]]>

[Edit 09/09] Thani Oruvan en France

Publié mercredi 9 septembre 2015
Dernière modification jeudi 10 septembre 2015
News lue 1964 fois

Par Gandhi Tata

Rubrique News
◀ [Edit 09/09] Paayum Puli en France
▶ Yatchan en France

[Edit 09/09] Troisième semaine pour Thani Oruvan qui a séduit les critiques et le public.


[Edit 02/09] Le verdict est tombé, et Thani Oruvan est tout simplement, l’un des meilleurs films de l’année ! Le film de M. Raja est également en train de devenir l’un des plus gros succès de l’année. La carrière de Jayam Ravi semble remise sur orbite et Arvind Swamy est sur de remporter la statuette du meilleur méchant aux Filmfare. Ne manquez pas le phénomène du moment qui est prolongé pour une semaine supplémentaire. Merci à notre partenaire Ayngaran France !


Trêve de plaisanterie, après les deux comédies de l’été, Vasuvum Saravananum Onna Padichavanga et Vaalu, place aux choses sérieuses avec un face à face inédit et excitant ! En effet, l’affrontement à distance entre Arya et Simbu, laisse place à un duel au sommet dans Thani Oruvan. Jayam Ravi affrontera Arvind Swamy, dans ce thriller qui est proposé par notre partenaire Ayngaran France. La sortie de ce film, en VOSTA (anglais), est prévue pour le 28 août 2015, avec des séances qui se tiendront dans les Mega CGR d’Épinay-sur-Seine, Évry et Torcy.

Réalisé par M. Raja, qui n’est autre que le frère de Jayam Ravi et l’auteur de nombreux remakes à succès, Thani Oruvan semble être son premier scénario original et ce simple fait vaut le détour ! En effet, le bonhomme compte 7 réalisations dans sa filmographie, et ils sont quasiment tous, des remakes de films telugus. Si bien qu’on le surnomme remake Raja dans le milieu. Cependant, il reste sur une série impressionnante de succès (un quasi sans faute) et au final, c’est tout ce qui compte. Au diable donc, l’originalité, dans une industrie où seules, les lois du BOX OFFICE comptent !


Le film peut compter sur un duo inédit, puisque Jayam Ravi et Nayantara partagent l’affiche d’un film, pour la première fois. Si Jayam Ravi a enchainé les projets mineurs et autres déceptions, c’est une toute autre histoire pour Nayantara qui reste l’une des actrices préférées du public et jouit d’une énorme popularité, même après 12 ans de carrière. Mais très honnêtement, l’attraction principale du film n’est ni le héros, ou l’héroïne, mais le méchant, campé ici par le très classe Arvind Swamy qu’on voit malheureusement très peu. Inoubliable dans des classiques comme Roja et Bombay, Swamy s’était arrêté au sommet de sa gloire, au début des années 2000, pour faire une pause et s’occuper des affaires familiales. En 2013, c’est chez son mentor Maniratnam, qu’il fait un retour flamboyant, dans le très décevant Kadal. Bien que le film soit considéré comme le pire de la carrière de l’illustre réalisateur, Arvind Swamy parvient à tirer son épingle du jeu et jauger sa popularité. Les gens ne l’ont pas oublié et mieux, après 13 ans d’absence, il n’a rien perdu de son charme et son charisme.


Voilà, je peux vous parler de la musique composé par le duo de Hip Hop Thamizha, un groupe de musique underground, qui s’est fait remarquer à la radio et sur Youtube, ou de la photo du film que l’on doit au chef opérateur Ramji, mais Thani Oruvan marque le retour de l’excellent Arvind Swamy et c’est bien là, le seul argument du film.

Commentaires
2 commentaires