]]>

Vaseegara

Publié vendredi 30 septembre 2005
Dernière modification vendredi 30 septembre 2005
Article lu 667 fois

Par Rédacteur invité

Dossier Minnale

Vaseegaraa en nenjinikka un pon madiyil thoonginaal poadhum
Mon amour,Je m’endormir sur tes genoux,pour que mon cœur s’allège

adhae kaNam en kaNNuRanga
A ce moment ,mes yeux se ferment

mun jenmangaLin yeakkangaL theerum
Et Les souffrances des vies antèrieures prennent fin
vaseegaraa en nenjinikka
un pon madiyil thoonginaal poadhum
adhae kaNam en kaNNuRanga
mun jenmangaLin yeakkangaL theerum

naan naesippadhum suvaasippadhum un dhayavaal thaanae
Si j’aime et si je respire, c’est grace à toi

aengugiRaen aengugiRaen un ninaivaal naanae
Je soupire et soupire à ta pensée

adai mazhai varum adhil nanaivoamae
Mouillons nous sous la pluie qui arrive

kuLir kaaychchaloadu serum oru poarvaikkuL iru thookkam
Avec de la fièvre ,Deux sommeils vont s’unir dans un drap

kuLu kuLu poigaL solli ennai velvaay
Tu m’as gagné en me disant de jolis mensonges

adhu therindhum kooda anbae
Et meme si je le reconnais,mon amour !

manam adhaiyaedhaan edhirpaarkkum
Mon cœur n’attends que ça

engaeyum poagaamal dhinam veettilaeyae nee vaendum
Sans aller nulle part,je te veux tous les jours à la maison

sila samayam viLaiyaattaay un aadaikkuLae naan vaendum
Parfois,juste pour jouer,je me faufile dans tes vêtements

(vaseegaraa…)

dhinam nee kuLiththadhum ennaith thaedi
Chaque jour après ta douche, tu viens me chercher

en saelai nuniyaal undhan thalai thudaippaayae adhu kavidhai
Avec le bout de mon saree tu te sèche les cheveux,et ça c’est de la poésie !

thirudan poal padhungiyae dhideer endru
Comme un voleur ,caché , tu arrives soudain,

pinnaalirundhu ennai nee aNaippaayae adhu kavidhai
De derrière,tu m’enlaces ,et ça c’est de la poésie !

yaaraenum maNi kaettaal adhai solla kooda theriyaadhae
Si quelqu’un me demande l’heure,je ne saurais même pas le dire

kaadhalenum mudiveliyil gadigaara naeram kidaiyaadhae
Il n’y a pas besoin de Montre en amour !

Vaseegara…….

Gulabi
Commentaires
Pas encore de commentaires