]]>

Sortie de Déesses indiennes en colère

Publié mercredi 27 juillet 2016
Dernière modification lundi 15 août 2016
News lue 173 fois

Par Fabrizio

Rubrique News
◀ L’Eté Bollywood 2016
▶ xXx : Reactivated - The Return of Xander Cage

Aujourd’hui sort en salles le très colérique Déesses indiennes en colère. Tout comme Kali vous avez soif de sang et souhaitez danser sur des cadavres ? Voici 3 bonnes raisons de ne surtout pas rater cette bobine.

Raison numéro 1 : Vous aimez Tannishtha Chatterjee.

Vous l’avez aperçue dans un rôle plutôt mineur dans le plutôt médiocre Gulaab Gang du peu inspiré Soumik Sen ; vous l’avez aussi croisée, en mère déchirée, dans le très étrange Sunrise du non moins étrange Partho Sen-Gupta ; mais vous l’avez surtout appréciée dans La Saison des femmes de Leena Yadav : son interprétation de Rani, jeune veuve assoiffée de tendresse et de liberté, vous a bouleversé et vous souhaitez la revoir. Alors, aussi belle qu’engagée, ne manquez pas de la retrouver décapante et irascible — et cette fois-ci ouvertement révolutionnaire — dans Déesses indiennes en colère.


Raison numéro 2 : Vous êtes vous-même en colère.

Vous avez été déçu par le dernier Rajnikanth, son scénario convenu, sa violence excessive et outrancière, sa superstar crépusculaire, vous en avez eu le cœur fendu. Vous n’avez pas supporté non plus — une nouvelle fois — Salman Khan dans Sultan, ses torses ostensiblement nus, son sentimentalisme bon teint, ses moules @&#$ saillants… vous avez été franchement rebuté, c’était trop pour vous (ou pas assez).

Non ! Vous voulez un film différent, original, intelligent, hardi. Alors, ruez-vous vers Déesses indiennes en colère. Vous y retrouverez cette fraîcheur effrontée du cinéma d’auteur qui manque tant aux blockbusters contemporains ; vous apprécierez ses errements, se défauts, mais surtout son audace et son scénario qui aborde le réel frontalement et sans détours.



Raison numéro 3 : Vous êtes fasciné par les déesses indiennes — au propre comme au figuré.

Vous succombez à leur beauté séduisante, vous ne revenez pas de leurs formes généreuses, leur divinité terrible et fatale vous fait défaillir. Courez donc voir Déesses indiennes en colère, car vous y retrouverez des déesses du quotidien, des Parvati, Sitâ, Durgā, Lakshmi, Sarasvatî, Lalitā, Mahadevi de la classe moyenne, aussi désireuses de régler leurs comptes avec la gent masculine que d’aller de l’avant ; vous y croiserez aussi sept « meufs » vraiment furibondes qui, le temps d’un rendez-vous entre copines, se lancent dans une charge — revancharde et pourtant si juste — contre le sexisme et le patriarcat. Deviendront-elles des Kali assoiffées de sang ? danseront-elles sur des cadavres ? Plongez avec elles dans la société indienne contemporaine.


Bande-annonce

Commentaires
Pas encore de commentaires