]]>

Madhavan

Fonction : acteur
De son vrai nom : Madhavan Balaji Ranganathan, dit R. Madhavan
Surnom : R. Madhavan, Maddy
Né le : 1er juin 1970 (47 ans)
à : Jamshedpur (Jharkhand)
Nationalité : indienne
Famille : marié à Sarita en 1999 ; un fils, Vedaant, né en 2006

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La biographie de Fantastikindia

Par Kendra - le 9 septembre 2008

Dernière mise à jour le 26 août 2014

Article lu 2754 fois

Galerie

Madhavan naît dans une famille bien éloignée des feux des projecteurs. Son père Ranganathan occupe un poste de cadre dans les aciéries Tata Steel, tandis que sa mère travaille dans une banque. Sa soeur Devika exerce aux Etats-Unis son métier d’ingénieur en informatique.
Dès son plus jeune âge, Madhavan développe une attirance pour l’armée, à tel point qu’il rêve de s’engager. Dans cette optique, il rejoint les rangs de la National Cadet Corps (NCC), le corps des élèves officiers d’Inde, basé sur le volontariat et ouvert à tout étudiant dès le lycée. A l’âge de 22 ans, il est récompensé du titre de "meilleur cadet de l’état du Maharastra". Grâce à cet honneur, il s’envole vers l’Angleterre pour participer aux entraînements de la Royal Army, de la Royal Navy et de l’Air Force, qu’il compte intégrer. C’est d’ailleurs de cette époque que date son surnom de Maddy. Comme il l’a souvent expliqué, ses camarades anglais éprouvaient quelques difficultés à prononcer correctement son prénom et se sont chargés de lui trouver un diminutif plus à leur goût… Sa carrière militaire ne verra cependant jamais le jour.

JPEG - 27.9 ko
Mariage avec Sarita

Afin de respecter la volonté de ses parents, Madhavan obtient un diplôme en électronique et en management. Pour gagner sa vie, il anime pendant quelque temps des ateliers de communication et de prise de parole en public (il remporte même le premier prix de l’Indian Championship for Public Speaking en 1992). C’est lors de l’un d’entre eux qu’il fait la rencontre de Sarita, qu’il épouse en 1999.

Alors qu’il se rend compte de sa facilité à prendre la parole devant un grand nombre de personnes, la voie de Madhavan commence à se tracer. En 1997, il tourne sa première publicité sous la direction de Santosh Sivan, directeur de la photographie aux nombreuses récompenses et réalisateur notamment d’Asoka. Ce dernier le remarque et, croyant au potentiel du jeune acteur, va même jusqu’à le recommander pour un bout d’essai à Mani Ratnam, qui cherche ses têtes d’affiches pour Iruvar. Malheureusement beaucoup trop jeune pour le rôle, Maddy n’est pas retenu, mais Mani Ratnam, impressionné, lui promet de le signer dans sa prochaine aventure.

En attendant que sa carrière cinématographique prenne son envol, il se tourne vers la télévision où il décroche des rôles plutôt mineurs dans des séries telles que Saaya, Banegi Apni Baat, Tol Mol Ke Bol ou Ghar Jamai.
1998 est l’année de ses débuts sur le grand écran… dans un film américain au flop retentissant (Inferno de Fred Olen Ray), mais également dans un film en langue kannada, Shanti Shanti Shanti.
Ses deux premières expériences se soldent par des échecs, mais Mani Ratnam n’a pas oublié sa promesse… Lorsqu’il décide de travailler sur son film Alaipayuthey, il en offre le rôle principal à Madhavan. Le film sort en 2000 et fait l’effet d’un raz de marée. Le Tamil Nadu est sous le charme de ce jeune acteur au visage d’ange, et est conquis par le personnage de Karthik.
Mais son deuxième film, Ennavale, est boudé autant par la critique que par les spectateurs, qui ne conçoivent pas que le nouveau chouchou de Kondabakkam fasse de mauvais choix. Heureusement, en 2001, il enchaîne deux hits, Minnale aux côtés de Reema Sen et Dum Dum Dum aux côtés de Jyothika, qui le confirment enfin comme une valeur sûre de Kollywood.

S’il est un réalisateur avec qui il partage une relation particulière, c’est bien évidemment Mani Ratnam, celui qui lui a offert la notoriété. Ils ont à ce jour collaboré sur quatre films, Alaipayuthey (2000), Kannathil Muthamittal (2002), Aayutha Ezhutu (2004) et Guru (2007), aussi bien en tamoul qu’en hindi.

JPEG - 8 ko
Rang de Basanti

Car l’une des forces de Madhavan est d’être polyvalent et de jouer dans toutes les langues, de l’anglais au malayalam. Même s’il n’a jamais eu le même succès ailleurs qu’au Tamil Nadu, Maddy a fait ses débuts en hindi très tôt, avec le remake de Minnale, Rehna hai tere dil main en 2001, aux côtés de Saif Ali Khan. Mais c’est avec son rôle-pivot dans Rang de Basanti que Bollywood lui ouvre les bras.

L’un de ses films les plus boudés par le public est paradoxalement l’un de ses meilleurs. En 2003, dans Anbe Sivam, il donne la réplique à la légende Kamal Hassan en prouvant une fois de plus son talent inné pour le jeu, puisqu’il tient tête à l’Universal Hero sans jamais détonner.

Après quelques années passées à faire l’acteur, Maddy décide d’expérimenter une autre facette de l’usine à rêves et écrit les dialogues de Ramji Londonwaley, remake hindi du film tamoul Nala Damayanthi.
Puis, par la force des choses, Madhavan crée sa propre maison de production en septembre 2007, Leukos Films, afin de pouvoir sortir le remake du succès marathi Dombovili Fast, Evano Oruvan. Succès critique et populaire en cette année 2007, d’aucuns s’accordent à dire qu’il s’agit du meilleur film de Madhavan, dont on attend malheureusement toujours la version sous-titrée.

JPEG - 12.7 ko
Deal Ya No Deal

Il effectue un rapide retour à la télé en octobre 2005 pour présenter un jeu, Deal Ya No Deal (oui, le jeu des boîtes diffusées en France sous le titre de A prendre ou à laisser), qu’il délaisse dès janvier 2006, ses horaires n’ayant pas été aménagés comme il l’avait maintes fois demandé pour pouvoir honorer ses contrats dans le sud.

Madhavan est un fou de technologie, ce qui lui a valu d’être choisi comme ambassadeur de certaines marques de téléphonie ou d’ordinateurs, et d’être reconnu comme un jeune acteur à l’image moderne. Sa dernière campagne pour Airtel aux côtés de Vidya Balan a rencontré un franc succès, et l’alchimie du couple à l’écran plaît au plus grand nombre, au nord comme au sud. Madhavan n’est cependant pas qu’un "homme-sandwich". Parmi ses nombreuses prises de position, il en est une qui lui tient particulièrement à cœur, la défense de la cause animale. Membre actif de la PETA (People for the Ethical Treatment of Animals), végétarien convaincu, il a même été élu en 2007 "Végétarien le plus sexy" aux côtés de Kareena Kapoor…

JPEG - 18.3 ko
Le couple lors des derniers South Filmfare Awards

En une dizaine d’années dans l’industrie, Madhavan a été plus d’une fois nominé à des récompenses. Il a déjà trois Filmfare Awards à son actif ; le premier en 2000 comme "meilleur acteur débutant" pour Alaipayuthey ; puis deux comme "meilleur acteur dans un second rôle" pour Anbe Sivam en 2003 et pour Aayetha Ezhuthu en 2004.

Doté d’un sens de l’humour à toute épreuve, qu’il laisse volontiers entrevoir lors de ses interviews, il s’est fait une place dans le cœur de nombreuses femmes de tous âges, notamment grâce à son regard pétillant et son sourire ravageur, presque aussi connu que son talent d’acteur. Ses admiratrices n’ont pas tarder à lui attribuer comme surnom celui de Chocolate Hero afin de lui témoigner leur affection.
Capable de changer d’apparence pour un rôle (Thambi, pour lequel il a dû prendre du poids, suivi de Guru pour lequel il a dû suivre un régime draconien) et surtout d’endosser tout type de personnage, du villageois violent à l’amoureux transi en passant par le syndicaliste éclairé, Madhavan est bel et bien une valeur sûre du cinéma indien, ce que devraient confirmer ses futurs films, notamment ses nombreux projets en hindi, tous plus prestigieux les uns que les autres.

Commentaires
5 commentaires
Filmographie sélective

2014 - Night of the Living Dead : Origins de Zebediah De Soto - avec Tony Todd, Danielle Harris (film américain, en tournage)

2013 - Sunglass (Taak Jhaank de Rituparno Ghosh - avec Konkona Sen Sharma, Raima Sen, Naseeruddin Shah, Jaya Bachchan - Musique de Raja Narayan Deb, Sanjoy Das (présenté en 2013 au 19ème Festival International du Film de Kolkata, toujours en attente d’une sortie en salles)

2012 - Vettai de N. Linguswamy - avec Arya, Sameera Reddy, Amala Paul - Musique de Yuvan Shankar Raja

2012 - Naan Aval Adhu (anciennement Leelai) (post-production) de Kona Venkat, avec Sadha tamoul

2012 - Sunglass (post-production) de Rituparno Ghosh, avec Konkona Sen Sharma hindi/bengali

2012 - Jodi Breakers d’Ashwini Chaudhari avec Bipasha Basu

2011 - Tanu weds Manu d’Aanand Rai, avec Kangana Ranaut, Jimmy Shergill hindi

2010 - Teen Patti de Leena Yadav, avec Amitabh Bachchan, Ben Kingsley, Raima Sen - Musique de Salim-Sulaiman hindi

2009 - 3 Idiots de Rajkumar Hirani, avec Aamir Khan, Sharman Joshi, Kareena Kapoor - Musique de Shantanu Moitra hindi

2009 - Guru En Aalu de Selva, avec Mamta Mohandas tamoul

2009 - Yavarum Nalam tamoul/ 13B hindi de Vikram K. Kumar, avec Neetu Chandra

2008 - Vazhtukal de Seeman, avec Bhavana tamoul

2008 - Mumbai Meri Jaan de Nishikanth Kamath, avec Soha Ali Khan, Irfan Khan, Kay Kay Menon, Paresh Rawal hindi

2007 - Evano Oruvan (également scénariste et producteur sur ce film) de Nishikanth Kamath, avec Sangeetha, Seeman tamoul

2007 - Guru de Mani Ratnam, avec Abhishek Bachchan, Aishwarya Rai, Vidya Balan hindi

2006 - Rendu de Sundar C, avec Reema Sen, Anushka, Vadivelu tamoul

2006 - Thambi de Seeman, avec Pooja, Beeju Menon, Vadivelu tamoul

2006 - Rang De Basanti de Rakesh Omprakash Mehra, avec Aamir Khan, Siddharth, Soha Ali Khan hindi

2005 - Priyasakhi de K.S Adiyaman, avec Sadha tamoul

2004 - Aayitha Ezhuthu de Mani Ratnam, avec Surya, Siddharth, Trisha, Meera Jasmine, Esha Deol tamoul

2003 - Priyamana Thozhi de Vikraman, avec Jyothika, Sridevi Vijayakumar, Manivanan tamoul

2003 - Nala Damayanthi de Mouli, avec Geetu Mohandas, caméo de Kamal Hassan tamoul

2003 - Anbe Sivam de Sundar C, avec Kamal Hassan, Kiran Rathod tamoul

2002 - Run de N.Linguswamy, avec Meera Jasmine, Atul Kulkarni tamoul

2002 - Kannathil Muthamittal de Mani Ratnam, avec Simran, Nandita Das, Prakash Raj tamoul

2001- Dumm Dumm Dumm de Alagam Perumal, avec Jyothika tamoul

2001 - Minnale de Gautham Menon, avec Reema Sen, Abbas, Vivek tamoul

2000 - Alaipayuthey de Mani Ratnam, avec Shalini tamoul