]]>

Sanam

Publié samedi 15 juillet 2017
Dernière modification samedi 15 juillet 2017
Article lu 215 fois

Par Nady

Rubrique Tendances
◀ Une certaine année 2016 du cinéma tamoul, à Paris
▶ Goodness Gracious Me, satire télévisée de la société indienne

Vous ne les connaissez peut-être pas encore mais ils sont à suivre de près ! Après avoir remporté un concours de chant, ce groupe de jeunes hommes aux influences musicales pop (dont le chanteur Sanam Puri a un pied à Bollywood et un autre dans l’industrie de la musique) rencontre chaque jour un peu plus de succès. Ils composent des titres pop-rock et romantiques, qui vont vous enchanter !

C’est avant tout une histoire de famille et d’amitié qui est à l’origine de SANAM. Sanam et Samar Puri, deux frères passionnés de musique, principalement de pop rock et de chansons occidentales, aiment jouer ensemble. Imprégnés dès l’enfance, Sanam Puri (le chanteur) a gagné 36 récompenses en 3 ans lors de ses années universitaires à Delhi et a également donné des concerts avec son groupe : Bandhish. Ils rencontrent Venky — bassiste — à l’école qui leur présente Keshav, un joueur de batterie. Tout part de là. C’est ainsi que le SQS Project prend forme. Originaires de Delhi, les quatre garçons s’installent à Mumbai avec l’espoir de se faire remarquer par l’industrie musicale, qui est par ailleurs intimement liée à l’industrie du cinéma. Le quatuor compose ensemble, crée des musiques de jingles, avec Samar à l’écriture des chansons. Ils apprennent à développer leur identité musicale petit à petit.

Les débuts du groupe

C’est l’année 2010 qui marque un véritable tournant pour leur carrière ! En 2010, leur participation à la première édition de l’émission Times Music Supastars, qui cherche le meilleur groupe de musique de l’Inde, leur donne une visibilité énorme, et le public découvre le talent de ces jeunes hommes. Cette audience inespérée va soutenir le groupe qui remporte le concours.
Six mois plus tard, ils sortent leur premier album, intitulé Supastars, avec les titres Hawa Hawa et Behka leur permettant de multiplier les interviews et les apparitions sur scène comme au concours du Femina Miss India en 2011. Des chansons pop aux ballades romantiques, les titres de leur album s’adressent à tous, alternant chansons acoustiques et sonorités plus électroniques ou rock. On ressent certaines influences occidentales mais les paroles sont en hindi.

Les débuts à Bollywood

De son côté, le chanteur du groupe — Sanam Puri — donne de la voix aux côtés d’Aditi Singh Sharma, pour la chanson Dhat Teri Ki, un titre dansant aux sonorités électro qui figure dans le film Gori Tere Pyaar Mein !, sorti en 2013. Ce début à Bollywood se fait grâce au manager du groupe, Ben Thomas, qui le recommande auprès de Vishal Dadlani et Shekar Ravijiani. Le duo de compositeurs qui est à l’origine de nombreuses chansons de films au succès phénoménal, est totalement séduit après avoir écouté Teri Aankhon Se. Cette collaboration s’accompagne d’un succès encourageant puisque dès la sortie de la chanson, celle-ci devient un hit !
L’année suivante, ce partenariat avec Vishal-Shekar est réitéré et couronne Sanam Puri d’un nouveau succès. Lorsque Hasee Toh Phasee sort sur les écrans en 2014, on peut entendre la voix du chanteur sur l’un des titres de la bande-originale, Ishq Bulaava. Ce titre romantique qui intervient au milieu du film, devient très vite LA chanson de la Saint-Valentin de l’année. Le groupe a — par la suite — repris la chanson dans une version acoustique.

2014 c’est aussi l’année où les SQS Project deviennent Sanam. Après avoir cherché des centaines de noms qui seraient plus faciles à retenir par le public et qui refléteraient l’identité du groupe, les membres se décident pour Sanam, qui signifie « bien-aimé ». Ce nouveau nom affirme l’esprit du groupe, souhaitant diffuser l’amour à travers leur musique et des titres principalement romantiques. Ce nom qui reprend également le nom du chanteur, est aussi quelque peu révélateur car il met davantage en lumière celui-ci, qui fort de ses succès à Bollywood, s’est imposé naturellement comme leader.
Toutefois, le groupe conserve son indépendance et son intégrité en composant des chansons originales, et en travaillant sur des morceaux inédits, avec l’envie de montrer qu’il est possible de s’affirmer en dehors de l’industrie cinématographique.

Un groupe indépendant : des reprises et des créations originales

Le groupe se fait notamment remarquer grâce à ses nombreuses reprises de musiques de films récents ou d’anciens succès. Ils interprètent également leur propre version des hits d’aujourd’hui comme avec Duaa qui a rencontré un succès phénoménal, ou encore le titre Samjhawan qui avait été interprété par l’actrice Alia Bhatt.
Ils parviennent à séduire un public jeune en revisitant des titres des générations précédentes comme avec Lag ja Gal ou encore plus récemment Gulabi Aankhein du film The Train sorti dans les années 1970. En modernisant des chansons déjà populaires dont ils s’efforcent de conserver l’âme, le groupe est sûr de ne pas se tromper et de remettre au goût du jour ces classiques.

Ce retour à des chansons indiennes est assez ironique puisque d’après le chanteur, les principales influences du groupe sont occidentales. Fans de groupes anglais et américains, Sanam Puri dit écouter également Nancy Ajram, la chanteuse libanaise, dévoilant ainsi un large horizon d’influences ! Le choix de l’hindi s’est révélé toutefois évident pour eux puisqu’ils voulaient toucher un large public et s’adresser à tous. Mais cette décision marque aussi la volonté de renouveler la musique pop indienne, grandement marquée par le cinéma. En effet, l’industrie musicale indienne est indissociable de Bollywood ou de Kollywood. Le groupe a fait le choix de s’en démarquer, en quête de plus de liberté(s), notamment celle de s’amuser en reprenant des titres qu’ils aiment tout en y apportant leur touche personnelle, ou en créant leur propre composition.

Sanam se révèle être ainsi un groupe très prometteur, qui sait jongler entre plusieurs styles musicaux ayant déjà séduit un public ; qui réussit à s’exporter avec des performances et des concerts à l’étranger comme à l’île Maurice ou aux Maldives.
Croyez nous, ils sont à suivre de près !

Commentaires
Pas encore de commentaires
Galerie