]]>

Sunny Deol

Fonctions : acteur, réalisateur
De son vrai nom : Ajay Singh Deol
Né le : 19 octobre 1956 (61 ans)
à : Sahnewal (Pendjab)
Nationalité : indienne
Famille : marié, 2 enfants. Fils de Dharmendra, frère de Bobby Deol et demi-frère d’Esha Deol

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La biographie de Fantastikindia

Par Laurent - le 28 janvier 2009

Dernière mise à jour le 14 avril 2018

Article lu 8729 fois

Galerie

Fils de la vedette des années 60-70 Dharmendra (Sholay), grand frère de Bobby Deol et demi-frère d’Esha Deol, cet acteur sikh appartient à une célèbre famille punjabie de stars Bollywood. Dès les années 80, celui qui est né sous le nom d’Ajay Singh Deol se fait appeler "Sunny" et se spécialise dans les films musclés, comme le western-curry Yateem de J.P. Dutta en 1988 ; la même année, il tourne, dans un autre registre, le triangle mélodramatique Ram Avtar dans lequel il partage la vedette avec Sridevi, mais surtout une belle histoire d’amitié avec Anil Kapoor ; son jeu et ses "chansons d’amitié" avec son partenaire rappellent d’ailleurs l’amitié de son père et d’Amitabh Bachchan dans Sholay, notamment leur chanson en side-car la célébrant, Yeh Dosti.

Avec Ghayal de Rajkumar Santoshi en 1990 (l’un des nombreux films où il est opposé au méchant sanguinaire Amrish Puri), il confirme son statut de superstar incontestée du film d’action hindi, obtenant un rôle de militaire dans Darr de Yash Chopra avec Shah Rukh Khan. Ses films suivants avec Santoshi, le drame engagé Damini et le western à mains nues Ghatak, comptent parmi ses meilleurs rôles (voir à ce sujet notre article sur Rajkumar Santoshi).

Au cours des années 90, il commence à multiplier les séries Z réac’, parfois réalisées par son cousin et réalisateur fétiche Guddu Dhanao (le très violent Ziddi étant le meilleur dans ce style de film d’exploitation), et l’acteur devient célèbre pour ses rôles de justiciers impitoyables, ses bagarres homériques et ses grandes tirades patriotiques. Dans cette décennie, mentionnons tout de même ses participations aux all-star casts du réalisateur J.P. Dutta, comme le solide Kshatriya en 93 avec entre autres son père Dharmendra et son rival musclé Sanjay Dutt (plutôt spécialisé dans les rôles de gangsters décadents), et le film de guerre Border en 97, l’un des meilleurs films du genre à Bollywood et l’un des meilleurs rôles de Sunny, celui d’un officier sikh patriote.

Dans les années 2000, ses succès, comme l’efficace polar Indian, se raréfient, mais il reste sur le devant de la scène avec les gros budgets réalisés par Anil Sharma, dont le méga-hit Gadar en 2001, le décevant The Hero-Love Story Of A Spy (comme souvent avec Sunny Deol, tout est dans le titre !) et Apne, mélodrame sur fond de boxe où il joue un rôle à la Rocky, et qui est le premier film qui réunisse les 3 hommes de la famille Deol, Sunny, Bobby, et leur père Dharmendra, dans ce qui est l’un de leurs plus beaux films.

Ce n’est toutefois pas la première fois que les deux frères partagent la vedette, puisqu’ils avaient déjà tourné ensemble dans Dillagi, une petite comédie mélodramatique qui était la première réalisation de Sunny, ainsi que dans 23rd March 1931 : Shaheed de Guddu Dhanao, un film historique dans lequel Bobby Deol incarnait le héros révolutionnaire Bhagat Singh.

En 2008, les deux frères se retrouvent une nouvelle fois dans le multi-starrer patriotique Heroes, le seul film de Sunny cette année-là. Comme souvent dans ses films, il offre à son public une danse punjabie chaloupée rythmée au son du bhangra.

Star absolue du film d’action au nord de l’Inde (dans la Hindi belt comme on dit en anglais), en particulier au Pendjab, dans les années 90 et au début des années 2000, Sunny Deol a essuyé quelques échecs au box-office depuis, même avec une grosse production comme The Hero (le film hindi le plus cher jamais réalisé à l’époque de sa sortie, qui n’a rencontré qu’un succès moyen), et il s’est fait rapidement chiper le monopole du genre par des stars plus mainstream qui s’y sont essayées avec succès (Hrithik Roshan avec Krrish, et surtout Shah Rukh Khan avec Main Hoon Na et Don, pour ne citer que les meilleurs films !) ; cependant, le dinosaure dur à cuire reste toujours un acteur assez bankable pour jouer des rôles principaux musclés.

S’il n’a jamais été parmi les meilleurs comédiens, play-boys ou danseurs de l’industrie, s’il n’a pas l’une des meilleures carrières à Bollywood, Sunny Deol n’en a pas moins conservé un punch verbal et physique ainsi qu’une candeur dans ses romances à l’écran avec les jeunes actrices qui le rendent à la fois jubilatoire et très attachant… et surtout, sa filmographie compte une grosse poignée de références du masala d’action à l’ancienne (avant la néfaste influence de Matrix sur le genre en Inde) et du western-curry.

Plus récemment, l’acteur semble s’être recentré sur des films à suspense, avec Fox en 2009, où il partage la vedette avec Arjun Rampal, et en 2010 Right Yaaa Wrong avec Irfan Khan. On le retrouve aussi en 2011 dans Yamla Pagla Deewana, qui réunit à nouveau le clan Deol après Apne.

Commentaires
17 commentaires
Filmographie sélective

2017 – Poster Boys de Shreyas Talpade avec Bobby Deol et Shreyas Talpade

2016 – Ghayal once again de Sunny Deol avec Soha Ali Khan et Om Puri

2015– I love New Year de Radhika Rao avec Kangana Ranaut et Prem Chopra

2013 – Singh Saab the great de Anil Sharma avec Urvashi Rautela et Prakash Raj

2013 – Yamla Pagla Deewana 2 de Samir Karnik avec Dharmendra, Bobby Deol

2011 – Yamla Pagla Deewana de Samir Karnik avec Dharmendra, Bobby Deol et Anupam Kher

2010 – Right Yaaa Wrong de Neeraj Pathak avec Irfan Khan, Isha Koppikar, Konkona Sen Sharma et Govind Namdeo

2009 – Fox de Deepak Tijori avec Arjun Rampal, Udita Goswami et Sagarika Ghatge

2008 – Heroes de Samir Karnik avec Bobby Deol, Salman Khan, Preity Zinta, Mithun Chakraborty et Sohail Khan

2007 – Apne d’Anil Sharma avec Dharmendra, Bobby Deol, Shilpa Shetty, Katrina Kaif et Kiron Kher

2003 – The Hero d’Anil Sharma avec Preity Zinta, Priyanka Chopra, Kabir Bedi, Amrish Puri et Rajpal Yadav

2001 – Indian de N. Maharajan avec Shilpa Shetty, Raj Babbar, Danny Denzongpa, Om Puri et Mukesh Rishi

2001 – Gadar d’Anil Sharma avec Amisha Patel, Amrish Puri, Lillette Dubey, Suresh Oberoi et Mushtaq Khan

1999 – Dillagi de et avec Sunny Deol, avec également Bobby Deol, Urmila Matondkar et Kulbhushan Kharbanda

1997 – Border de J.P. Dutta avec Jackie Shroff, Suniel Shetty, Tabu, Akshaye Khanna et Kulbhushan Kharbanda

1997 – Ziddi de Guddu Dhanao avec Raveena Tandon, Anupam Kher, Raj Babbar et Ashish Vidyarthi

1996 – Ghatak de Rajkumar Santoshi avec Danny Denzongpa, Meenakshi Sheshadri, Amrish Puri et Om Puri

1993 – Kshatriya de J.P. Dutta avec Dharmendra, Sanjay Dutt, Sunil Dutt, Vinod Khanna et Kabir Bedi

1993 – Damini de Rajkumar Santoshi avec Meenakshi Sheshadri, Amrish Puri et Aamir Khan (special appearance)

1993 – Darr de Yash Chopra avec Shah Rukh Khan, Juhi Chawla, Anupam Kher, Dalip Tahil et Annu Kapoor

1990 – Ghayal de Rajkumar Santoshi avec Meenakshi Sheshadri, Om Puri, Kulbhushan Kharbanda et Amrish Puri

1989 – Chaalbaaz de Pankaj Parachar avec Sridevi, Rajinikanth, Saeed Jaffrey, Shakti Kapoor et Anupam Kher

1988 – Ram Avtar de Sunil Hingorani avec Anil Kapoor, Sridevi, Shakti Kapoor et Dinesh Hingoo

1988 – Yateem de J.P. Dutta avec Danny Denzongpa, Kulbhushan Kharbanda, Amrish Puri et Sujata Mehta