]]>

Ranveer Singh et Vaani Kapoor à Paris, pour la promotion de Befikre

Publié samedi 15 octobre 2016
Dernière modification samedi 15 octobre 2016
Article lu 707 fois

Par Gandhi Tata

Rubrique Événements
◀ Bollywood à l’épreuve du débat sur l’intolérance
▶ Retour sur le FFAST 2016

On savait jusque-là que Yashraj aimait faire les choses en grand, mais on peut dire qu’ils ont placé la barre assez haut, avec le lancement de la bande-annonce de leur dernière production, Bekfire — Those Who Dare to Love, qui s’est déroulé le lundi 10 octobre 2016, depuis le salon Gustave Eiffel de la Dame de fer !



Those Who Dare to justement… L’audace, qui est l’un des principaux thèmes abordés dans Bekfire, c’est ce dont l’équipe du film a dû faire preuve durant les semaines éprouvantes de tournage dans une grande capitale comme Paris, et, enfin, terminer en apothéose au premier étage de la Tour Eiffel où le rendez-vous était pris avec les journalistes, les fans et les hauts dignitaires de l’ambassade de l’Inde et de la Mairie de Paris.



Parmi tout ce beau monde, j’ai pu être témoin de cet évènement, grâce à notre partenaire Aanna Films qui est également le distributeur de Befikre en France.



Le plus dur, avant d’arriver au salon Gustave Eiffel perché sur la Tour, c’est le passage des contrôles de sécurité. Car le plus grand monument de France, est aussi le plus surveillé, en raison des risques d’attentats. Compte tenu de ce contexte critique, on imagine le tour de force qu’il a fallu à Yashraj pour monter une telle opération promo.



Dès le retrait du précieux sésame pour accéder au 1er étage on pouvait déjà entendre, depuis le comptoir délivrant les invitations, la ferveur des fans qui accueillaient Ranveer et Vaani avec cris et applaudissements, à l’entrée du monument. À ce moment précis, on pouvait sentir de l’impatience chez les fans conviés comme nous à la soirée, et lire un joli sourire de fierté sur certains visages (comme le mien), car bien plus qu’un moment paillettes et glamour, c’était une véritable reconnaissance pour le cinéma indien, d’autant plus que l’invité d’honneur était le Maire de la capitale en personne !



Après m’être annoncé à l’accueil, j’ai découvert une très belle salle dans ce cadre exceptionnel, pouvant accueillir plus de 200 personnes. On devait très certainement être un peu plus que la moitié de la capacité maximale du salon et l’ambiance y était très sympa, sans pour autant atteindre la folie furieuse des fans restés au pied du monument.


On reproche souvent aux évènements indiens de démarrer à l’heure indienne, à savoir avec 1h de retard en général. Pour changer, le lancement de la bande-annonce de Befikre a démarré comme prévu — à l’heure — et s’est déroulé sans interruption pendant environ 1h. Se sont succédés sur scène, l’Ambassadeur de l’Inde, Son Excellence Mohan Kumar, la Maire de Paris, Mme Anne Hidalgo et le duo du jour, Vaani Kapoor — Ranveer Singh.







Dans le florilège de déclarations de la soirée, entre félicitations, promotions, auto-congratulations et déclarations d’amour, chacun avait un mot gentil pour l’autre, et ça faisait plaisir de ressentir autant de bonnes ondes au même endroit. On retiendra la sortie de Mohan Kumar qui a annoncé l’avènement de l’« ère » Ranveer Singh, après celles de Bachchan et Sharukh Khan. De son côté, Anne Hidalgo n’a aucun doute sur le fait que Befikre est une belle promo qui incitera les touristes indiens à venir visiter Paris. Lors de son intervention, Vaani Kapoor a insisté sur l’importance de la très belle collaboration entre les équipes de tournage, française et indienne, et que cette mixité était essentielle pour insuffler au film de l’authenticité, de la folie et de l’insouciance, thèmes phare de Befikre.






Enfin, Ranveer Singh, fidèle à sa réputation, a fait le show, en nous communiquant son exaltation d’être là et en faisant preuve de séduction envers Mme Hidalgo en la désignant comme la plus belle Maire de la plus belle des villes, avant de ponctuer avec un très joli « Madame vous êtes magnifique ! » teinté d’un charmant accent indien. L’acteur est aussi revenu sur son rapport assez spécial à la capitale française, en évoquant sa présence à la Nuit Blanche il y a quelques années, ainsi que ses escapades romantiques avec… Déçus ? il ne s’est pas davantage attardé sur l’identité de l’heureuse élue, même que des « Deepika » ont fusé du fond de la salle. Ranveer en communiquant a soigneusement évité de s’étaler plus sur sa vie privée, il a malicieusement esquissé un petit sourire avant de passer à la suite et de remercier son collaborateur parisien, Guillaume.






Après la projection de la bande-annonce, accueillie avec beaucoup d’enthousiasme, cette dernière a été rejouée une seconde fois, à la demande de Ranveer Singh. S’en est suivie d’une session d’interaction avec le public, où les questions tournaient autour du tournage, les carrières et l’actualité des stars. Au terme de cet échange, les acteurs se sont éclipsés du salon après quelques selfies avec des fans.






Concernant le contenu de la bande-annonce, c’est très coloré et léger. Befikre y est présenté davantage comme un film fun, sexy et survolté, alors qu’on s’attendait tous à une comédie romantique. La rencontre entre les personnages principaux, Dharam et Shyra, est l’aventure d’un soir, du moins c’est ce qu’ils croient… Mais il y a de l’attirance et de la complicité entre eux, et le couple s’amuse à se lancer des défis, avec le prochain rendez-vous comme enjeu. Ainsi, au fil des exploits, aussi audacieux qu’hilarants, quelque chose s’installe. Seront-ils aussi insouciants qu’au départ ? La réponse dans Befikre.







Commentaires
2 commentaires
Galerie