]]>

Trois jours sur les chapeaux de roues

Publié lundi 16 mai 2016
Dernière modification mardi 17 mai 2016
Article lu 216 fois

Par Brigitte L. K., L’équipe Fantastikindia

Dossier Festival de Cannes 2016
◀ Cannes 2016 : Rising Asia, Films going Global
▶ Anurag Kashyap conseille

Notre reporter Brigitte est à Cannes depuis plusieurs jours. Le pavillon indien n’a déjà plus de secrets pour elle et elle rend le reste de l’équipe de Fantastikindia jalouse en enchaînant les rencontres avec les plus grands noms du cinéma indien. En attendant de pouvoir mettre au propre toutes ces interviews, petit retour en photo histoire de vous faire saliver.

Samedi 14 mai

Après son interview avec Anupama Chopra, Aishwarya Rai Bachchan échange avec notre reporter à propos de son prochain film qu’elle présente à Cannes : Sarbjit. D’ailleurs, le soir, Brigitte peut assister à la projection du film qu’elle a trouvé très beau, montrant bien toute l’émotion autour de l’engagement de Dalbir, la sœur de Sarbjit (jouée par Aishwarya Rai). C’est un véritable plaidoyer pour que les tensions entre le Pakistan et l’Inde s’apaisent et que les prisonniers, injustement arrêtés, dans les deux camps, soient relâchés.

Dimanche 15 mai

Le matin, c’est le photocall de Sarbjit, le biopic événement du printemps, suivi de la conférence de presse et de deux interviews : Omung Kumar, le réalisateur du film - à qui l’on devait également Mary Kom - et Richa Chadda, qui joue la femme de Sarbjit.

Tout de suite après c’est l’interview de Nawazudin Siddiqui, le « héros » de Raman Raghav 2.0, le film d’Anurag Kashyap, présenté à la Quinzaine des réalisateurs.

Et enfin le tout à Monsieur Rajamuli, le réalisateur du tant attendu Baahubali, que l’on verra sur les écrans français à partir du 8 juin, grâce à Aanna Films.

Lundi 16 mai

On ne se relâche pas. C’est bien d’avoir interviewé Nawazuddin Siddiqui, mais voir Raman Raghav c’est chouette aussi. Un film visuellement fort, une très bonne musique, mais un découpage en chapitres un peu académique. C’est un excellent thriller, déroutant par ses personnages sombres. Folie du meurtre… aux limites de la folie. L’acteur est génial avec ses yeux allumés, Vicky Kaushal est superbement trouble en policier camé et empêtré dans ses problèmes.

Ensuite, dans un autre registre, interview avec la très jolie Sonam Kapoor, puis retour à Raman Raghav 2.0 avec une interview de son réalisateur : Anurag Kashyap.

Un peu de repos bien mérité ? Et bien non, Cannes ce n’est pas fini… on revient bientôt.

Commentaires
Pas encore de commentaires
Galerie