]]>

Sanjay Leela Bhansali

Fonctions : réalisateur, producteur, scénariste, compositeur
De son vrai nom : Sanjay Bhansali
Né le : 24 février 1963 (54 ans)
à : Bombay (Maharashtra)
Nationalité : indienne
Famille : célibataire

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
Liens : http://www.slbfilms.com/

Films notables

Devdas
Khamoshi-The Musical
Hum Dil De Chuke Sanam
Guzaarish
Black
La biographie de Fantastikindia

Par Maya - le 9 novembre 2005

Dernière mise à jour le 17 février 2018

Article lu 4911 fois

Galerie

Sanjay Leela Bhansali est d’une extrême discrétion. Les informations concernant la vie du scénariste, réalisateur et producteur sont rares.

A propos de sa famille, il dit lui-même que son père ressemblait à Devdas. Il porte en deuxième prénom celui de sa mère, Leela, pour rendre hommage à celle qui l’a élevé en lui disant : "les rêves sont les pour toi, les cauchemars sont pour moi". Son père, Navin Bhansali, était producteur de films. Sanjay Leela Bhansali a fait des études de commerce avant de rejoindre le célèbre Film and Television Institute of India (FTII) à Pune. Il a commencé sa carrière comme assistant réalisateur de Vidhu Vinod Chopra pour Parinda, puis comme directeur musical pour 1942 : a Love Story du même réalisateur.Il a également étudié la danse classique indienne Odissi.

Sanjay Leela Bhansali tourne en 1996 son premier film en tant que scénariste et réalisateur, Khamoshi - The Musical. Original, loin des standards Bollywood, il traite des difficultés relationnelles entre une jeune femme passionnée de musique et ses parents sourds-muets. Le film, bien accueilli par la critique, est pourtant un "flop" commercial en Inde.
En 1999 son deuxième film rencontre en revanche un immense succès : Hum Dil De Chuke Sanam est déjà dans la veine de Devdas : des décors somptueux, une recherche esthétique, une mise en scène à grand spectacle. Le film se distingue par quatre Filmfare Awards en Inde, notamment ceux de Meilleur film et de Meilleur réalisateur.

En 2002, Devdas n’est que le troisième film de Sanjay Leela Bhansali mais il marque sa consécration : le film le plus cher de l’industrie du cinéma indien fait l’unanimité des critiques et du public, en Inde et dans le monde entier.

Il remporte six Filmfare Awards : Meilleur film, Meilleur réalisateur, Meilleur acteur pour Shah Rukh Khan, Meilleure actrice pour Aishwarya Rai, Meilleure actrice dans un second rôle pour Madhuri Dixit, Meilleure chanteuse pour Kavita Krishnamurthy et Shreya Ghosal. Pour la première fois dans l’histoire du cinéma, un film indien fait la Première du Festival de Cannes. Le réalisateur accompagné des stars du film, Shah Rukh Khan et Aishwarya Rai, montent les marches mythiques du Palais des Festivals. Devdas fait aussi partie de la liste initiale des nominés pour les Oscars en 2002.

Juste après Devdas, Sanjay Leela Bhansali prépare Bajirao Mastani, tiré d’une histoire vraie : la liaison entre Peshwa Bajirao, un premier ministre qui a marqué l’histoire de l’Etat du Maharastra au 18ème siècle, et une très belle danseuse , Mastani. Mais le film semble ’maudit’, incendie sur le plateau, projets intercalés, problèmes de financement, il n’est toujours pas d’actualité.

Début 2005 Black sort sur les écrans, avec Amitabh Bachchan et Rani Mukherjee dans le rôle d’une jeune aveugle soude et muette. Là encore, le réalisateur stupéfie les critiques et le public par sa maîtrise de la mise en scène, de la direction d’acteurs et l’originalité de son œuvre. SL Bhansali déclare alors : "Black pour vous peut signifier l’obscurité, pour moi c’est la vérité universelle. Nos meilleures idées viennent du côté sombre de notre esprit, toute nouvelle vie est créée dans l’obscurité de la matrice maternelle". Black remporte pas moins de 11 Awards dont celui de Meilleur film et Meilleur réalisateur.

Avec Saawariya sorti fin 2007, il adapte Les nuits blanches de Dostoïevski. Comme dans Devdas, il utilise des décors d’un raffinement exceptionnel, cette fois dans des tons bleu nuit. Ce film à gros budget qui lance les jeunes Ranbir Kapoor et Sonam Kapoor, est coproduit par un studio américain ; une première à Bollywood. Il laisse cependant le public perplexe et le succès n’est pas au rendez-vous.

En mars 2008, Bhansali vient mettre en scène Padmavati au théâtre du Châtelet à Paris (voir cette news). Et en 2010 sort son nouveau film, Guzaarish, avec Aishwarya Rai et Hrithik Roshan dans le rôle d’un paraplégique. Malgré la performance de ces deux acteurs principaux, ce film est à nouveau un échec public qui laisse Sanjay Leela Bhansali dans le doute.

Il laisse ensuite de coté la réalisation pour se consacrer à la production, tout d’abord dans le modeste My Friend Pinto, puis dans un masala d’action à gros budget : Rowdy Rathore avec Akshay Kumar dans le rôle titre. Cette fois, enfin, après de nombreuses années infructueuses, le succès est au rendez-vous. Cela lui donne les moyens, mais aussi certainement l’énergie nécessaire, pour sa nouvelle création qui sort sur les écrans fin 2013 : Ram-Leela. Sanjay Leela Bhansali renoue dans cette adaptation de Roméo et Juliette avec son style visuel extrêmement raffiné. Ces deux acteurs principaux, Deepika Padukone et Ranveer Singh, amants à l’écran comme à la ville, y sont incandescents. Le public est au rendez-vous, propulsant pour la première fois une œuvre de Sanjay Leela Bhansali dans le club convoité des 100 crores.

Quand on lit dans Filmfare (avril 2005) une interview de Sanjay Leela Bhansali qui affirme que "les grands du cinéma indien sont Bimal Roy, A Asif, Guru Dutt, Raj Rapoor. Et Hrishikesh Mukherjee est le dernier des grands", on comprend que pour lui les suivants n’ont été que des "faiseurs de films" et on se dit qu’il est bien prétentieux, ce réalisateur (même si on a adoré Devdas).

Mais après avoir vu Black, Guzaarish ou Ram-Leela on perçoit les choses différemment. Ces films portent la patte d’un artiste, c’est indéniable. Il sont le reflet du regard que cet artiste porte sur le monde. Il ne cherche pas à plaire mais à créer, à inventer, à partager un univers qui lui est propre, même s’il est sombre, même s’il témoigne de souffrances. Il a une façon de filmer qui ne ressemble à aucune autre, qui ouvre des portes et des horizons pour les films à venir.

Et on réalise qu’effectivement, il y a quelque chose de commun et de rare entre Guru Dutt et Sanjay Leela Bhansali, à la fois le travail de l’artiste, une certaine vision de la souffrance humaine, et la volonté d’innover sans compromis. Les films préférés de Sanjay Leela Bhansali sont d’ailleurs deux films de Guru Dutt : Kaagaz Ke Phool (1959) et Sahib Bibi Aur Ghulam (1962) et il souhaite en faire un remake un jour, ainsi qu’un film qui retrace la vie du grand réalisateur de l’âge d’or de Bollywood.

En attendant, il produit Mary Kom, réalisé par Omung Kumar, avec Priyanka Chopra, qui sort simultanément en Inde et en France début septembre 2014, un film inspiré par la vie d’une jeune Indienne, championne mondiale de boxe amateur. Et Gabbar is back, avec Akshay Kumar and Shraddha Kapoor.

Commentaires
2 commentaires
Filmographie

2018 - Padmaavat (ex Padmaavati) avec Ranveer Singh, Shahid Kapoor et Deepika Padukone

2015 - Gabbar is Back de Krishna Jagarlamudi avec Akshay Kumar et Shruti Haasan (en tant que producteur seulement)

2015 - Bajirao Mastani avec Deepika Padukone et Priyanka Chopra

2014 - Mary Kom de Omung Kumar avec Priyanka Chopra et Darshan Kumaar (en tant que producteur seulement)

2013 - Ram-Leela avec Deepika Padukone et Ranveer Singh

2012 - Shirin Farhad Ki Toh Nikal Padi avec Farah Khan et Boman Irani (en tant que producteur et scénariste seulement)

2012 - Rowdy Rathore de Prabhudeva avec Akshay Kumar (en tant que producteur seulement)

2011 - My Friend Pinto avec Prateik Babbar et Kalki Koechlin (en tant que producteur seulement)

2010 - Guzaarish avec Hrithik Roshan et Aishwarya Rai

2007 - Saawariya avec Ranbir Kapoor, Sonam Kapoor, Salman Khan et Rani Mukherjee

2005 - Black avec Amitabh Bachchan et Rani Mukherjee. Musique de Monty (musique extra-diégétique)

2002 - Devdas avec Shah Rukh Khan, Aishwarya Rai et Madhuri Dixit. Musique d’Ismail Darbar

1999 - Hum Dil De Chuke Sanam avec Aishwarya Rai, Salman Khan et Ajay Devgan. Musique d’Ismail Darbar

1996 - Khamoshi - The Musical avec Manisha Koirala, Salman Khan et Nana Patekar. Musique de Jatin-Lalit