]]>

Séquence nostalgie : séance spéciale Jab Tak Hai Jaan Samedi 1er décembre Cinéville Conflans Sainte Honorine

Publié dimanche 1er décembre 2013, par Julie, Marine
Dernière modification dimanche 1er décembre 2013
Article lu 336 fois

Rubrique Événements
◀ Sortie mondiale de Jusqu’à mon dernier Souffle (Jab Tak Hai (...)
▶ Retour sur l’Inde des livres 2013

C’était il y a un an déjà. Et notre équipe s’en souvient avec plus ou moins d’émotion car nous y étions !

Pour célébrer dignement la sortie de Jab Tak Hai Jaan en France, le Cinéville de Conflans Sainte Honorine, en partenariat avec Fantastikindia, avait organisé une projection spéciale du film qui s’accompagnait d’une danse effectuée par Puneet, d’un buffet tenu par la Fanta team ainsi que d’une présentation du film par Didi et d’une exposition sur le cinéma indien.
Pour notre première participation à un événement Fanta, nous avions une mission : faire un accueil chaleureux à l’indienne pour les spectateurs curieux de découvrir le dernier film de Yash Chopra.

Nous imaginions la réalisation des plis de nos saris comme la première difficulté de la journée…, mais ce fut plutôt de trouver une place où se garer. Une fois cette étape franchie et après avoir marché 1 km à un rythme soutenu, nous retrouvons nos fantapotes Amanpreet et Señorita en pleine déco/réalisation des plateaux Puja.

A ce stade, il nous reste vingt minutes pour nous habiller… Top chrono : c’est parti ! On enfile les jupons, les corsages avec plus ou moins de difficulté (et oui, voilà ce qui peut arriver lorsque les copines à qui on emprunte les vêtements n’ont pas forcément la même taille). Vient enfin le moment de faire le drapé. On retourne le tissu dans tous les sens, tout en essayant de se rappeler les explications de la vendeuse sympa qui nous a fait la démo.

Résultat : ça tombe, ça glisse, ça se tortille mais après pas mal d’essais, l’aide de Didi et Amanpreet ainsi que d’une boite d’épingles à nourrices, nous sommes fin prêtes.

Grâce à un super couloir secret, nous atteignons notre poste devant la salle de projection. Amanpreet nous tend les plateaux, le temps de nous expliquer comment faire et de répéter un peu, les premiers cinéphiles arrivent.

Certains hésitent entre nous deux, d’autres se demandent en quoi consiste cet accueil et là… gros doute. Plusieurs fois des hommes qui ont l’air de s’y connaître, laissent leurs femmes se faire mettre le Tika pour ensuite passer à côté de nous. Certains ont même l’air très surpris quand nous tendons la main vers leur front. Chuchotements : « Est-ce que tu crois qu’il faut le faire aux hommes aussi ? ». Vérification faite auprès d’Amanpreet… oui : on peut.

L’accueil Puja terminé, nous pouvons assister à la présentation de Didi et à la magnifique danse de Puneet (qui nous donne furieusement envie de faire la même chose _ remarque de Marine : moi je ne peux pas, je n’ai pas le sens du rythme, ni la souplesse). Shah Rukh Khan nous fait son cultissime « penché de buste en arrière avec bras ouverts vers le ciel » (Señorita le maitrise très bien également) et puis nous rejoignons le buffet pour tout mettre en place. Tandis qu’Amanpreet et Gandhi Tata font sauter les plombs du coin cuisine en préparant le thé et les beignets, nous avons la lourde tâche de répartir de façon équitable l’apéritif et le Saun papdie.

A notre décharge, il faut signaler que ce dernier, bien que très bon (et très sucré), a une fâcheuse tendance à se désintégrer en miettes (façon mille-feuilles) à la première pression et le dressage des assiettes se transforme vite en casse-tête. Mais tout est bien qui finit bien, l’entracte arrive et pour finir, les beignets ainsi que le thé aussi. Juste à temps ! Les assiettes partent à vitesse grand V et la journée se termine doucement. Mission accomplie, pour des débutantes, nous ne nous en sommes pas trop mal sorties. Enfin, heureusement, nous n’étions pas seules.

Nous remercions toute l’équipe du Cinéville, en particulier Señorita pour l’organisation et les supers beignets (bien meilleurs que chez le traiteur, selon l’avis de fins gourmets), les fantapotes pour leur bonne humeur et leur présence, Puneet pour sa danse envoûtante et enfin, le public.
Merci public !

Commentaires
2 commentaires