]]>

[Edit 04/02] Sorties de I et Aambala en France

Publié mercredi 4 février 2015
Dernière modification mercredi 4 février 2015
News lue 615 fois

Par Gandhi Tata

Rubrique News
◀ Un biopic sur Sanjay Dutt
▶ Arjun le prince guerrier en dvd

[Edit 01/02] Quatrième semaine pour I. Horaires et salles. Pensez à réserver.


[Edit 28/01] Troisième semaine pour I qui fonctionne très bien avec notamment deux nouvelles séances prévues à Strasbourg ce weekend.

Même chose pour Aambala.


[Edit 21/01] Deuxième semaine pour I en région parisienne et en France. N’oubliez pas de réserver pour avoir vos places.

Deuxième semaine également pour Aambala.


[Edit 19/01] Le film I marche très fort. Plusieurs séances étaient complètes ce weekend malgré les séances supplémentaires prévues.
A présent, le film se programme en province avec notre partenaire Bollyciné. Une séance à Bordeaux est prévu ce dimanche et cinq séances sont programmées à Strasbourg. Pensez à réserver pour être sûr d’avoir votre place.


[Edit du 17/01] : Pendant que I enflamme le box office en Inde et a démarré de manière fracassante en France, avec des séances pleines et des ajouts de salles, face à l’affluence monstre, Aambala est toujours impacté par un problème technique. Après les séances annulées au Gaumont Saint-Denis, Aanna Films est contraint de suspendre l’exploitation du film jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée pour le DCP (Digital Cinema Package). Le DCP qui a été reçu, présentait malheureusement, des erreurs lors du transfert vers le serveur de projection. Suite à cela, un nouveau DCP avait été demandé et ce dernier a les même défauts. De ce fait, en attendant que l’ayant droit fournisse un DCP fonctionnel, Aanna Films a décidé de suspendre toutes les séances de Aambala.


Sinon tout roule pour I, avec l’ajout d’une salle supplémentaire au Gaumont Saint Denis. Voici les horaires

Dimanche : 10h40, 13h15, 13h30, 17h00, 17h15, 20h45, 21h00.



[Edit du 16/01] : Suite à un problème technique, les séances d’aujourd’hui pour Aambala, au Gaumont Saint-Denis, ont été annulées. Les séances à partir de demain sont conservées. Le film est projeté avec des sous-titres en anglais (vosta).


[Edit du 15/01] : Communiqué du distributeur :

"Bonjour, Juste pour vous rassurer. Le système à 2 billets à été annulé. Au Gaumont St-Denis, le film sera en tarif unique 14€ pour les adultes et 8€ pour les enfants de moins de 14 ans. Une annonce officielle est attendu de la part de Aanna Films dans la journée".

N’oubliez pas le Publicis et Europacorp qui ont prévu quelques séances cette semaine. Le Publicis aura un tarif supplémenté proche du tarif 3D, et Europacorp pratiquera un tarif habituel.

Bonne fête de Pongal.

Aanna Films


Comme chaque année, Pongal marque la rentrée officielle du cinéma tamoul et notre partenaire Aanna Films nous offre, exceptionnellement, deux films à cette occasion ! Aambala, une comédie d’action avec Vishal, et surtout I, le film évènement du réalisateur Shankar, avec un Vikram aux multiples avatars. I sort le 14 janvier alors que Aambala le suivra le 15 janvier 2015, dans nos salles françaises, en VO sous titré en français.



I, le retour de Vikram

Parlons tout d’abord de I, qui marque le retour de Shankar derrière la caméra, 3 ans après Nanban, déjà distribué en France, par notre partenaire Aanna Films. Ce film est surtout l’occasion de revoir Vikram, qui refait équipe avec Shankar, après Anniyan.


L’excellent Vikram, n’est plus que l’ombre de lui même, depuis maintenant 9 ans, avec une exception tout de même, sous la forme de Deiva Thirumagal qui nous rappelait en 2011, le talent incomparable de l’acteur, pour se fondre dans un personnage.


La dernière fois qu’il fut remarquable, c’était justement chez Shankar, dans le génial Anniyan, où il campait un superhéros dérangé et imprévisible. Hasard ou coïncidence, Vikram fait son grand retour, dans le nouveau film du même réalisateur, attendu comme la résurrection d’une carrière brillante, mais en perte de vitesse, ces dernières années. Le titre de ce projet tient sur une lettre, I, mais il nous faudra plus d’un article, pour vous parler de cette déferlante qui va marquer ce début d’année 2015. On va pour le moment, tenter de vous faire le topo d’un des évènements tamouls de cette année, histoire de vous préparer à ce spectacle qui risque de vous en mettre pleins les mirettes.


Produit par Venu Ravichandran (Anniyan, Vaaranam Aayiram), I bénéficie d’un budget monstre de 30 millions de dollars, qui en fait la nouvelle plus grosse production indienne devant Endhiran -The Robot, le précédent carton du nabab de Kollywood, Shankar. On peut dire que I est en quelque sorte, le retour du réalisateur aux (grosses) affaires, après la parenthèse qu’était Nanban.


A.R.Rahman rempile pour la énième fois, et ça donne un album assez correct. Le chef opérateur, P.C.Sreeram, fidèle acolyte de Mani Ratnam et Kamal Hasan, travaille pour la première fois avec Shankar. Les effets spéciaux ont été supervisés par V. Srinivas Mohan, papa des trucages visuels de films comme Enthiran - The robot ou Krrish. Enfin, étant donné que le personnage de Vikram sera amené à changer plusieurs fois d’apparences durant le film, c’est le très réputé Weta Workshop qui s’est chargé du maquillage prosthétique et des effets visuels concernant le visage et les prothèses arborées par l’acteur. Quand on sait que ce studio de Peter Jackson, est derrière les créatures de la Trilogie de l’Anneau ou encore de King Kong, I vaut largement le détour pour cette seule raison.


Enfin, le casting compte, celui qu’on peut considérer tout simplement, comme le plus grand acteur de sa génération, Vikram et comme cité plus haut, I n’aurait pu se faire sans lui. Lorsqu’on sait qu’au-delà, de ses talents d’acteur, il est capable de consentir à d’énormes sacrifices et de transformations physiques pour ses rôles, on ne peut s’attendre qu’à quelque chose de spectaculaire de sa part, qui éclipsera aisément, toutes prouesses visuelles et techniques qui ne seront là que pour flatter son professionnalisme. Pour le reste, la touche glamour du film s’appelle Amy Jackson et mine de rien, la sculpturale actrice britannique qu’on ne voyait pas aller si loin, en est quand même à son 5e film indien. Parmi les autres comédiens, on trouve le comique Santhanam qui sera sans doute marrant comme d’habitude ; Upen Patel ou le flan bollywoodien, histoire d’avoir un méchant bodybuildé ; et pour la crédibilité côté, méchant et antagoniste, nous avons l’acteur Suresh Gopi, connu pour ses rôles de super-flics dans les polars malayalam des années 90. A noter aussi la participation de Ramkumar Ganesan, fils de l’illustre Sivaji Ganesan et frère de l’acteur Prabhu Ganesan, qui revient à l’écran après une longue carrière de producteur.


Le synopsis n’a pas fuité et comme pour chacun des films de Shankar, il est très dur, voire impossible de deviner l’histoire. On sait juste que Vikram est culturiste à un moment de l’histoire, et on le retrouve transformé en un bossu particulièrement difforme, au visage effrayant. Est-ce une relecture du mythe de la Belle et la Bête ? On peut s’en douter, car un des clips musicaux le suggère, mais on peut compter sur le réalisateur pour nous prendre de court.




Aambala pour les puristes

Si I fait figure de vitrine du cinéma tamoul avec ses talents qui constituent la crème de la crème kollywoodienne, Aambala est un pur produit du terroir local. Conçu par Sundar C. , grand artisan du masala comique et bourrin, le film est porté par Vishal qui représente ici l’archétype du héros tamoul (et accessoirement phallique), car il est macho, débordant de virilité et tombeur de ces dames. Trois bastons, cinq chansons, beaucoup de seconds rôles connus des cinéphiles tamouls et bien sûr, la bonne dose de rires et de bons sentiments !


Ceux qui sortiront de I pourront découvrir une autre facette du cinéma tamoul et pour les puristes ou autres amateurs d’authenticité, Aambala constituera l’alternative parfaite qui vous fera passer un bon moment.

La distribution réunie autour de Vishal, la très belle Hansika, l’incontournable Santhanam (déjà présent dans I), Prabhu Ganesan (dont le grand frère est présent au casting de I), Vaibhav Reddy, Sathish, Ramya Krishnan, Madhurima, Kiran Rathod, Pradeep Rawat et une quinzaine de noms, plus ou moins connus, qui peuple ce film ou plutôt ce défouloir, à la vue de la bande-annonce haute en couleur.


Commentaires
1 commentaire
Galerie