]]>

Tere Naal Love Ho Gaya

Traduction : Je suis tombé amoureux de toi

Année2012
LangueHindi
GenreComédie romantique
RéalisateurMandeep Kumar
Dir. PhotoChirantan Das
ScénaristeDhieyo Sandhu
ActeursGenelia D’Souza, Om Puri, Ritesh Deshmukh, Tinnu Anand, Smita Jaykar, Chitrashi Rawat
Dir. MusicalSachin-Jigar
ParoliersPriya Panchal, Mayur Puri
ChanteursShreya Ghoshal, Mohit Chauhan, Kailash Kher, Sunidhi Chauhan, Monali Thakur, Atif Aslam, Diljit Dosanjh, Priya Panchal
ChorégraphesGeeta Kapoor, Pappu-Malu, Piyush Panchal
ProducteursKumar Sadhuram Taurani , Renu Taurani
Durée130 mn

Bande originale

Piya O Re Piya
Jeene De
Pee Pa Pee Pa
Tu Mohabbat Hai
Fann Ban Gayi
Piya O Re Piya (Sad Version)
Pee Pa Desi Mix (Remix By Middleman)
Piya O Re Piya (Remix by DJ Suketu)
Fann Ban Gayi (Remix)

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Marine - le 31 juillet 2012

Note :
(7/10)

Article lu 1626 fois

Galerie

Viren (Ritesh Deshmukh) a travaillé dur pendant trois ans comme chauffeur, afin de pouvoir se mettre à son compte. Malheureusement, suite à un malentendu avec son employeur (Tinnu Anand), il perd ses économies et boit pour oublier. Alors qu’il veut s’expliquer avec son ancien patron, il débarque pendant la cérémonie de fiançailles de la fille de celui-ci. C’est là que les choses tournent mal pour lui puisqu’il se retrouve à enlever Mini (Genelia D’Souza). En raconter plus gâcherait votre plaisir, je vais donc m’arrêter là.

JPEG - 110.4 ko
Papaaaaaaaaaaaa !!

Voici donc, vous l’aurez deviné, une romance entre un jeune homme et une jeune fille. Le jeune homme à première vue, ne paye pas de mine : obsédé par son projet de carrière, peureux (il en a bien l’air) et… simple chauffeur de rickshaw. Elle, c’est un ouragan ! Riche fille à papa, elle vit au Canada et aime l’aventure. Elle mène le pauvre Viren par le bout du nez. Jusqu’au revirement de situation car bien entendu, un héros, eh bien… ça doit bien finir par avoir un comportement de héros. Et là je ne vous apprends rien. Bref, un faux air de Jab We Met.

JPEG - 84.4 ko
Pas facile à gérer

Premier film en hindi du réalisateur. Le film ne brille pas par son originalité mais bénéficie de plusieurs points positifs. Il n’y a pas de temps morts et l’histoire est plutôt bien menée. Elle répond même parfaitement à la définition de comédie romantique et dose correctement les deux éléments.
J’ai d’ailleurs du mal à comprendre pourquoi un film aussi décevant et si peu enthousiaste qu’Ek Main Aur Ek Tu, sorti un peu avant, a pu mieux marcher que Tere Naal Love Ho Gaya. Même la bande son de ce dernier est meilleure.

JPEG - 127.9 ko
Faan Ban Gayi

Il y a cinq chansons plutôt agréables à l’oreille. Pour bouger il y a Pee Pa Pee Pa, où le chanteur Diljit Dosanjh fait même une apparition dans le clip, et Faan Ban Gayi. Ce dernier a pour rôle d’attirer en masse le public masculin dans les salles, un peu à l’image du personnage joué par Vidya Balan dans The Dirty Picture, grâce à Veena Malik, actrice pakistanaise dont on entend beaucoup parler dans l’actualité (enfin on entend surtout parler de sa plastique). Pour les ballades, il y a Jeene De, Tu Mohabbat Hai et Piya O Re Piya.
Attention cependant, si vous regardez le clip Piya O Re Piya avec votre amie féministe enragée elle risque de se mettre à hurler au moment où le héros se met à chanter son amour à la jeune femme qui étend le linge.

JPEG - 114.7 ko
Scène dangereuse pour la bonne ambiance

Mais le véritable point fort de ce film réside dans son couple vedette. En 2003, Ritesh Deshmukh et Genelia D’Souza avaient commencé leurs carrières respectives ensemble, dans une romance : Tujhe Meri Kasam. Et même si le film n’avait pas marché, l’alchimie des deux acteurs avait déjà été acclamée. Ils se sont retrouvés ensuite l’année suivante dans Masti qui a eu plus de succès. Depuis les acteurs ont pris des chemins différents : Genelia ayant plutôt tourné sa carrière vers le cinéma dit "du sud". Tere Naal Love Ho Gaya est donc le troisième film qui réunit Genelia et Ritesh mais celui-ci s’appuie clairement sur leur mariage.

JPEG - 85.4 ko
C’est officiel !

La couleur est donnée dès le générique de début qui annonce comme acteurs principaux : Ritesh Desmukh, puis Genelia Desmukh. C’est presque un argument de vente en soi. Seulement je vous rassure, le résultat de cette union est à la hauteur des espérances. Ils sont drôles, touchants, adorables (ou alors l’auteur de cet article a fait une cure de Bisounours récemment mais refuse de l’admettre). En somme, contrairement à d’autres couples de "stars" (Kajol et Ajay par exemple) à l’écran aussi, Genelia et Ritesh, ça fonctionne !

Passons maintenant à la question que vous vous posez peut-être. Est-ce qu’il y a autre chose dans ce film qu’un bon coup marketing basé sur le mariage des deux acteurs ? Oui et non à la fois. Oui, parce que tout repose sur ces deux acteurs, malgré la présence de bons seconds rôles qui servent surtout à planter le décor. Et non, parce que passer à côté de ce qui est peut-être la meilleure comédie romantique du premier semestre 2012, pour les amateurs, ce serait dommage.

Pour conclure, certes, le film a profité de la promotion du couple vedette : leur propre mariage, mais il n’a pas marché autant qu’il l’aurait mérité.
A vous de voir s’il s’agit d’un guide de survie : comment faire quand on n’a pas de toit pour dormir ? Comment manger sans argent ? Comment en avoir ? Ou d’une liste des choses à ne pas faire (parce que c’est mal quand même ! Mais dans le film, l’honneur et la morale restent saufs).
Enfin, entre nous : de la couleur, des chansons entraînantes, une héroïne pétillante, un héros sincère, une imitation de Michael Jackson à ne pas rater, Genelia qui parle français… mais que demande le peuple ?!

Commentaires
2 commentaires