]]>

Veer-Zaara

Publié lundi 22 octobre 2012
Dernière modification mercredi 18 février 2009
Article lu 2448 fois

Par Jawadsoprano

Rubrique Albums
◀ Bewafaa
▶ Taare Zameen Par

Le compositeur Madan Mohan oeuvra pour l’industrie Bollywoodienne entre les années 50 et 70. Il écrivit durant cette époque certaines des plus belles mélodies du cinéma hindi. Ses Ghazals (style musical composé de poèmes) sont particulièrement reconnus. Sa chanteuse référence fut Lata Mangeshkar et on la retrouve sur la quasi-intégralité de la musique de Veer-Zaara. Le producteur Yash Chopra a fait appel au fils de Madan Mohan, Sanjeev Kohli, pour réorchestrer les mélodies créées par son père il y a plus de 40 ans. Une preuve que les grandes mélodies ne se démodent jamais.

Tere Liye

Si la perfection n’existe pas, alors cette chanson en est toute proche. Une composition dépouillée laisse place à une mélodie superbe, à la fois reposante et nostalgique. Les voix de Lata Mangeshkar et Roop Kumar Rathod dévoilent une fragilité troublante, et on reste sans voix en entendant le résultat. Cette offrande parle d’un amour qui braverait les années, on peut en dire autant de cette mélodie datant des années 60. Un classique, qui a hanté l’année 2004, 2005, et que l’on réécoutera dans 40 ans (A noter que dans le film, l’association entre la musique et les images ont un effet garanti et immédiat sur les glandes lacrymales).

Main Yahaan Hoon

Cette chanson raconte l’obsession créée par l’amour que l’on imagine partout. La voix d’ Udit Narayan fait des merveilles dès les premières notes. Elle est douce et colle parfaitement au romantisme dégagé par la chanson. Les notes poussent même sa voix dans des graves que l’on n’a pas souvenir d’avoir entendu auparavant. Les percussions accompagnent la voix de manière classieuse et les violons font sentir leur présence par éclats. Un pur joyau à réécouter indéfiniment.

Aisa Des Hai Mera

La voix du chanteur punjabi Gurdaas Mann interpelle dès les premières secondes du titre. Sa voix puissante fait l’introduction d’une chanson forte en symboles. Aisa Des Hai Mera décrit toutes les spécificités du Punjab via la voix chaleureuse d’Udit Narayan, au travers d’un voyage que font les deux protagonistes. Le sommet est atteint lorsque Lata Mangeshkar évoque les mêmes paysages, traditions et la même hospitalité, pour parler du Pakistan. Des ressemblances entre les deux pays qui nourrissent l’espoir de rapprocher les deux peuples. Musicalement, la chanson s’appuie sur un rythme lancinant qui accompagne parfaitement les voix et l’instrumentation très discrète. La chanson bascule le temps d’un passage banghra orchestré par le chanteur punjabi, ajoutant une frénésie enthousiasmante.

Hum Aagaye Hain Kahaan

Le duo de chanteurs Lata Mangeshkar-Udit Narayan refait des merveilles sur une mélodie inspirée et travaillée. Cette chanson romantique est là encore orchestrée d’une main de maître par Sanjeev Kohli , qui multiplie les instruments en évitant les lourdeurs. Il parsème le titre tour à tour de flûte, de violons ou de santoor et ajoute une rythmique plus moderne sans dénaturer le classicisme de la chanson. Encore un titre qui fait figure d’indémodable.

Do Pal

Sonu Nigam et Lata Mangeshkar partagent ce duo romantique doté d’une superbe instrumentation. Les violons pleurent et les voix s’entremèlent pour donner une chanson où l’émotion est palpable, même par un routier du Larzac. Une fois de plus, le directeur musical laisse les voix dominer la chanson en épurant le rythme et la production. Un sommet romantique.

Kyun Hawaa

Cette balade est l’introduction du film, dans laquelle le réalisateur Yash Chopra récite un poème. Un titre à l’allure classique, qui aurait pu faire partie des chefs d’oeuvre de Chopra dans les années 70 (Silsila). Sonu Nigam donne le meilleur pour placer sa voix sur cette mélodie très simple, tandis que Lata fait de très belles vocalises.

Hum To Jaise

La voix de jeune fille de Lata Mangeshkar fait des merveilles pour ce titre rapide et enjoué, dans lequel la chanteuse présente le personnage libre et espiègle de Zaara dans le film. La production est superbe, agrémentée de violons, flûte et santoor. Les percussions rythment parfaitement la chanson sans en faire trop.

Aaya Tere Darpan

Le titre suivant est un qawaali magnifiquement interprété par Ahmed et Mohammed Hussain . Des percussions folles et des voix poussées à l’extrême laissent une sensation de vertige musical, qui se traduit dans le film par une scène-clé, qui va avoir des répercussions dramatiques pour les personnages.

Lodi

Une chanson punjabi festive aux paroles hilarantes. Le chanteur punjabi Gurdaas Mann domine ce titre, dans lequel Lata Mangeshkar intervient également. Les choeurs prennent une place très importante, notamment dans les refrains. Les percussions sont l’essentiel de l’instrumentation, elles insufflent une énergie débordante. La mise à l’écran de cette chanson est un pur régal pour les yeux.

Deere Deere Chupke Chupke

Cette chanson est celle qui est la plus classique et traditionnelle. Un ghazal romantique où le chanteur Jagit Singh accompagne Lata Mangeshkar . Comme toujours, sa voix nous fait pleurer, et Madan Mohan prouve qu’il était l’un des maîtres du ghazal.

Jaane Kyun

Une chanson d’un romantisme total, où Lata Mangeshkar nous gratifie d’une performance pleine de douceur et de nuances.

A noter qu’il existe une version instrumentale du disque qui est également très belle.

Vous pouvez lire l’article consacré au film en suivant ce lien Veer-Zaara.


Vous l’aurez compris, la musique de Veer-Zaara, à l’image du film, est une réussite totale. Des mélodies intemporelles créées il ya 40 ans, des artistes qui ont offert des performances vocales superbes et une orchestration splendide amènent l’auditeur à s’asseoir et à fermer les yeux. Le travail de Sanjeev Kohli est à signaler, car il a réussi à apporter une touche de modernité en gardant complètement le classicisme originel grâce notamment à des instrumentations dépouillées.

Un chef-d’oeuvre qui fait déjà figure de classique, pour tous les amoureux de vraie musique.

Commentaires
10 commentaires