]]>

Udaan

Traduction : L'envol

Année2010
LangueHindi
GenreFilms sociaux
RéalisateurVikramaditya Motwane
Dir. PhotoMahendra Shetty
ScénaristesVikramaditya Motwane, Anurag Kashyap
ActeursRajat Barmecha, Anand Tiwari, Ronit Roy, Ram Kapoor, Aayan Boradia
Dir. MusicalAmit Trivedi
ParoliersAmitabh Bhattacharya, Anurag Kashyap
ChanteursAmitabh Bhattacharya, Neuman Pinto, Raman Mahadevan, Amit Trivedi, Nikhil D’Souza, Tochi Raina, Mohan, Joi Barua, Bonnie Chakraborty, Shriram Iyer, Kshitij Wagh, Anurag Kashyap
ProducteursRonnie Screwvala, Anurag Kashyap, Sanjay Singh
Durée135 mn

Bande originale

Kahaani Ankhon Ke Pardon Pe
Geet Mein Dhalte Lafzon Mein
Udaan
Naav Chadhti Lehrein Laang Na Paye
Motumaster Iski Maa Agar Isse
Aazaadiyan Aazaadiyan Aankhein Na
Udaan Theme (Instrumental)

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Maya - le 10 mai 2011

Note :
(8.5/10)

Article lu 1587 fois

Galerie

Un joli film sobre, loin de la flamboyance Bollywood, loin aussi des jeunes urbains branchouillés qui inondent nos écrans de plus en plus souvent. Udaan a gardé l’essentiel du Bollywood qu’on aime : l’émotion, la sincérité, une certaine innocence.

Rohan se fait renvoyer de son pensionnat pour une incartade de trop. Alors que ses copains se voient vertement tancés, le proviseur lui dit simplement "sorry". Rohan n’a pas vu son père depuis 8 ans.

En arrivant dans l’appartement paternel, il découvre un petit frère de 6 ans. Pas de marâtre, juste l’enfant, le père et lui. Rohan découvre aussi qu’il a un avenir tout tracé qui ne souffre aucun débat. Le jeune homme sort alors brusquement d’une adolescence désinvolte, pour se confronter à des choix, à une manière de vivre à l’opposé de ce qu’il pense, de ce qu’il aime, de ce qu’il rêve. En même temps, comme tout ado, il voudrait que son père l’accepte et l’apprécie. Mais à quel prix ?

On suit avec intérêt et émotion les différentes étapes qui vont amener ce jeune homme à prendre son envol. Car Rohan a un rêve plus fort que toute velléité de soumission : il veut être écrivain, ou plutôt, il est écrivain. Mais Rohan et Arjun, le petit frère, doivent faire face à un père pour qui l’autorité a remplacé tout sentiment, qui en fait reproduit la douleur dont a été nourrie sa propre enfance. Les enfants ressentent cette souffrance, tout autant que la violence qui en résulte. Face à ce père monstrueux, ils sont tous les deux d’une grande pudeur, d’une grande dignité, ils sont impressionnants. Et ils ne sont pas seuls au monde, un oncle compatissant, de bons copains avec qui Rohan retrouve ses rires et ses frasques d’ado, les anciens copains au loin qui ne l’ont pas oublié, tout cela constitue un environnement dur certes, mais aucunement misérabiliste.

Udaan est une très belle histoire d’amour, même s’il n’y a aucune idylle et si la gent féminine est absente. Le film repose sur un scénario et une mise en scène d’une grande finesse, plutôt avares en dialogues, où tout sonne juste. Pas besoin de longs discours quand les regards, les attitudes, les situations, sont si éloquents. Le scénario a été co-écrit par Anurag Kashyap (Dev. D), co-producteur d’Udaan, et par Vikramaditya Motwane, qui a été longtemps assistant de Sanjay Leela Bhansali. Pour écrire et réaliser son premier film, il a su trouver sa propre voie, un ton, un rythme dont on ne peut pas dire, "ça ressemble à …".
La musique d’Amit Trivedi est très agréable, discrète aussi, on ne peut pas vraiment parler de clips, plutôt de musique de fond.

Et les acteurs sont excellents. Rajat Barmecha, dont c’est le premier film, le porte allègrement sur ses épaules, comme Kunal Keemu portait Zakhm. Le petit Aayan Boradia est tout simplement craquant. Le père (Ronit Roy) et l’oncle (Ram Kapoor) sont eux aussi d’une grande sobriété.

Udaan a été sélectionné en 2010 au Festival de Cannes, section Un certain regard. Le film a remporté un beau palmarès de prix : Jury Award du Meilleur film aux Zee cine Awards, et 7 awards dont ceux du meilleur film (critiques), du meilleur scénario et de la meilleure musique aux Filmfare Awards 2010.

Sans se vouloir film d’auteur, Udaan est un bon film tout simplement, de ceux dont on sort un peu remué mais le sourire aux lèvres, avec un regard nouveau sur les ados qui nous entourent.

Commentaires
2 commentaires