]]>

Saaya (review)

Traduction : Ombre

Année2003
LangueHindi
GenreFilm fantastique
RéalisateurAnurag Basu
Dir. PhotoFuwad Khan
ScénaristeAmol Shetge
ActeursJohn Abraham, Mahima Chaudhry, Zohra Sehgal, Tara Sharma, Raj Zutshi
Dir. MusicalM. M. Keeravani, Anu Malik
ParolierSayeed Quadri
ChanteursShreya Ghoshal, KK, Udit Narayan, Alka Yagnik, Sonu Nigam
ChorégrapheRaju Khan
ProducteurMukesh Bhatt
Durée123 mn

Bande originale

O Sathiya
Aai Jo Teri Yaad (Female Version)
Aye Meri Zindagi
Seena Pada
Har Taraf
Kabhi Khushboo
Aye Meri Zindagi (Sad Version)
Aye Meri Zindagi II
Aai To Teri Yaad (Male Version)

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Vidhan - le 17 mars 2004

Note :
(6.5/10)

Article lu 1627 fois

Voilà un bon petit film fantastique qui surprend agréablement malgré quelques petites maladresses. Son titre, "Saaya", signifie "ombre". Il s’agit du remake du film fantastique américain Apparitions, avec Kevin Costner. Rien d’étonnant lorsqu’on sait que le film est écrit par le roi des remakes, Mahesh Bhatt. Le scénario indien est complètement calqué sur le scénario américain. C’est à croire que M. Bhatt se contente toujours de faire du recopiage. Bonjour l’originalité !
Comme dans le film américain, l’histoire nous parle d’un jeune médecin qui perd sa femme, également médecin, à la suite d’un accident de la route. Pendant son deuil, il commence à faire face à des phénomènes inexpliqués liés à la disparition de son épouse.
La mise en scène est soignée, le montage est irréprochable et les effets spéciaux sont de bonne facture. L’habillage sonore est dans l’ensemble bien maîtrisé, sauf pour une scène sous-marine vers la fin. Le réalisateur bengali Anurag Basu réussit à créer une atmosphère particulièrement touchante et intime. Il utilise pour cela deux choses : une photographie qui arrive à mettre en valeur, entre autres, les fraîches matinées de New Delhi en hiver (lieu principal de l’action) et une très belle mélodie jouée principalement au piano, qui arrive inconsciemment à toucher notre sensibilité.
Les chansons sont jolies, mais un peu trop mièvres. Certaines sont même inutiles. Elles permettent néanmoins de conserver l’aspect romantique. Il faut croire que ce stratagème fonctionne plutôt bien, car on a l’impression parfois que le côté fantastique est mis en second plan derrière l’histoire d’amour. Le film, malgré sa dose de surnaturel, ne fait donc pas franchement peur, et ce n’est sans doute pas le but recherché ici. En revanche, l’histoire d’amour brisée par la fatalité peut réussir à toucher les spectateurs fleur bleue.
John Abraham est très convaincant dans son deuxième grand rôle au cinéma. Il en va de même pour la charmante actrice bengali Mahima Chaudhary qui se contente de jouer un petit rôle, mais qu’on a beaucoup de plaisir à revoir après une petite absence remarquée. Les autres comédiens sont tous bons. On reconnaîtra au passage Raj Zutshi qui incarne Ismail dans Lagaan et qui a débuté sa carrière en même temps qu’Aamir Khan et Juhi Chawla dans l’inoubliable Qayamat se qayamat tak.
Saaya a subi un véritable échec commercial. C’est pourtant un long métrage qui se laisse regarder avec un certain plaisir. Surtout si, au départ, on s’attend à voir un remake raté, ce qui n’est absolument pas le cas, fort heureusement.

Commentaires
Pas encore de commentaires