]]>

Sortie de Jackson Durai en France

Publié jeudi 30 juin 2016
Dernière modification vendredi 1er juillet 2016
News lue 153 fois

Par Gandhi Tata

Rubrique News
◀ [Edit 24/06] Baahubali en France
▶ Sortie de Dhilluku Dhuddu en France

Après l’énorme succès de films fantastiques mêlant rire et frissons comme Darling, notre partenaire Ayngaran France vous propose de découvrir en VOSTA Jackson Durai qui sera à l’affiche à partir de ce vendredi 1er juillet 2016, au MEGA CGR EPINAY. Avec le duo d’acteurs père-fils, Satyaraj et Sibiraj, mais aussi Bindhu Madhavi, Karunakaran et Mothai Rajendran, revivez l’expérience d’un film d’horreur pas comme les autres. Puisqu’il est … comique !


Réalisé par Dharani Dharan, précédemment aux commandes de Burma, qui était son premier film et un thriller très apprécié des critiques, Jackson Durai est un virage à 360°, puisqu’il s’agit d’une comédie horrifique. On ne peut pas reprocher à ce jeune réalisateur de vouloir surfer sur la vague de succès des films de ce genre, mais on espère pour lui qu’il saura s’approprier ce style, avec sa patte : l’humour noir, comme dans Burma.


Le casting est composé du duo Satyaraj/Sibiraj, père et fils à la ville, mais surtout associés dans le métier, car Satyaraj, vu dans Baahubali, a produit Naaigal Jaakirathai qui a relancé la carrière de son fils, et ils ont également partagé l’affiche de quatre films ensemble. Ce combo est un énorme atout pour Jackson Durai, car les deux hommes partagent une formidable alchimie.

Dans Jackson Durai, Sibiraj endosse le rôle d’un officier de police qui séjourne dans un sinistre village où des phénomènes inexpliqués, terrorisent les habitants. Il se dit qu’un esprit malin se cache derrière ces manifestations depuis plus de 100 ans. Existe-t-il vraiment ? Quelle est son histoire ? Quelle sont ses motivations ? L’inspecteur Sibi devra résoudre toutes ces énigmes, entre deux clips romantiques en compagnie de Bindhu Madhavi et trois bastons face aux méchants voulant empêcher l’élucidation du mystère.

Commentaires
Pas encore de commentaires