]]>

Sortie de Ivan Veramathiri en France

Publié jeudi 12 décembre 2013
Dernière modification jeudi 12 décembre 2013
News lue 173 fois

Par Gandhi Tata

Rubrique News
◀ Le prochain HIT musical
▶ Le 14 décembre naissait Raj Kapoor

Dans la famille Ganesan, il y a eu l’illustre grand-père Sivaji, chevalier de la légion d’honneur et, surtout, meilleur acteur tamoul de tous les temps pour bon nombre de cinéphiles. Ensuite, c’est son fils Prabhu que l’industrie de Kollywood a vu évoluer. Prabhu Ganesan n’avait nullement le talent et la prestance de son père, mais sa bouille sympathique et son flair comique en ont fait l’un des rois de la comédie durant les années 80-90.


La troisième génération de cette grande famille du cinéma a émergé de manière décevante avec le premier film de Junior Sivaji, le fils du producteur Ramkumar Ganesan, qui n’a pas marqué les esprits. Quelques années après, son cousin et le fils de Prabhu Ganesan, Vikram Prabhu, a fait un début tonitruant avec Kumki de Prabhu Salomon (Mynaa) en 2012. A la fois, succès critique et commercial, Kumki a définitivement mis en orbite cette nouvelle génération de Ganesan.


Changement de décor et de look pour Vikram Prabhu, qui nous revient avec un film d’action baptisé Ivan Veramathiri. Exit la forêt de Kumki et le style rural, puisque ce long-métrage se déroule essentiellement en milieu urbain. Le réalisateur n’est autre que M. Saravanan à qui l’on doit le très bon Engeyum Epodum. Le casting comprend quelques noms connus, comme Ganesh Venkatraman, et la musique est signée C.Sathya. Cette nouvelle génération de Ganesan suivra-t-elle le même chemin de l’illustre grand-père ? Est ce que Vikram Prabhu confirmera tout le bien qu’on pense de lui dans son second film ? Rendez-vous avec Ivan Veramathiri pour avoir les réponses.



Notre partenaire, AYNGARAN INTERNATIONAL, vous propose de découvrir ce thriller d’action à partir du 13 décembre 2013. Nous vous rappelons que Ivan Veramathiri sera projeté en VOSTA (sous-titrée en anglais), au Méga CGR Epinay.


Commentaires
Pas encore de commentaires