]]>

Shantaram (1)

Publié mercredi 16 mars 2011
Dernière modification vendredi 4 mars 2011
Article lu 1446 fois

Par Yves Kajol

Rubrique Littérature
◀ Les neuf visages du coeur
▶ Shantaram (2)

Biographie de l’auteur

Australie 1980 : Gregory David Roberts, né en 1952 à Melbourne, s’évade du quartier de haute sécurité de la prison de Pentbridge.

Flash-back : Etudiant doué pour l’écriture, révolutionnaire, Roberts devient héroïnomane à 24 ans quand son mariage sombre et qu’il perd la garde de sa fille. Il commet alors une série de braquages de banques avec un pistolet factice, ce qui lui vaut le surnom de "Gentleman Bandit". Arrêté, il est condamné en 1977 à 19 années de prison !!!

Australie 1980 : Roberts, qui a préparé soigneusement son évasion, atterrit sous une fausse identité à Bombay, où il passera dix années de sa vie. Repris en Allemagne, il retourne en prison, est extradé et purgera sa peine à nouveau dans les geôles australiennes.

Genèse de Shantaram

C’est en Allemagne, puis dans sa prison australienne qu’il commencera la rédaction de son manuscrit Shantaram. Voilà ce qu’il en dit : "J’ai mis treize longues et difficiles années pour écrire Shantaram. Les deux premières versions du livre - six ans de travail et six cent pages - ont été détruites en prison. Mes mains, abîmées par le gel, ont tellement souffert pendant les années passées au mitard que de nombreuses pages manuscrites de mon journal, que j’ai pu conserver et que j’ai toujours aujourd’hui, sont maculées de sang. Après ma libération, les épreuves douloureuses se sont enchaînées sans répit. J’ai failli de nombreuses fois abandonner tout espoir de terminer mon livre"…

Partiellement fondé sur les expériences de Roberts lui-même, Shantaram est un roman en partie autobiographique qui retrace sa vie durant ses dix années passées en Inde et particulièrement à Bombay. A travers ses personnages, il dresse un portrait de cette ville et de sa patrie d’accueil.

Les qualités de ce roman lui vaudront bientôt une reconnaissance internationale. Après une première parution en langue anglaise en 2003 chez Scribe Publications, ce très riche roman de 900 pages est actuellement best-seller dans plus de 90 pays et disponible en plus de 30 langues. Traduit remarquablement en français en 2007 par Pierre Guglielmi chez Flammarion, il se verra très prochainement projeté sur les écrans du monde entier (2011-2012) par la cinéaste indienne Mira Nair, avec Johnny Depp dans le rôle du héros Lin, qui jouera le propre rôle de Roberts.

Depuis sa publication, Gregory David Roberts, se consacre à l’écriture et à des fondations. Il a monté une entreprise consacrée au multimédia et vit actuellement en Suisse auprès d’une authentique princesse helvétique.

L’Histoire

Roberts, en fuite, atterrit à Bombay. L’aéroport, puis le bus. A l’arrêt du bus, il rencontre le guide Prabaker qui va devenir son ami et son initiateur dans la ville. Ce dernier lui donne son nom : Lin. En étant reçu dans son village, Sunder, Lin recevra de la population son deuxième nom : Shantaram.

Prabaker le fera accueillir au début dans le zhopadpatti, où Lin deviendra le médecin de toute la communauté du bidonville. Il soignera le choléra. Il luttera contre les incendies, se fera de nombreux amis dont Johny Cigar, embrassera un ours, Kano, qu’il a fait libérer de cellule, et s’y fera remarquer par la mafia locale… Cette mafia locale qui va peu à peu l’enrôler dans ses différentes activités de marché noir (faux papiers, fausse monnaie, trafic et livraisons d’armes…). Il y rencontrera le tueur Abdullah et surtout Khader Khan, le responsable afghan, guerrier, trafiquant de haut vol, mais aussi philosophe dont il gagnera la confiance et qu’il accompagnera lors d’une mission en Afghanistan de soutien aux moudjahidins en lutte contre les Russes…

Entretemps, grâce à Prabaker, il va découvrir la population de Bombay, ses 250 dialectes, son activité débordante de grande métropole, ses coins et recoins avec ses marchés secrets, ses trafics, sa population laborieuse, ses riches, ses luttes d’influence. Il rendra visite aux fameux standing baba, ces moines qui ont fait vœu de rester toujours debout durant toute leur vie, sans jamais s’asseoir, ni pour manger, ni pour dormir, ni pour lire, etc. Pour rien !!! Il se fera des ennemis mortels des gangs rivaux et surtout de la tenancière de bordel de luxe Me Zhou qui a juré d’avoir sa peau et qui l’enverra pratiquement "crever" dans la prison d’Arthur Road. Il en ressortira mort-vivant et replongera dans l’héroïne.

Mais il se fera aussi beaucoup de relations en ville et particulièrement au Café Léopold, un célèbre café de Bombay où il rencontrera le dandy Didier Lévy, Vikram le cow-boy, Maurizio, magnifique bellâtre et maquereau sordide, Modena le fou d’Ulla, Lisa… Il fréquentera les producteurs, acteurs et actrices des studio Bollywood. Mais surtout il rencontrera Karla, la fille aux yeux verts dont il tombera follement amoureux…

Dans une deuxième partie, la prochaine fois, nous essaierons de vous dire tout ce qui fait le charme fou de ce livre : Shantaram.

En attendant, commencez peut-être à le lire…

Commentaires
Pas encore de commentaires