]]>

Rock on !!


Bande originale

Pichle Saat Dinon Mein
Phir Dekhi
Rock On
Socha Hai
Ye Tumhaari Meri Baatein
Zehreeley
Sindbad The Sailor
Tum Ho Toh [Rock on !!]
Pichle Saat Dinon Mein (Live Version)
Musafir [Rock on !!]

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Kendra - le 24 septembre 2008

Note :
(8.5/10)

Article lu 5484 fois

Galerie

Comment un film qui au départ peut paraître fait sur mesure pour une catégorie extrêmement ciblée de la population indienne, en a conquis la majorité, amateur ou pas de rock ?

Dès le premier quart d’heure, le spectateur a un autre titre de film en tête vues les circonstances, Dil Chahta Hai. Le réalisateur de ce dernier est passé devant la caméra et joue le rôle principal de ce film sur l’amitié entre quatre amis qui ont monté un groupe de rock dans leur jeunesse. Ils y croyaient dur comme fer : Magik allait révolutionner le monde et inonder le marché indien… On retrouve les quatre amis dix ans plus tard, s’étant perdus de vue. Aditya, chanteur et leader du groupe, a coupé ses cheveux et mène une vie parfaite en apparence, réussissant brillamment dans les affaires, doté d’un immense appartement et d’une femme magnifique qui pourtant se sent exclue de sa vie tant l’homme est éteint et ressemble à un robot. Joe le guitariste se perd entre la famille qu’il doit faire vivre et ses rêves inaccomplis qu’il tente de faire durer en continuant à jouer et en vendant des guitares. KD (pour Killer Drummer, soit "batteur de la mort" ) a repris avec succès l’affaire de son père mais ne touche plus à sa batterie. Rob, quant a lui, est le seul à vivre véritablement de la musique puisqu’il compose des jingles.
Pourquoi le groupe s’est-il séparé ? dans quelles circonstances ? comment vont-ils vivre des retrouvailles un peu forcées ?

Avant d’être un film sur un groupe, Rock On !! est une réflexion sur l’amitié, merveilleusement écrite comme seul sait le faire le cinéma indien, raison pour laquelle on serait tenté de le mettre dans la lignée des Dil Chahta Hai, sans l’histoire d’amour. Encore une fois, fan ou pas de rock, tout le monde peut se reconnaître dans cette bande d’amis qui doit faire face aux échecs, hésitations et revers cruels du destin.
Magik repose sur l’aura du chanteur et du guitariste, les deux autres membres sont un peu en retrait, mais semblent considérer cela comme étant naturel. La tension qui monte peu à peu dans le groupe est palpable, les égos s’affirment, on se demande ce qui va finalement provoquer la rupture. Abhishek Kapoor se pose des questions sur les rapports entre amis, sur les limites à ne pas dépasser. Par le biais de cette amitié particulière, le film aborde la question de la réussite et des sacrifices que nous sommes prêts à faire pour l’atteindre.

JPEG - 57 ko
Répétitions

Rock On !! permet de découvrir Farhan Akhtar dans son premier rôle en tant qu’acteur (et apparemment pas le dernier). Ce type est énervant tout de même… non seulement on le sait réalisateur de talent (Dil Chahta Hai, Lakshya, Don), producteur éclairé (Honeymoon Travels Pvt. Ltd.), mais en plus c’est un très bon acteur qui naît sous nos yeux. Le personnage lui va comme un gant, entre le passionné dans sa jeunesse et l’homme résigné et éteint qu’il devient. Autre performance notable, c’est lui qui interprète presque toutes les chansons de l’album, et honnêtement, Farhan Akhtar n’a rien à envier à beaucoup de chanteurs. Sa voix légèrement éraillée accompagne parfaitement les mélodies, et en particulier Tum ho toh.

Arjun Rampal partage la vedette avec le réalisateur qui lui a permis de revenir dans les bonnes grâces des critiques avec son petit rôle dans Don. Ceux qui trouvaient Rampal inutile et mauvais acteur ont changé d’avis après sa performance dans Om Shanti Om, et seront obligés de reconnaître son excellent travail dans la peau de Joe, paumé absolument passionné, un brin caractériel. Pour son rôle, il a dû apprendre à jouer de la guitare, et a développé une véritable passion pour l’instrument, qui se ressent à l’écran. Jamais il ne sonne faux quand il trimballe partout son instrument. Pour moi, c’est ici son meilleur rôle, le plus accompli, mature et travaillé.

JPEG - 56.5 ko
Killer Drummer

Un autre acteur s’est vu dans l’obligation de maîtriser un instrument difficile, la batterie. Elle revient à Purab Kohli dans le rôle de KD. Révélation pour ma part que cet acteur, drôlissime, attachant et irrésistible lorsqu’il tente de séduire l’amie de Sakshi. Enfin, Luke Kenny est tout à fait convaincant, et il a de quoi l’être : peu de gens en France le reconnaîtront (pour ne pas dire personne), mais le jeune homme jouit d’une petite notoriété en Inde en tant qu’ancien présentateur musical sur une chaîne de télévision, et surtout en tant que journaliste musical pour Hindustan Times… il est totalement dans son élément ici.
Les musiciens pointilleux trouveraient sûrement à redire quant aux techniques des acteurs, mais rappelons nous que ce ne sont pas des professionnels. Leur investissement pour en apprendre un maximum afin de paraître le plus pro possible en quelques mois à peine, mêlé à une réalisation intelligente, fait parfaitement illusion. Du moins savent-ils tenir une guitare et des baguettes normalement (et là, je pense aux SRK ou autres Khan à guitares/violons/flûtes qui nous ont tant fait rire avec leurs maladresses).

Si le film est presque exclusivement masculin, deux femmes tiennent un rôle important. Prachi Desai fait sa première apparition au cinéma et marque les esprits. Loin d’avoir un rôle de potiche, elle incarne avec douceur et sensibilité cette femme qui tente de comprendre son mari. Shahana Goswani n’est pas en reste. Elle campe Debbie, la femme de Joe, au caractère bien trempé.

JPEG - 39.7 ko
Duo

Aucun défaut vous demandez-vous ? Bien entendu, le film n’est pas parfait. On regrettera l’utilisation de quelques retournements dramatiques dont on se serait bien passé et la résolution bien rapide de problèmes épineux. Enfin, un point négatif, assez embêtant si l’on considère que la musique est un des éléments les plus importants dans ce film… Qui a eu l’idée de confier l’écriture d’un album rock au trio Shankar-Ehsaan-Loy ? D’habitude si bons, là, le produit déçoit clairement. L’album de Rock On !! est au rock ce que Doc Gynéco est au rap, il n’en a que l’étiquette. Ce n’est pas parce qu’il y a abus de riffs de guitares saturés que les chansons sont rock, il aurait déjà fallu enlever les "ooohhh aaaaaah" des choeurs dans les refrains ou les ponts… absolument pas crédibles ! Tout comme les paroles qui font gentiment sourire parfois, les chansons auraient gagné à porter un réel message. Cependant elles vous resteront dans la tête bien après le film, notamment Rock On et Tum ho toh. D’un autre côté, il faut reconnaître l’effort louable et la volonté du réalisateur et des compositeurs d’offrir un nouveau genre de BO aux oreilles des spectateurs indiens abreuvés de variétés technoïdes indigestes ces dernières années.
Fait intéressant à noter, afin de promouvoir l’album et le film, l’équipe a décidé de faire une "mini-tournée"et a donc organisé une série de concerts à Pune, Mumbai, Kolkata, New Dehli et Bangalore où Farhan Akhtar, Shankar Ehsaan et Loy ont joué en live.

A voir les photos promotionnelles, on peut réellement se demander s’il ne s’agit pas des photos d’un vrai groupe de rock pour leur nouvel album. Et c’est là à mon avis la plus belle réussite de Rock On !!. Rien n’est laissé au hasard, la photographie de Jason West est parfaite, contrastant parfaitement entre les concerts ahurissants en pleine lumière et le présent plus sombre. J’insisterai sur les concerts, magistralement filmés, notamment le dernier. Jeux de lumières impressionants, jeux des acteurs parfaits.
Et que dire des looks de nos quatre compères ? Farhan Akhtar accuse une forte ressemblance avec Steven Tyler (leader d’Aerosmith) dans certains plans, Arjun Rampal a sûrement étudié Santana avant d’endosser son rôle, et j’aime à penser que la barbe tressée de Purab Kohli est un clin d’oeil à celle de Shavo Odadjian, bassiste des System of a Down… D’ailleurs le réalisateur avoue clairement qu’il avait en tête lors de l’écriture du scénario des groupes comme SOAD, Led Zeppelin, Coldplay, Radiohead, Pink Floyd, Linkin’ Park et Greenday (si vous voulez mon avis, c’est avec les deux derniers qu’il commence à perdre un peu de sa crédibilité…). Visuellement, le film est on ne peut plus "rock", dommage que la musique proposée le soit moins.

Un film déroutant, inattendu en ces temps de disette cinématographique et scénaristique où pour faire des entrées il faut de l’action avec une tête d’affiche, une bimbo de service pour jouer les plantes vertes et des item girls en pagaille. Rien de tout ça ici comme vous l’aurez compris. L’un des rares films à traiter du monde encore méconnu, et pourtant assez développé, du rock indien, à mettre entre toutes les mains.
Je ne sais pas pour vous, mais après Rock On !!, j’ai eu une furieuse envie de courir voir un concert !

Commentaires
20 commentaires