]]>

Rekha

Fonction : actrice
De son vrai nom : Bhanurekha Ganesan
Née le : 10 octobre 1954 (64 ans)
à : Madras (Tamil Nadu)
Nationalité : indienne
Famille : fille de l’acteur tamoul Gemini Ganesan et de l’actrice telugu Pushpavalli. Veuve de Mukesh Aggarwal (mariée de 1990 à 1991).

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La biographie de Fantastikindia

Par Maya - le 10 octobre 2009

Dernière mise à jour le 26 août 2014

Article lu 10073 fois

Galerie

Rekha cultive depuis des années une image de diva, de séductrice sur laquelle les années semblent glisser, qui assume son indépendance et pose en mini-jupe dans Filmfare à plus de 50 ans. Si ces dernières années ne lui ont guère offert de rôle à sa mesure, il serait dommage de limiter Rekha à son image, car sa carrière est celle des plus grandes actrices, elle était la star incontestée des années 1980 et a tourné pas loin de 200 films, avec les plus grandes stars de l’époque : Amitabh Bachchan, Rajesh Khanna, Jeetendra, Dharmendra, Shashi Kapoor…

Rekha est la fille d’un acteur très connu du Tamil Nadu, Gemini Ganesan, et d’une actrice telugu, Pushpavalli. Mais ses parents n’étaient pas mariés et son père, qui a eu par ailleurs six filles et un fils, ne l’a reconnue que tardivement. On peut imaginer que l’enfance de la petite fille n’a pas dû être facile dans les années 60, dans une société qui rejette les mères célibataires et leurs enfants (voir le très beau film Zakhm pour en avoir une petite idée…). Rekha ne s’est jamais réconciliée avec son père.

Elle tourne son premier film - telugu - à l’âge de 12 ans, Rangula Ratnam, puis deux en 1969 : l’un kannada (Goadilli CID 999) et l’autre hindi (Do Shikari). Ce dernier ne sortira que dix ans plus tard, car on y voit Rekha embrasser son partenaire, et la censure n’est pas d’accord. Rekha non plus d’ailleurs, l’acteur l’a embrassée par surprise, c’était un coup monté avec le réalisateur qui a profité de sa jeunesse et de son inexpérience (elle avait 15 ans). Quand elle se plaint à sa mère, celle-ci lui répond : "Pourquoi voudrais-tu que les gens soient gentils avec toi ? Assume juste ton karma et n’attends rien d’autre en retour".

Cela n’arrête cependant pas Rekha, qui sort deux films l’année suivante, l’un telugu, l’autre hindi : Sawan Bhadon. Ce film rencontre un certain succès, sa carrière est lancée mais elle a deux handicaps : elle a quelques kilos de trop et elle parle mal le hindi, sa langue maternelle étant le telugu.

Rekha fête ses 17 ans

Décidée à faire carrière, elle part à Mumbai, enchaîne plusieurs rôles sans grand intérêt mais elle se prend en main, perd du poids, apprend le hindi et la danse, se met au yoga.

En 1973, elle tourne son premier film en tant que star : Namak Haraam de Hrishikesh Mukherjee avec Rajesh Khanna et Amitabh Bachchan. En 1976, alors qu’elle a 22 ans, on lui offre enfin un vrai rôle, celui d’une femme ambitieuse dans Do Anjaane, de nouveau avec Amitabh Bachchan, puis vient Ghar en 1978 où elle joue la victime d’un viol ; elle est nominée pour les Filmfare Awards et enchaîne avec Muqaddar Ka Sikandar, avec Amitabh Bachchan.
Le film fait un carton et Miss Rekha fait preuve d’une maturité étonnante pour son jeune âge (24 ans), dans le rôle de cette courtisane au grand cœur.

Elle enchaîne plusieurs films avec Amitabh Bachchan, et leur alchimie à l’écran déteint sur la vraie vie : leur liaison fait régulièrement la une des journaux, jusqu’au tournage de Silsila, où elle incarne la maîtresse d’Amitabh, alors que Jaya Bachchan incarne son épouse… Le film fait scandale, sans doute parce qu’il est trop proche de la réalité et que cela se sent de façon presque douloureuse (surtout pour Jaya) dans certaines scènes. C’est leur dernier film ensemble, Amitabh et Rekha se séparent, et ne restent pas bons amis. Rekha, lors de son lifetime achievement award en 2003 (vingt ans plus tard…), prendra le temps de remercier tous ses amis, les cherchant du regard dans la salle. Tous sauf un, qu’elle ignorera superbement, Amitabh Bachchan.

Khoobsurat

D’autres se seraient perdues dans ce type de relation, auraient sombré dans les barbituriques ou l’alcool. Pas Rekha, qui pratique assidûment le yoga et est très attentive à son hygiène de vie, avant la mode du jogging et celle des régimes.
Et puis, il n’y a pas qu’Amitabh dans la vie de Rekha : sa carrière se porte très bien, elle choisit des films centrés sur le personnage féminin, qui la mettent bien en valeur et font confiance à son talent, comme Khoobsurat en 1980, de Hrishikesh Mukherjee, qui lui vaut un Filmfare Award de la meilleure actrice bien mérité pour ce rôle de jeune fille peu conventionnel.

Ou encore Baseera en 1981, le rôle difficile, tout en sensibilité, d’une jeune femme qui vit avec son beau-frère après que sa sœur eut été internée pour maladie mentale, et doit s’effacer quand celle-ci, guérie, revient…

La même année que Silsila sort Umrao Jaan, où elle incarne la courtisane la plus célèbre du cinéma hindi (rôle repris depuis par Aishwariya Rai). Rekha dans Umrao Jaan est au sommet de la séduction, mais aussi de l’interprétation, et reste inoubliable.

Mais Rekha s’intéresse aussi au cinéma d’auteur, et travaille régulièrement sur des films "alternatifs", comme Kalyug de Shyam Benegal ou Ijaazat de Gulzar.

Les années 90 sont plus difficiles pour Rekha, elle a dépassé la trentaine, âge fatidique pour les stars glamour. Elle s’essaye même au mariage, en épousant en 1990 un homme d’affaires, Mukesh Aggarwal. Ils divorcent en 1991 et il se suicide peu après. Elle ne se remarie pas. Elle dit dans une interview : "Beaucoup de gens mènent une vie fausse sous la coupe du mariage, dès que leur moitié est ailleurs, ils deviennent des entités totalement différente". Rekha n’a jamais cherché à ressembler à autre chose qu’elle-même, assumant ses choix et sa vie peu ordinaire. Quand on lui demande pourquoi elle n’a pas eu d’enfant -d’autres en ont adoptés- elle répond qu’un enfant a besoin de ses deux parents et de toute l’attention de sa mère, ce n’était pas compatible avec sa carrière.

Quelques réalisateurs ont la bonne idée de mettre en valeur sa (trop ?) magnifique maturité : Mira Nair dans Kama Sutra : A Tale of Love, où elle est l’initiatrice, Rajkumar Santoshi dans Lajja, où elle incarne une femme qui tient tête aux hommes et crée une association de femmes pour qu’elles acquièrent l’indépendance financière qui leur manque. Il y a trop peu de rôles pour Rekha, à la quarantaine elle est trop belle, trop présente pour les rôles de maman !

Avec la cinquantaine vient la période inévitable des rôles de mère ou de belle-mère : dans Zubeidaa de Shyam Benegal, dans Dil Hai Tumhaara, dans Koi… Mil Gaya où elle est même la grand-mère de Hrithik. A chaque fois, elle crève l’écran. Dans Parineeta en 2005, elle se paye le luxe d’être l’item girl d’une chanson jazzy qu’elle interprète magistralement, summum de la féminité.

Beaucoup de marques aimeraient qu’elle soit leur star, mais elle a toujours refusé d’utiliser son image pour vendre des produits. Elle déclare : "On me propose de représenter une crème anti-âge. Je ne vais pas faire ça, il faut beaucoup plus qu’une crème pour défier l’âge, vous ne croyez pas ?"

Même si depuis plusieurs années elle tourne peu, elle reste une icône pour l’Inde : en 2008, elle inaugure le fameux International Film Festival of India (IIFA). En 2009, elle reçoit le Raj Kapoor Smriti Pratibha Gaurav Award, décerné par le gouvernement marathi (le Maharashtra est le berceau du cinéma indien, là où se trouve le célèbre institut du film de Pune), qu’elle partage avec Aamir Khan.

On l’a vue en 2010 dans Sadiyaan de Raj Kanwar, avec Rishi Kapoor, Shabana Azmi et Hema Malini.

On rêve d’un scénariste-réalisateur-producteur assez original pour parier sur elle, à coup sûr elle serait capable de porter le film sur ses épaules et d’inventer des rôles qui n’ont encore jamais été écrits… En attendant, Rekha travaille à ses mémoires. Mais ce ne sera pas un livre, ce sera un film.

Commentaires
4 commentaires
Filmographie sélective

2013 - Krrish 2 (annoncé) de Rakesh Roshan avec Hrithik Roshan

2010 - Sadiyaan de Raj Kanwar avec Rishi Kapoor, Shabana Azmi et Hema Malini

2006 - Yatra de Goutam Ghose avec Nana Patekar

2006 - Krrish de Rakesh Roshan avec Hrithik Roshan et Priyanka Chopra

2005 - Parineeta de Pradeep Sarkar avec Saif Ali Khan, Vidya Balan, Sanjay Dutt (special appearance)

2005 - Koi… Mil Gaya de Rakesh Roshan avec Hrithik Roshan et Preity Zinta

2003 - Bhoot de Ram Gopal Varma avec Ajay Devgan, Urmila Matondkar, Nana Patekar, Fardeen Khan

2002 - Dil Hai Tumhaara de Kundan Shah, scénario de Rajkumar Santoshi, avec Preity Zinta, Mahima Chaudhary, Arjun Rampal, Jimmy Shergill

2001 - Lajja de Rajkumar Santoshi avec Manisha Koirala, Madhuri Dixit, Jackie Shroff, Anil Kapoor, Ajay Devgan

2001 - Zubeidaa de Shyam Benegal avec Karisma Kapoor

1996 - Kama Sutra : A Tale of Love de Mira Nair avec Indira Varma, Sarita Choudhry, Naveen Andrews

1996 - Khiladiyon Ka Khiladi d’Umesh Mehra avec Akshay Kumar et Raveena Tandon

1994 - Madam X de Deepak Shivdasani avec Mohsin Khan, Shakti Kapoor

1988 - Khon Bhari Mang de Rakesh Roshan avec Kabir Bedi, Sonu Walia

1987 - Ijaazat de Gulzar avec Naseeruddin Shah

1984 - Utsav de Girish Karnad avec Amjad Khan, Kulbhushan Kharbanda, Anupam Kher

1984 - Baazi de Raj N. Sippy avec Dharmendra, Mithun Chakraborty, Shakti Kapoor

1983 - Nishan de Surendra Mohan avec Rajesh Khanna, Jeetendra et Poonam Dhillon

1982 - Raaste Pyar Ke de Rajendra Prasad avec Jeetendra et Shabana Azmi

1982 - Vijeta de Govind Nihalani avec Shashi Kapoor

1981 - Baseraa de Ramesh Talwar, scénario et dialogues de Gulzar, avec Shashi Kapoor, Rakhee Gulzar, Poonam Dhillon

1981 - Silsila de Yash Chopra avec Amitabh Bachchan, Jaya Bachchan, Shashi Kapoor

1981 - Kalyug de Shyam Benegal avec Shashi Kapoor, Raj Babbar, Kulbhushan Kharbanda

1981 - Umrao Jaan de Muzaffar Ali avec Farooq Shaikh, Naseeruddin Shah, Raj babbar, Shaukar Azmi

1980 - Khubsoorat de Hrishikesh Mukherjee avec Ashok Kumar, Dina Pathak, Rakesh Roshan, Shashikala

1979 - Do Shikaari de Kuljit Pal avec Vinod Khanna et Rekha (tourné en 1969)

1979 - Suhaag de Manmohan Desai avec Shashi Kapoor, Amitabh Bachchan, Parveen Babi, Nirupa Roy

1978 - Muqaddar Ka Sikandar de Prakash Mehra avec Amitabh Bachchan et Rakhee Gulzar

1978 - Do Musafir de Devendra Goel avec Shashi Kapoor, Ashok Kumar, Prem Chopra

1978 - Ghar de Manik Chatterjee avec Vinod Mehra

1977 - Ek Hi Raasta de Mohan Segal avec Jeetendra, Vinod Mehra et Shabana Azmi

1976 - Nagin de Rajkumar Kohli avec Sunil Dutt, Feroz Khan, Vinod Mehra, Kabir Bedi

1976 - Do Anjaane de Dulal Guha avec Amitabh Bachchan et Prem Chopra

1973 - Namak Haraam de Hishikesh Mukherjee avec Rajesh Khanna et Amitabh Bachchan

1970 - Sawan Bhadon de Mohan Segal

1966 - Rangula Ratnam de BN Reddi avec Chandramohan, Ram Mohan, Anjali Devi (Baby Bhanurekha)