]]>

Taxi No 9211


Bande originale

Bombai Nagariya
Do Pal [Taxi 9211]
Aazmale
Ek Nazar Main Bhi
Udne Do
Meter Down
Bombai Nagariya (Club Mix)
Meter Down (RocknRoll Mix)
Bekhudi

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Laurent - le 2 octobre 2007

Note :
(5.5/10)

Article lu 1380 fois

Galerie

Réalisé par l’auteur de l’efficace film de prison Deewaar, Taxi No 9211 met en scène deux personnages au bout du rouleau : Raghav Shastri, un chauffeur de taxi désabusé (Nana Patekar) et son passager, un jeune homme d’affaires arrogant (John Abraham). Un accident de la route en apparence anodin va les faire basculer dans une lutte sans merci…

Quelques mois seulement après Bluffmaster, l’excellent Nana Patekar retrouve le producteur Ramesh Sippy pour le remake du thriller Dérapages Incontrôlés, avec Samuel L. Jackson et Ben Affleck. Contrairement à beaucoup de remakes hindis de films américains, qui accentuent en général l’aspect commercial du film original (on pense tout de suite à Kaante, une version délirante de Reservoir Dogs dans laquelle les braqueurs exécutent un numéro de comédie musicale dans leur repaire), Taxi No 9211 opte pour le réalisme, avec une photographie terne et des comédiens relativement sobres.

Et pourtant, ce qui s’annonçait comme un suspense ébouriffant penche vite vers le film noir, privilégiant le portrait croisé de deux losers dans la jungle urbaine de Bombay, avec un duo d’acteurs crédible, bien que le rôle stéréotypé de John Abraham puisse agacer. Le problème, c’est que le fil conducteur du film, qui oppose ces deux hommes dans une lutte à mort pour un simple motif de vengeance réciproque, semble complètement plaqué sur cet arrière-plan naturaliste ; le réalisateur hésite constamment entre scènes touchantes (Patekar avec sa femme, son fils), qui sentent le vécu mais sur lesquelles il ne s’attarde pas assez, et scènes d’action surdramatisées et peu convaincantes dans lesquelles l’un des deux héros tente d’assassiner l’autre. Notons tout de même une bonne scène de bagarre annexe entre Nana Patekar et une bande de quidams, où l’énergique quinquagénaire n’est visiblement pas doublé.

Mais il y a d’autres raisons de voir le film : d’abord la narration en voix off de Sanjay Dutt au début ; c’est toujours un plaisir d’entendre sa voix chaleureuse et gutturale, si caractéristique. Puis les chansons du duo en vogue Vishal-Shekhar, rares mais efficaces, qui raviront tous ceux qui ont aimé leur morceau « Right Here Right Now » de Bluffmaster, un must de dance indienne. Cependant, le meilleur moment de ce lointain remake est sa fin, où il sort de l’ornière toute faite creusée par le film original : de manière tout à fait incongrue, le réalisateur se lance dans les dix dernières minutes dans un masala traditionnel, enchaînant une apparition tout à fait gratuite de Priyanka Chopra, pendant l’épilogue, avec une chanson des acteurs principaux pendant le générique de fin, sans lien avec l’histoire, dans laquelle Patekar nous confirme qu’il a toujours la classe, même affublé de déguisements fantaisistes (il y apparaît en pirate, en cow-boy contrebassiste !). Cette rupture totale avec le réalisme global du film n’a aucune pertinence, mais ne surprend pas vraiment, le mélange des genres étant la spécialité de Bollywood, généralement mieux réussi que les films respectant les codes d’un genre unique.

Grâce à une belle brochette d’acteurs, Taxi No 9211 se regarde en tout cas sans ennui, et sa relative originalité ainsi que sa fin jubilatoire en font un film agréable, bien qu’improbable.

Commentaires
4 commentaires
En réponse à Laurent - le 23/10/2009 à 21:22

Je suis assez bon public moi aussi avec les plagiats bollywoodiens (enfin, on commence depuis peu à payer les "droits d’auteur") mais je suis peut-être plus modéré : les remakeurs sans grande imagination sont souvent des réalisateurs de série B qui font des films généralement inférieurs aux originaux, eux-mêmes rarement choisis parmi les chefs-d’oeuvre à 9/10 ;-) (par exemple ne semblent être remakés que les films les plus mineurs de Denzel Washington : Man On Fire, Le Témoin Du Mal, qui a donné le supérieur Aks, John Q… ?).

Laissez un commentaire :

Deolia le 19/10/2009 à 10:40

Cette critique me semble un petit peu sévère quand même. Je viens de terminer ce film et j’ai vraiment bien aimé. Je ne me suis même pas rendu compte tout de suite qu’il s’agissait du remake de "Dérapages incontrôlés" (honte à moi). Il faut dire que le film américain ne m’avait pas marquée ; je n’avais pas trouvé Ben Affleck terrible dans ce rôle.

Je préfère de loin ce remake hindi. Peut-être que c’est l’excellente interprétation de Nana Patekar qui me fait dire ça… John Abraham s’en tire bien aussi.

Je trouve que c’est un film qui a quand même un bon suspense, on ne s’ennuie pas une minute. Le générique de fin est génial ! En tout cas, moi, il m’a fait passer un bon moment et je trouve qu’il mérite au moins 7,5/10.

Dis-donc Laurent, ce que tu peux être dur dans tes notes en général… :) :)

Laurent le 23/10/2009 à 21:22

Je suis assez bon public moi aussi avec les plagiats bollywoodiens (enfin, on commence depuis peu à payer les "droits d’auteur") mais je suis peut-être plus modéré : les remakeurs sans grande imagination sont souvent des réalisateurs de série B qui font des films généralement inférieurs aux originaux, eux-mêmes rarement choisis parmi les chefs-d’oeuvre à 9/10 ;-) (par exemple ne semblent être remakés que les films les plus mineurs de Denzel Washington : Man On Fire, Le Témoin Du Mal, qui a donné le supérieur Aks, John Q… ?).

Deolia le 24/10/2009 à 10:28

Je dois dire que tu me bats là parce que je n’ai vu ni les originaux "Man on Fire" et "Témoin du Mal", ni leurs remakes "Ek Ajnabee" et "Aks". J’en ai pourtant vu une flopée…

Mais je suis d’accord avec toi, c’est vrai qu’en général les remakes hindis sont légèrement inférieurs aux originaux mais on ne peut s’empêcher de les apprécier quand même, voire même les préférer (comme c’est le cas pour moi ici avec Taxi N°9211) surtout si on est fan des acteurs :) ou même des réalisateurs (comme les Abbas-Mustan par exemple qui comptent parmi mes réalisateurs préférés :) ).

Laurent le 24/10/2009 à 16:58

En tout cas les films avec Amitabh ou Denzel sont toujours à voir quand même… D’accord avec toi sur Abbas-Mustan, qui sont aussi parmi mes préférés de Bolly pour leurs remakes parfois meilleurs que les originaux (c’est détaillé dans leur bio Fanta) ; en remakes améliorés, il y a également Phir Milenge (un Philadelphia au féminin) et sûrement certains Bhansali, qui remake la plupart du temps… Pour conclure avec les remakes bien adaptés, l’un des maîtres est pour moi Scorsese (Les Nerfs à Vif, Les Infiltrés).