]]>

[Edit 11/04] Sortie de Maan Karate en France

Publié vendredi 11 avril 2014
Dernière modification vendredi 11 avril 2014
News lue 492 fois

Par Gandhi Tata

Rubrique News
◀ La semaine Bollywood #9
▶ La semaine Bollywood #10

Edit 11/04 : Pour sa première semaine d’exploitation, Maan Karate s’est imposé dans les salles indiennes avec un démarrage fracassant ! D’après les premiers résultats, ce film devient le plus gros succès de la carrière de Siva Karthikeyan à Kollywood.

C’est le même son de cloche en France, et Maan Karate a logiquement été prolongé pour une 2ième semaine. Voir les détails ci-dessous.



Maan Karate - Attention, ce titre n’est pas un poisson d’avril et il ne s’agit pas non plus d’un film d’arts-martiaux sur le karaté, enfin, pas vraiment… Il est question de baston, mais avec une star de la comédie comme Siva Karthikeyan et une histoire signée A.R.Murugadoss, qui est l’un des papes du masala d’action tamoul, Maan Karate promet autant de barres de rire que de castagnes ! Cette comédie sera en France, grâce à notre partenaire AYNGARAN INTERNATIONAL à partir du 4 avril 2014. Les cinémas du MEGA CGR EPINAY SUR SEINE, MEGA CGR EVRY, MEGA CGR TORCY, et d’autres salles (voir les détails dans l’affiche ci-dessous), accueilleront le film en VOSTFR.


Sivakarthikeyan, issu du stand-up et de la télévision, a fait ses débuts au cinéma en 2012, avec Marina de Pandiraj, avant de confirmer avec Ethir Neechal et surtout Varuthapadatha Valibar Sangam, proposé en France par notre partenaire, AYNGARAN INTERNATIONAL. Avec son flair comique et ses répliques sous forme de punchlines, l’acteur s’est fait une belle réputation en seulement quelques films.


L’acteur partagera l’affiche de Maan Karate avec la star féminine du moment, Hansika Motwani qui est devenue en quelques années, incontournable dans les industries du sud. Enfin, la musique du film est composée par le Kolaveri boy Anirudh Ravichander dont la notoriété est grandissante chez les jeunes, au fil des albums.


Notre partenaire, AYNGARAN INTERNATIONAL, vous propose de découvrir cette nouvelle comédie à partir du 4 avril 2014, qui sera projetée en Version Originale Sous-Titrée en Français.

Commentaires
4 commentaires
En réponse à savoy1 - le 07/04/2014 à 20:05

On m’a dit : "pas de sous-titres". Sans précision, je n’ai pas tilté. Mais dans un contexte où l’on s’étonne toujours de voir un "occidental" venir assister à un film qui n’est pas "en français", tu me fais maintenant douter de l’information relayée par la confiserie ce jour-là. Du coup, j’ai encore plus les boules de ne pas être resté !

Laissez un commentaire :

Ghislain le 05/04/2014 à 18:34

Bonjour,

J’étais impatient de voir ce film, j’ai foncé au CGR de Torcy aujourd’hui pour assister à la séance… où on m’a dit que ce n’était pas sous-titré ! La salle était déjà quasiment pleine de personnes d’origine indienne pour qui ce n’était pas gênant, mais ne parlant pas tamoul je suis resté dehors !!!

La caissière a quand même appelé la régie pour savoir si ce n’était vraiment pas sous-titré : la régie n’en savait rien. Ils m’ont proposé de prendre des tickets et si ce n’était pas sous-titré de me rembourser. Sauf qu’entre-temps toutes les places avaient été vendues…

Je salue la volonté de vouloir diffuser les films indiens, encore faudrait-il que les salles partenaires soient compétentes et sachent ce qu’elles diffusent. J’ai trouvé ça hallucinant qu’ils soient incapables de me dire s’il y avait des sous-titres. Et j’ai fait 30 km aller retour pour rien. Dommage…

savoy1 le 06/04/2014 à 13:41

Même topo en ce qui me concerne, la semaine dernière, pour la séance de Inam, lundi à Epinay. Pas de sous-titres apparemment. La grosse différence, c’est qu’il n’y avait personne. Et juste le personnel de la confiserie comme interlocutrices ! Très serviables, ceci dit, puisqu’elles m’ont informé, et ont appelé en cabine de projection.

Près de 2 heures de trajet aller-retour pour rien, après une journée de boulot assommante. La rage …

Ceci dit, sur le chemin de retour, je me suis dit que j’avais été vraiment con de ne pas rester pour cette séance d’un film que je ne verrai certainement jamais. Surtout dans les conditions du grand écran. Ce n’est pas comme si je n’avais jamais vu de projos sans sous-titres. Mais bon, crevé, en colère … Pourvu que la fatigue n’en vienne pas à faire baisser les bras. Que l’impression de lutter contre les moulins n’en vienne pas à nous dégouter des voyages, et de l’envie de partager.

Marine le 07/04/2014 à 11:32

Pour Inam, il y avait des sous-titres en anglais normalement. Mais j’avoue qu’un aller-retour pour rien :( c’est rageant.

savoy1 le 07/04/2014 à 20:05

On m’a dit : "pas de sous-titres". Sans précision, je n’ai pas tilté. Mais dans un contexte où l’on s’étonne toujours de voir un "occidental" venir assister à un film qui n’est pas "en français", tu me fais maintenant douter de l’information relayée par la confiserie ce jour-là. Du coup, j’ai encore plus les boules de ne pas être resté !