]]>

Sortie de Paradesi en France ! [Mise à jour du 29-03-2013]

Publié vendredi 29 mars 2013
Dernière modification vendredi 29 mars 2013
News lue 1018 fois

Par Gandhi Tata

Rubrique News
◀ Bollywood célèbre le centenaire du cinéma indien
▶ Les zombies à l’assaut de Bollywood

[Mise à jour du 29-03-2013] : Notre partenaire, Ayngaran International, nous informe que Paradesi sera projeté ce dimanche 31 mars 2013, au Cinéma Arcel de Corbeil-Essonnes à 20h30. Le tarif normal est de 6,50€, et pour les étudiants, ça sera 5,50€.




[Mise à jour du 20-03-2013] : Notre partenaire, Ayngaran International, nous informe que Paradesi est prolongé pour une semaine supplémentaire, au cinéma Jacques Brel de Garges-les-gonesses. Le film sera également projeté dans les MEGA CGR d’Epinay, de Torcy et au Publicis.




Il y a 100 ans, le père du cinéma indien, Dadasaheb Phalke, produisait Raja Harishchandra (1913), le premier long-métrage muet basé sur un récit mythologique hindou et n’ayant que des hommes dans la distribution, même pour jouer des rôles de femmes…. Le 7ème art indien vient alors de naître, il est d’inspiration mythologique et compose avec les interdits de son époque, non sans une certaine audace.


Par la suite, le cinéma s’est mis à parler (plusieurs langues) et a même pris des couleurs, pour le plus grand bonheur des spectateurs. La musique et la danse, fortement ancrées dans la culture indienne, sont tout naturellement devenues des ingrédients incontournables, des productions locales. L’occident et le reste du monde, parlent souvent de comédies musicales, mais le cinéma indien a sa propre identité. Ainsi, un biopic, un polar ou une romance peuvent être musical tout en obéissant aux codes du genre.

Le cinéma tient une place à part en Inde, car il est à la fois divertissant, engagé, original, témoin de son époque et reflet des opinions du pays. Entre 1913 et 2013, le 7ème art indien a énormément évolué en conservant son identité culturelle.


A l’occasion de son centenaire, le cinéma indien sera à l’honneur au Festival de Cannes, mais au pays des frères Lumière, cette industrie, pourtant si prolifique, est au pire méconnue du grand public et au mieux raillée pour ses comédies musicales ou autres histoires d’amour impossibles.

Devant ce constat plutôt navrant, Ayngaran International, l’un des distributeurs de films indiens les plus actifs de l’hexagone, vous propose de découvrir le dernier film de Bala, intitulé Paradesi - L’esclave. La projection aura lieu le dimanche 17 mars 2013, sur l’avenue des Champs-Élysées, au Publicis Cinémas à 15h15. Le film sera bien sûr en Version Originale Sous-titrée en Français ( VOSTFR ).


Peu connu en France, Bala Pazhanisamy est l’un des cinéastes les plus doués et respectés de sa génération. Originaire du Tamil Nadu et lauréat du prestigieux National Film Award pour Naan Kadavul, Bala est le digne représentant du néo-réalisme tamoul, un courant cinématographique dont son mentor, l’éminent Balu Mahendra, était coutumier.

Les films de Bala sont toujours très attendus pour la singularité de son écriture et les formidables rôles qu’il offre à ses acteurs. Le réalisateur a, en effet, révélé les talents d’interprétation de stars comme Vikram et Surya. Cette fois, Bala dirige un trio de jeunes comédiens, composé par Aadharva Murali, Dhansika, et Vedika Kumar dans Paradesi - L’esclave.


Ce long-métrage est l’adaptation de Red Tea, le roman de Paul Harris Daniel, paru en 1969. L’auteur, médecin de profession, a été témoin du calvaire et de la misère des travailleurs dans les plantations de thé de l’Inde britannique au début du 20ième siècle.


Le roman débute en 1925, dans un petit village situé près de Thirunelveli (Tamil Nadu), et suit le malheureux destin d’un couple de jeunes mariés plongé dans la misère et la famine, à cause de la sécheresse. Dans l’espoir d’une vie meilleure et abusé par les vaines promesses d’un recruteur véreux, ils décident de partir travailler sur une exploitation de thé tenue par des colons britanniques. Derrière la beauté envoutante de ces plantations se cache la dure réalité des travailleurs qui sont traités comme du bétail avec l’impossibilité de quitter l’exploitation. La maladie, les harcèlements sexuels, la discrimination et les mauvais traitements vont ébranler ce couple de villageois.


Fantastikindia est heureux de collaborer à nouveau avec Ayngaran International pour cet évènement qui s’inscrit dans le cadre des célébrations du centenaire du cinéma indien. Paradesi - L’esclave est l’occasion de découvrir, une autre facette du 7ème art indien, par le biais de la vision réaliste d’un auteur inspiré comme Bala.

Le réalisateur Bala peut parfois aller très loin, pour insuffler le réalisme nécessaire à ses oeuvres :


Infos :

Paradesi - L’esclave

Projection en VOSTFR

à 15h15

Publicis Cinémas
129, Avenue des Champs-Elysées
75008 Paris

Métro Charles de Gaulle-Étoile - Georges V

Tarif : 10,50€ | Etudiants & Seniors : 7€

Commentaires
3 commentaires