]]>

Satyamev Jayate, agitateur de consciences à la télé indienne !

Publié mercredi 2 avril 2014
Dernière modification lundi 7 avril 2014
Article lu 465 fois

Par Brigitte L. K.

Rubrique Tendances
◀ Fanta Masala
▶ Promouvoir le cinéma hindi en France

La devise de la République de l’Inde est " Satyameva Jayate " en sanskrit, qui se traduit par "Seule la vérité triomphe". C’est le nom de l’émission de télévision d’Aamir Khan, créée en 2012. Titre ambitieux pour un programme qui ne l’est pas moins.

Dès la première saison diffusée sur le réseau de chaines Star en mai 2012, les sujets touchant au quotidien des citoyens sont abordés à l’aide de témoignages, d’enquêtes, de vidéos pédagogiques, d’avis d’experts…
L’avortement des fœtus féminins, les violences familiales, les dots, le handicap, les crimes d’honneur, les intouchables, le manque d’eau, les erreurs médicales, ces thèmes bien souvent tabous sont évoqués avec prudence par les média officiels indiens.

Dans ce nouveau programme, la promotion ne s’est pas appesantie sur la notoriété et l’image de la star Aamir Khan, acteur, producteur refusant de se rendre aux différents "awards" du cinéma indien car il les considère trop partiaux. Ici, c’est un autre registre que le divertissement, on entre dans le sérieux de la vie quotidienne des Indiens. Aamir Khan et la production prennent le risque de laisser la parole aux victimes souvent sans recours, aux humbles démunis, à ceux qui gardent le silence à cause du déshonneur, à des scientifiques, des spécialistes capables de conclure sur les conséquences concrètes de ces événements.
En situation de non-droit, les victimes n’ont aucun recours à l’égard de la justice ou des différentes instances administratives (exemple : les médecins mal formés et les policiers dans les cas de viol n’aident pas les plaignants mais cherchent à se débarrasser de l’affaire).
Les constats désolants sur la pollution des rivières, l’eau potable, le rejet des femmes violées, les familles oppressantes pour une dot ou un enfant mâle sont exposés dans leur cruauté. Même si l’affect transparaît dans les images, il n’est pas question de laisser le spectateur dans l’impuissance. On ne tombe pas dans le misérabilisme et les lamentations. Des scientifiques, des juristes, des experts médicaux etc… apportent des réponses aux questions des téléspectateurs.

L’écoute et l’empathie vis-à-vis des victimes est une des clefs de l’animateur. Nombre de fois, on voit Aamir Khan essuyer ses larmes et le public aussi en entendant ces drames humains. Sans outrance, lorsqu’il laisse tomber son menton sur sa poitrine avec un soupir, on sent que ce n’est pas un professionnel du journalisme qui s’exprime mais un citoyen conscient des dangers et de la gravité des cas.

Des millions d’indiens et de NRI (Non Resident Indian) ont suivi les différentes émissions, très éducatives aussi, dans les différentes langues. A l’évidence, le talk-show a été reconnu pour son acuité, son sérieux et la manière concrète dont les thèmes sont traités. Il se hisse au niveau des télé-réalités des USA ou d’Occident. Des associations spécialisées présentent les propositions concrètes et les actions qu’elles ont mises en place. L’émission offre une caisse de résonance aux milliers de bénévoles qui œuvrent pour ces projets. Des solutions imaginatives et des programmes de développement pour lutter contre la pénurie d’eau par exemple apportent des fenêtres d’espoir après des enquêtes souvent alarmantes. Dans le prolongement de l’émission, les téléspectateurs sont conviés à s’exprimer et aussi à soutenir les idées présentées, à encourager les politiques à améliorer la législation ou à secouer une administration enlisée dans les procédures et la corruption.

L’émission a créé une vague d’articles dans les journaux et sur internet, quasiment une lame de fond ! Les sujets brûlants et dérangeants montrés d’une façon humaine par les témoignages, et rationnelle par l’apport des spécialistes, ont soulevé des milliers et des milliers de commentaires. D’une certaine façon, le politiquement correct et l’isolement les gens de bonne volonté qui veulent vraiment faire avancer les choses étaient rompus.

La société indienne en pleine mutation avec une population de plus en plus éduquée étouffe de tant de retard dans certains domaines (eau potable, médecine, administration, croyances erronées, maltraitance) alors que les ressources sont disponibles. Conscients que l’Inde n’a rien à envier à ses voisins, les citoyens ont envie de prendre les choses en main pour une amélioration des conditions de vie de la population. En ce sens, l’émission est en phase avec les aspirations de sa société. Les politiques interpellés par l’évidence des faits (le déséquilibre entre le nombre de naissances masculines et féminines par exemple) ont bien dû tenir compte des aspirations de la population et un certain nombre se sont engagés à mieux faire appliquer les législations en vigueur ou à renforcer les dispositifs.


Satyamev Jayate - Aamir Khan - Theme Song VOSTFR par Aditi1961

Satyamev Jayate bénéficie d’une notoriété considérable et l’annonce de la seconde saison était attendue avec beaucoup d’impatience le 9 mars 2014. Il ne manquait plus que la traduction en français pour toucher le public francophone.

Le site internet officiel de Satyamev Jayate permet de visionner les épisodes dans plusieurs langues : hindi, tamoul, telegu, marathi, malayalam, sinon en hindi avec sous-titres anglais.

A présent, grâce à des bénévoles efficaces d’Indiafana, sur la page Facebook française : Satyamev Jayate vostfr, les émissions sont visibles avec sous-titres en français avec l’accord des responsables de la société de production.

Les vidéos sont également disponibles sur Dailymotion.

Une émission riche d’enseignements pour tous ceux qui s’intéressent à l’Inde et son actualité.

Commentaires
1 commentaire
Galerie