]]>

Sortie de Aramm en France

Publié samedi 11 novembre 2017
Dernière modification dimanche 12 novembre 2017
News lue 240 fois

Par Gandhi Tata

Rubrique News
◀ [Edit 17/11] Sortie de Mersal pour Diwali 2017
▶ Sorties de Theeran Adhigaaram Ondru et Verna

En quelques années seulement, Nayanthara a mis tout le monde d’accord sur son statut à Kollywood, en s’imposant, à force de travail et d’abnégation, comme l’une des actrices (si ce n’est LA) les plus influentes du cinéma tamoul, et en laissant définitivement derrière elle, les rôles de potiches traditionnellement réservés aux débutantes.

Malgré les scandales causés par les multiples relations amoureuses qu’on lui a prêtées, Nayanthara est restée inflexible et plus que jamais concentrée sur ses projets. Ce professionnalisme et cette force de caractère, l’ont en quelque sorte protégée, et là où n’importe quelle actrice aurait flanché, Nayan s’est au contraire renforcée en enchaînant des projets audacieux avec des stars montantes de l’industrie, comme Vijay Sethupathi ou très récemment Siva Karthikeyan.

Au final, Nayanthara est devenue aujourd’hui la "Lady Superstar" du cinéma tamoul et son seul nom est un argument de vente et d’attractivité, à l’instar de ses collègues masculins. C’est ainsi, qu’elle nous revient en cette fin d’année avec Aramm, un thriller politico-social, distribué par notre partenaire Night ED Films à partir du vendredi 10 Novembre 2017, au Mega CGR d’Epinay.

Nayanthara incarne une responsable d’un district où la pénurie d’eau potable est devenue un sérieux problème. Les habitants de villages pauvres n’ayant pas les moyens d’accéder à l’eau en bouteille, succombent de plus en plus à la soif qui sévit dans ce district géré par Madhivadhani. Révoltée par la pression des lobbys d’industriels véreux qui surexploitent les sols pour leurs activités, et muselée par le pouvoir en place totalement corrompu et acquis à leur cause, Madhivadhani va se soulever et mener une croisade administrative pour obtenir justice et eau pour les habitants de sa commune.


Commentaires
1 commentaire