]]>

[Edit 10/08] Sortie de Kabali en France

Publié mercredi 10 août 2016
Dernière modification jeudi 18 août 2016
News lue 3953 fois

Par Gandhi Tata

Rubrique News
◀ Sortie de Thirunaal en France
▶ Wagah en France

[Edit 10/08/] : Quatrième semaine pour la Superstar en France avec Kabali. Retrouvez notre critique ici.


[Edit 03/08] : Troisième semaine pour Kabali en France, avec une baisse du tarif.


[Edit 28/07] - Après une excellente première semaine, avec de très bons chiffres au Box Office, Kabali rempile pour une nouvelle tournée dans de nombreuses salles, pour le plus grand plaisir des fans. De plus, Aanna Films a prévu deux séances exceptionnelles en son Dolby Atmos pour une expérience unique, les 30 & 31 juillet, à 19h30 et 22h30, au Méga CGR Epinay sur Seine.

Infos et résas sur http://www.cgrcinemas.fr/epinay/film/151264/.




Réservez-ici : http://www.aannafilms.fr/resa


[Edit 19/07] - Ça monte petit à petit, et on peut même dire que l’excitation est presque à son comble avant la sortie de Kabali. Cependant, les informations sont distillées au compte-gouttes et nous n’avons pas encore tous les détails sur ce qui s’annonce comme l’évènement ciné de cet été.

On savait que notre partenaire Aanna Films avait prévu deux avant-premières : une première au Grand Rex, le jeudi 21 juillet à 20h30 et une seconde à l’EuropaCorp Cinémas Aéroville, en salle Europamax avec son Dolby Atmos, le jeudi 21 juillet à 21h30.

Vient s’ajouter à cette liste une troisième séance exceptionnelle, toujours à l’EuropaCorp Cinémas Aéroville, en salle 7, le jeudi 21 juillet à 21h30. Pour les teluguphones, le film sort également dans une version telugu au Brady. Enfin, nous avons une première liste de salles françaises qui participent à cette grande fête.





Réservez-ici : http://www.aannafilms.fr/resa


[Edit 11/07] - Devant l’emballement des fans de Rajni, notre partenaire Aanna Films a prévu une seconde avant-première à l’EuropaCorp Cinémas Aéroville, le jeudi 21 juillet à 21h30.

La réservation est ouverte : http://www.aannafilms.fr/resa



[Edit 07/07] - KABALI devait initialement sortir le 15 juillet 2016. Et notre partenaire Aanna Films avait prévu une avant-première historique au Grand Rex, sur l’écran Grand Large, le 14 juillet. Mais malheureusement, le producteur a décidé de reporter la sortie au 22 juillet.

Ce contretemps a bien entendu été accueilli avec beaucoup de déception par les fans, mais Aanna Films nous assure que la date du 22 juillet 2016 est bien confirmée.

Enfin, les places achetées pour l’avant-première au Grand Rex, seront donc valables pour celle prévue le jeudi 21 juillet à 20h30. Si toutefois cette nouvelle date pour l’avant-première ne vous convenait pas, sachez que vous avez la possibilité de vous faire rembourser. Ceux qui ont acheté leurs places sur internet, disposent d’un lien web prévu à cet effet dans l’émail de confirmation. Les places achetées au cinéma, seront bien sur remboursées au guichet. Pour les autres cinémas qui avaient ouvert les ventes, Aanna Films s’engage à vous tenir au courant après consultation de ces derniers et nous vous informerons ici, en fonction des informations qui nous seront communiquées.


Fans de Rajinikanth, amateurs de cinéma indien, ou simples cinéphiles un brin aventuriers, réjouissez-vous ! Notre partenaire Aanna Films, vous propose de découvrir le plus grand blockbuster tamoul de 2016, sur grand écran ! Rajinikanth, la « Superstar » du Tamil Nadu nous revient en forme avec Kabali, à partir du 14 juillet 2016, à l’occasion d’une avant-première exceptionnelle sur le Grand Large du Grand Rex, s’il vous plaît ! Après le très mitigé Kochadaaiyaan ou le fiasco Lingaa, Kabali est pour Rajinikanth, un moyen de se rassurer avant la déferlante de 2.0 (suite de Endhiran - The Robot) et rappeler à notre bon souvenir, l’immense superstar qu’il est. Bien sûr, Kabali sera proposé en VOSTFR comme toutes sorties Aanna Films.

Pour l’avant-première historique au Grand Rex, avec projection sur le fameux Grand Large - Le 14 juillet 2016 à 20h30 - Réservez vos places : www.aannafilms.fr/resa

L’annonce de l’événement était tout simplement spectaculaire, puisque la devanture du Grand Rex avec ses écrans géants, s’est parée des couleurs de la superstar en projetant pendant près d’une heure, la date, l’heure et les images de la bande-annonce ! C’était magique !


De son côté, le Collectif Bollyciné organise un week-end BOLLYCINE au MEGARAMA BORDEAUX, les 16 & 17 juillet 2016 où Kabali sera à l’honneur ! Ne ratez cet événement sous aucun prétexte, car le second film n’est autre que Sultan avec Salman Khan ! Les deux films seront proposés pour un tarif qui sera lui aussi exceptionnel, car vous pourrez voir ces deux films pour 12€ !

Kabali - 16 juillet 2016 à 16h
Sultan - 17 juillet 2016 à 16h
MEGARAMA BORDEAUX - 12€ les 2 films


Kabali marque la rencontre de Rajinikanth avec le jeune réalisateur Pa. Ranjith. Les deux hommes s’apprécient beaucoup, et pour cause, la Superstar avait énormément apprécié le dernier film de Ranjith, Madras, et après les résultats catastrophiques de Lingaa, ils ont décidé de travailler ensemble sur le projet de Kabali. Ce film est le grand retour de Rajinikanth dans un polar mafieux, genre qui lui avait énormément réussi dans les années 90, et on se souvient notamment des deux classiques de l’acteur, Bashaa et Thalapaty. Si on ajoute le nom de Santhosh Narayanan, fidèle acolyte de Ranjith, qui compose pour la première fois la bande son d’un Rajni, on ne peut s’attendre qu’à une chose, du très bon. D’ailleurs, la bande originale du film fonctionne très bien et la courte bande-annonce du film a battu des records de vues sur Youtube pour un film asiatique, en totalisant en un mois 23 701 493 vues (et ça ne fait que grimper !). Si le teaser réalise plus de 20 millions, imaginez un peu le déferlement à la sortie du film…


Avec une carrière qui s’étend sur trois décennies, Rajni est une légende à l’instar de Kamal Hassan. L’acteur qui a débuté comme méchant s’est progressivement mué en anti-héros avant d’accéder au rang de héros populaire et de devenir la plus grande « Superstar » du sud de l’Inde. Cette longévité exceptionnelle pose quelques problèmes, puisqu’il a été reproché plusieurs fois à l’acteur sexagénaire de jouer des rôles de « jeunes » ou de trentenaires, et de pousser la chansonnette avec des comédiennes qui ont l’âge de ses deux filles, Soundarya et Aishwarya Rajinikanth.

Même en étant fan, il faut admettre que les 65 ans de Rajni pèsent beaucoup sur son visage buriné et le maquillage ne parvient plus à réduire son âge. Il en est de même pour son look et sa gestuelle qui sont totalement en décalage avec son physique de vieil homme. Bien sûr, son énergie et son charisme sont intacts, mais la boucle aurait dû être bouclée avec le succès monstre de Endhiran - The robot, où l’on pouvait déjà noter, les premiers signes de sénilité de l’acteur et Lingaa fut malheureusement, le film de trop qui est venu nous le rappeler.

Pour Rajinikanth, Kabali s’inscrit aussi dans cette démarche de passer à la suite et amorcer la prochaine phase de sa carrière, en acceptant des rôles de son âge. Ainsi, dans ce film, il incarne Kabali, un gangster vieillissant qui revient après 25 ans d’absence en Malaisie, sur le terrain de ses premiers faits d’armes pour un dernier baroud d’honneur. Jadis, il fut le porte voix et le dernier rempart, des travailleurs opprimés de la diaspora indienne du pays, établie par l’empire colonial britannique avant l’indépendance de l’Inde.


Des évènements douloureux l’ont conduit à se retirer des affaires, mais la situation des siens n’a pas beaucoup évoluée depuis les années 70, et Kabali va devoir faire face à ses responsabilités, ses démons du passé et sa famille. Le réalisateur Pa. Ranjith assure qu’il n’est pas uniquement question de meurtres et de règlements de compte dans Kabali, mais aussi et surtout des tourments d’un homme qui a longtemps privilégié les autres, au détriment de sa famille. Le long métrage s’attardera aussi sur sa rédemption et ses efforts pour se racheter auprès de sa femme, incarnée par Radhika Apte, et une mystérieuse jeune femme armée d’un silencieux (Dhansika) qu’on soupçonne d’être sa fille…


Produit par Kalaipuli S. Thanu, à qui l’ont doit le Raison et Sentiments tamoul, Kandukondain Kandukondain (2000) avec Aishwarya Rai (pas encore Bachchan à ce moment) et Tabu, et plus récemment Theri qui a explosé tous les records d’entrées cette année, Kabali est le blockbuster qui va mettre la barre très haut. Aux côtés de Radhika Apte et de Dhansika, on retrouve l’acteur taïwanais Winston Chao, vu chez Ang Lee dans Garçon d’honneur (1993), le talentueux Dinesh Ravi qui a définitivement gagné ses galons d’acteur dans Cuckoo (2014), mais aussi d’excellents seconds couteaux comme Kalaiyarasan, John Vijay et Rosyam Nor.

Enfin, le film est réalisé par Pa. Ranjith qui avait surpris tout le monde dès son premier film, Attakathi, plébiscité à la fois, par le public et les critiques pour son humour et sa justesse. Il avait ensuite confirmé avec Madras, très apprécié pour son authenticité, tant sur le traitement que la reconstitution d’une certaine façon de vivre de cette ville emblématique du Tamil Nadu. En choisissant, un cadre aussi fort, Pa. Ranjith souhaitait clairement mettre en avant une identité culturelle ; ainsi, la véritable star de Madras, c’était bien la ville elle-même et non son acteur principal, Karthi. De la même manière, mais dans une moindre mesure, Kabali met à l’honneur la Malaisie et sa très importante communauté indienne qui tient une place primordiale dans le fonctionnement du pays.


Il sera donc question de la Malaisie, de la communauté indienne, de ses difficultés, de corruption, de guerre des gangs, d’amitié, de famille, de bastons, mais aussi d’émotion, dans Kabali qui sort en France, grâce à notre partenaire Aanna Films à partir du 14 juillet 2016, en VOSTFR.

Commentaires
1 commentaire