]]>

Vellai Pookkal

Publié lundi 19 septembre 2005
Dernière modification lundi 19 septembre 2005
Article lu 438 fois

Par Rédacteur invité

Dossier Kannatil Muthamital
▶ Oru Deivam Thantha Poovae

Vellai pookkal oolagam engum malaravae,
Pendant que les fleurs blanches fleurissent partout dans ce monde

Kiliyum bhoomi amaithikkaaga piliravae,
Ce monde déchiré par la guerre est en quête de paix

Mannmael manjal velicham vilugavae,
Pendant que la lumière jaune tombe sur le sable

Malarae sombal murithu elugavae,
Pendant que les fleurs se réveillent en étirant leurs feuilles

Kulanthai vilikkattumae,
Laissez les nouveaux-nés se réveiller

Thaayin kathakathappil,
Dans la chaleur de la Terre-mère

Oolagam vidiyattumae,
Laissez l’aube de ce monde venir

Pillaiyin siru mudhal sirippil
Dans le premier de l’enfant

Kaattru paesayum,
Les mots dits par le vent

Malai paadum paadalgalum,
et ceux chantés par la pluie

Oru mounam, oar inbam tharumoe ?
Nous réservent-ils un silence ? ou une joie ?

Kodi keerthanaiyum,
1000 avantages

Kavi kaattra vaartthaigalum,
et les mots d’un poète

Thuli kanneer, oar muttham tharumoe ?
nous donneront-ils un flot de larmes ? ou un baiser ?

Ah-ha-ha-ha, ah-ha-ha

Engu sel, kulanthai ?
Où vas tu, Enfant ?

Than kaigal naenthidumoe ?
Pk étires tu tes bras ?

Angu thondraayoe kollai nilavae ?
Veux tu atteindre cette lune éloignée ?

Engu manitha inam ?
Où est l’espèce humaine ?

Oar oynthu saaythidumoe ?
Est ce qu’elle fatiguera et se reposera ?

Angu koovaathoe vellai kuyilae ?
Au dessus d’eux la colombe (de la paix) ne roucoulera t elle pas ?

Cmoi
Commentaires
Pas encore de commentaires