de 2 crores de recettes par jour en semaine.

Avec un démarrage à moins de 2 crores le premier jour, le film devrait selon toute logique arriver au moins à 50 crores (!).

Si tous ces calculs et allusions "box officiennes" vous font tourner la tête, il faut retenir que le film Queen a bénéficié d’un bouche à oreille excellentissime (comme dans une moindre mesure bien sur, un Bienvenue Chez les Ch’tis ici). Cela reflète l’aspect universel du film et les critiques phénoménales des médias et de l’"entertainment" bollywoodien, puisque de nombreuses stars ont encensé le film à la sortie.

La prestation unanimement reconnue de Kangana Ranaut devrait lui apporter une seconde jeunesse (enfin un renouveau de carrière) et une nomination aux récompenses cinématographiques de l’année en cours.

On peut mettre en parallèle le succès de ce film bénéficiant uniquement d’une héroïne principale avec des belles aventures comme Kahaani (avec Vidya Balan) ou English Vinglish (avec Sridevi). Un film au budget modéré qui démarre timidement au box office et qui trouve un public de multiplexes dans la durée, ne s’essoufflant pas au bout de 3 jours comme le font bon nombre de superproductions.

Espérons voir d’autres films de cet acabit cette année, puisque cela permet à l’industrie du cinéma indien d’être moins stéréotypée et plus rafraichissante.

Commentaires
1 commentaire