]]>

Tere Mere Phere

Traduction : Nos vœux de mariage

Année2011
LangueHindi
GenresComédie romantique, Road-movie
RéalisateurDeepa Sahi
Dir. PhotoChristo Bakalov
ScénaristeDeepa Sahi
ActeursVinay Pathak, Riya Sen, Jagrat Desai, Sasha Goradia
Dir. MusicalShivangi Kashyap
ParoliersKetan Mehta, Shivangi Kashyap, Rishi Singh, Manoj Muntashir
ChanteursSukhwinder Singh, Baba Sehgal, Shivangi Kashyap, Subhash Pradhan, Anup Jalota, Rishi Singh
ChorégrapheJayesh Pradhan
ProducteursKetan Mehta, Anup Jalota
Durée125 mn

Bande originale

Bum Bhole
Ishq Khumari
Tere Mere Phere
Tere Bina [Tere Mere Phere]
Hey Dude I Don’t Wanna Marry

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Marine - le 3 avril 2012

Note :
(5/10)

Article lu 1197 fois

Galerie

Pooja (Sasha Goradia) et Rahul (Jagrat Desai) se sont mariés. Puis ils sont partis en lune de miel en camping-car. Et comme cela a tourné au cauchemar, ils ont décidé de rentrer. Mais voilà que leurs disputes incessantes les obligent à revoir ce dernier point. Ils doivent donc reprendre la route avec Jai (Vinay Pathak).

Tere Mere Phere est un road-movie classique où l’on rassemble des personnages que cette aventure va enrichir. Le résultat de l’affaire ne fait aucun doute, mais pourquoi pas ? Voyez plutôt…

Tere Mere Phere, c’est plus qu’un film, c’est un manuel. Et multifonction en plus !

  • D’abord : comment décider rapidement si vous êtes faits l’un pour l’autre ? Facile, faites un test dans une revue féminine (je dirais même "pour ados"). Cela vous coûtera presque moins cher que d’envoyer "mariage" par sms sur un obscur numéro à 5 chiffres.
  • Ensuite : comment faire capoter son mariage dès le troisième jour de la lune de miel ? Là aussi c’est facile et les personnages s’en donnent à cœur joie !
  • Puis : comment faire annuler un voyage en avion alors que vous êtes en plein vol ? Facile, je vous dis ! Mais regardez plutôt la scène, il y a comme un faux air du film Y a-t-il un pilote dans l’avion ?.
  • Et pour terminer : comment préserver sa relation amoureuse ? Oui, le dialogue est essentiel pour éviter les disputes et, à ce propos, la vision de Jai est intéressante. Un exemple ? Lui n’aime pas le lait, mais sa dulcinée lui dit qu’il faut en boire. Sa réponse : "à quelle heure dois-je le boire ?". C’est sûr, vu comme ça, on voit mal comment cette histoire d’amour pourrait mal tourner. Seulement…
JPEG - 96.9 ko
Ouah ! Nous sommes un couple parfait ! On aura un mariage parfait, et une lune de miel parfaite ! Mais oui…

Dans Tere Mere Phere, on nous propose plusieurs visions du couple, à des périodes différentes de son existence.

Comme dans Saathiya et Chalte Chalte, avec Rahul et Pooja, on a affaire à un couple après le mariage. Au début, tout est rose, on est sur son tapis volant. Et puis la routine s’installe, on voit les travers de l’autre, parfois exacerbés par un tiers. Rien de très original sur cette partie de l’histoire. Pas mal de longueurs même. Les seuls éléments comiques apparaissent avec la famille de Rahul et les scènes où le couple se prend pour des amants made in Bollywood… Là, on se rend compte que si certaines scènes de films rendent bien à l’écran, force est de constater que dans "la vie réelle", cela tombe un peu à plat. Tout le monde ne peut pas avoir la grâce de Kajol, dansant devant les pyramides, accompagnée de Shah Rukh Khan.

Le personnage de Jai amène une autre vision du couple. Celle du couple "en devenir", qui n’est pas encore marié et qui possède encore "la passion". D’ailleurs, Jai est plutôt amusant à suivre. Avec Muskaan (Riya Sen), il forme une paire assez atypique mais touchante. L’apparition de ce petit bout de femme volontaire relance l’intérêt du spectateur vers la fin du film.

Une troisième étape du mariage pourrait être citée : celle des parents de Rahul. Ici, on est dans la caricature. La mère gâte son fils aîné à l’excès et espère, sans l’avouer, que celui-ci rencontrera des difficultés dans son mariage afin de pouvoir montrer que son fils a besoin d’elle. Le père, lui, aimerait bien oublier qu’il est marié et le fils cadet parie sur le divorce de son frère pour gagner un mp3. Bref, cette troisième étape est sans conteste la moins enviable.

Il s’agit du tout premier film pour les jeunes acteurs, Sasha Goradia et Jagrat Desai. Ils manquent donc un peu de charisme et de présence à l’écran. Il est d’ailleurs difficile de faire toute la route à leur côté. Cependant ils offrent quelques bons moments. Il faut noter que Jagrat Desai a également participé à l’écriture du scénario.
Heureusement, les deux acteurs principaux sont soutenus par des acteurs plus chevronnés : Vinay Pathak, dont c’est le deuxième road-movie de l’année, après Chalo Dilli, et la très jolie Riya Sen qui vient nous sauver de l’ennui.

Dans Chalo Dilli, les paysages étaient ceux du Rajasthan. Ici, ce sont ceux de l’Himachal Pradesh et de la vallée du Kinnaur, des décors montagneux pas si fréquents au cinéma. Seulement, si l’image est soignée, elle reste un peu froide.

Tere Mere Phere, c’est un début et une fin qui divertissent mais un milieu de film légèrement ennuyeux. Il est possible que vous n’ayez pas envie d’aller jusqu’au bout, cependant, ne ratez pas les quarante dernières minutes avec Riya Sen.

Commentaires
4 commentaires