]]>

Shah Rukh et son double à Grévin : nous les avons vus ! (chap. I)

Publié mardi 29 avril 2008
Dernière modification samedi 8 mars 2014
Article lu 1162 fois

Par Amanpreet

Dossier Shah Rukh Khan au musée Grévin
◀ La statue de cire de Shah Rukh Khan : un projet artistique
▶ Photos de l’inauguration

Je repousse le moment depuis que je suis rentrée hier, mais je crois qu’il est temps de m’y mettre. Il faut bien que je partage cette aventure ! Me voilà donc assise devant mon ordinateur ce matin avec une tasse de chocolat chaud pour me motiver. Il pleut dehors, c’est une journée déprimante mais les souvenirs de la matinée d’hier forment un grand soleil dans ma tête. Bon, allez, je me lance !

La veille au soir, j’avais fini par trouver le sommeil vers 2 h, beaucoup trop excitée avec ce qui m’attendait quelques heures après pour pouvoir dormir. Réveil difficile à 6 h 30, même pour aller voir Shah Rukh Khan.

Je sors de chez moi à 7 h 24, à l’heure où le bus est censé arriver à l’arrêt. Il fait gris dehors, c’est dommage. Le bus a du retard, je râle… Il nous dépose loin de l’arrêt de la gare, le train est déjà arrivé, je cours pour ne pas le rater. Ce n’est vraiment pas mon jour…

Arrivée à l’heure à Saint-Lazare, on nous annonce un incident voyageur direction Pont-de-Sèvres. Ouf ! Je prends le métro dans l’autre sens. Station d’après, Havre Caumartin, on nous annonce que ça sera le terminus car « le trafic est perturbé ». Grrrr, il fallait vraiment que ça arrive aujourd’hui. Il est 8 h 05, ça va, j’ai le temps, je ne devrais pas me plaindre comme ça. Mais quand même… il y a du monde sur l’autre quai, la rame de métro ne démarre pas, le stress monte !

8 h 10, c’est reparti ! Chaussée d’Antin… Richelieu Drouot… j’ai l’impression que ça avance pas vite aujourd’hui ! Enfin, on arrive à Grands Boulevards !

Je sors de la rame et je cherche mon petit badge « Fantastikindia » pour le mettre avant de sortir dans la rue. J’entends des fans en train de chanter derrière moi, dans le couloir du métro. Ils sont surexcités ! Je n’imagine même pas l’ambiance qu’il doit y avoir dehors alors que l’inauguration commence seulement à 9 h !

La première chose qu’on voit en sortant du métro : la sécurité, les barrières et les policiers. C’est impressionnant. Il y a déjà beaucoup de fans autour des barrières qui attendent leur star préférée. Je me demande comment je vais faire pour passer s’il y a des barrières…

Je vais demander une première fois aux policiers s’ils savent où se trouve l’entrée des invités. « Il y a un petit passage, ce n’est pas complètement bloqué ». Surprenant, je n’ai pas vu de passage, peut-être que la horde de fans le bloque involontairement. Je retourne voir, mais non, on ne peut vraiment pas passer.

Je retourne me renseigner, et cette fois-ci on me demande de sortir l’invitation et une carte d’identité. Après un examen minutieux de ces papiers, on fini par me dire que l’entrée se fera de l’autre côté (à gauche du musée). Je pars donc me poser là-bas.

« Les invités ne peuvent pas rentrer avant 8 h 45 » nous annonce le vigile. Les invités et les fans sont mêlés dans la foule. On me demande de quelle association je fais partie, et je leur explique. A mon plus grand bonheur, certains fans me disent qu’ils connaissent très bien Fantastikindia, et qu’ils avaient suivi le dossier du musée Grévin de très près. Ca fait vraiment plaisir d’avoir un retour comme celui-là, de rencontrer en vrai les personnes qui nous lisent. J’ai également pu parler à une dame qui venait spécialement d’Allemagne pour couvrir l’événement !

Les gens de la presse ont la priorité sur nous, ils ont juste à présenter leur carte presse pour passer. Dès qu’un ou une journaliste doit passer, c’est la cohue. La personne doit en effet pousser dans tous les sens afin de se frayer un petit passage pour rentrer sur le carré rouge déployé devant le musée. Ce n’est pas agréable de se faire marcher sur les pieds avec des talons aiguilles, mais pas agréable du tout… Il est 8 h 30, quelques gouttes de pluie commencent à tomber, mais les fans ne se découragent pas pour autant. Les caméramen présents sur le carré rouge filment la foule. Les fans expriment leur joie de se trouver au musée Grévin face aux caméras en se manifestant par des cris et des hurlements. : « Shah Ruuuuuuuuuukh ! ». Maya me rejoint dans la foule, et nous attendons toutes les deux que le vigile veuille bien nous laisser passer.

Des pancartes ont été fabriquées et disposées tout autour des barrières. On peut y lire des messages destinés au Shah tels que « Love us as we live you », « Welcome Home Shah Rukh », « Korbo Lorbo Jeetbo Chak De Shah Rukh ».

Nous sommes à peu près 150 invités, dont une vingtaine de personnes faisant partie de la presse française (RTL, France 2 avec Télé Matin, Canal +, Courrier International, etc.) ainsi que la presse indienne. Dans la foule, j’ai eu la chance de rencontrer la jeune fille qui a répondu à l’annonce d’Envoyé Spécial (dont nous avions parlé sur notre forum). Le magazine prépare une émission sur des fans français qui se rendent à Mumbai pour réaliser leur rêve : faire de la figuration et approcher des stars. Cette émission aura pour but de faire connaître Bollywood aux personnes qui ne connaissent pas encore ce cinéma. Bénédicte avait participé au concours organisé par inde-à-paris et inde-en-ligne pour gagner la place VIP et avoir la chance d’entrer dans le musée durant l’inauguration, mais elle n’a malheureusement pas gagné le pass. J’ai demandé au cameraman si lui ne pouvait pas la faire rentrer, vu qu’il faisait partie d’une émission de TV, mais non, elle a été obligée de rester dehors avec les autres fans.

L’ambassadeur de l’Inde, M. Ranjan Mathai, est arrivé vers 8 h 45, accueilli par les cris des fans qui attendaient impatiemment Shah Rukh Khan.

Après une très longue attente, nous avons enfin pu franchir les barrières aux alentours de 9 h, et fouler le tapis rouge…


Toutes les photos sont disponible ici

Commentaires
6 commentaires