]]>

Vidya Balan

Fonction : actrice
De son vrai nom : Vidya Balan (patronyme Balan)
Née le : 1er janvier 1978 (40 ans)
à : Puthur (Kerala)
Nationalité : indienne
Famille : mariée depuis 2012 au producteur Siddharth Roy Kapur

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia

Films notables

Kahaani
Parineeta
The Dirty Picture
Paa
No One Killed Jessica
La biographie de Fantastikindia

Par Julie - le 14 juin 2012

Dernière mise à jour le 16 octobre 2016

Article lu 2074 fois

Galerie

Elle est reconnue aujourd’hui comme étant l’une des actrices les plus talentueuses de sa génération, qui n’hésite pas à se mettre en danger dans le choix de ses rôles de femmes fortes et indépendantes comme dans The Dirty Picture.

Les débuts :

Diplômée en sociologie, c’est lors de ses études à l’université de Mumbai qu’elle a commencé à tourner. Il apparaît difficile de dire si le poste de son père en tant que vice-président de la chaine ETC Channel, a influencé le lancement de sa carrière ou non. Toujours est-il que Vidya a dû se contenter des pubs de ce style pour des produits alimentaires dans les années 1990 et des seconds rôles dans des séries télévisées avant de percer.

Le bon point c’est qu’une majorité des publicités qu’elle a tournées, étaient réalisées par Pradeep Sarkar’s qui n’est autre que le réalisateur qui va réellement lui mettre le pied à l’étrier et la réveler au grand public dans Parineeta.

Des rôles bien choisis et des critiques positives en série :

C’est en 2003 que l’actrice gagne sa première récompense, le Anandaloh Purashar award de la meilleure actrice pour le film bengali Bhalo Theko mais ce n’est que deux ans plus tard qu’elle gagne sa notoriété avec Parineeta pour lequel il aura fallu pas moins de 6 mois de période d’auditions pour qu’elle décroche le rôle. Déjà on peut deviner l’implication de l’actrice. Vidya y joue Lalita, une jeune femme au caractère idéaliste, amoureuse de Shekkar (Saif Ali Khan) fils d’un businessman capitaliste pur sucre sans scrupules, mais qui sait tracer son chemin vers l’indépendance malgré les épreuves : elle décide de travailler, il y a des scènes d’amour explicites pour couronner le tout. C’est un succès, les critiques l’encensent et les premières nominations pour les récompenses nationales arrivent. Elle enchaîne alors les rôles à contre-courant de ce à quoi on pourrait s’attendre d’une actrice à Bollywood.

JPEG - 35.8 ko
Avec Saif Ali Khan dans Parineeta

En 2006, elle est une animatrice radio dont tombe amoureux un gangster dans Lage Raho Munna Bhai qui est un succès. Même dans les films n’ayant pas marché elle est applaudie par les critiques comme pour Salaam-e-ishq ( dans lequel elle est une journaliste mariée avec un homme n’ayant pas la même religion qu’elle) ou Eklavya :The royal guard.

Vidya continue son chemin avec des rôles de plus en plus poussés : mère célibataire dans Hey Babby, il semble que certaines critiques étaient d’ailleurs mitigées sur le sujet…., femme souffrant de troubles psychologiques dans Bhool Bhulaiyaa, ou encore Halla Bol qui traite d’ un assassinat sur fond d’oppositions politiques.

La seule ombre, dirons-nous, dans cette filmographie exigeante est Kismat Connection avec Shahid Kapoor. Mais même pour ce film, connu comme un navet, Vidya reçoit des critiques sympathiques.

La consécration :

L’année 2009 marque un tournant dans la carrière de l’actrice avec le film Paa pour lequel elle gagne le filmfare de la meilleure actrice ainsi que le star screen dans la même catégorie. Le film concentre les performances avec Vidya dans le rôle d’une gynécologue, indépendante, mère célibataire dont le fils, interprété par Amitabh Bachchan, est atteint de progeria (vieillissement accéléré). Le père du garçon est joué par Abhishek Bachchan. L’actrice ne dévie pas de son chemin et fait des choix pointus. En 2010 sort Ishqiya où elle joue une veuve de chef de gang manipulatrice qui use de ses charmes pour arriver à ses fins. De nouveaux awards tombent tandis que l’image sensuelle et sulfureuse s’ancre dans les esprits.

JPEG - 23.4 ko
Promotion de Paa avec son partenaire à l’écran

Suit en 2011, No One Killed Jessica qui relate un triste fait divers où les personnalités politiques sont impliquées. Vidya est la sœur de la victime qui veut connaître la vérité à tout prix, aidée par une journaliste ( Rani Mukherjee). Enfin, la bombe de la fin 2011, The Dirty Picture qui lui apporte la consécration pour son rôle de l’actrice controversée Silk Smitha, cantonnée aux rôles de fantasmes pour lequel elle n’hésite pas à se transformer physiquement. Elle décrit elle-même ce rôle comme celui ayant nécessité le plus de préparation. Le pari, osé, est gagné et permet à l’actrice de gagner son premier National Award.

Il est intéressant de noter que courant 2011, le festival du film indien d’Australie l’a honorée d’une rétrospective de sa carrière moins d’une dizaine d’année après ses débuts.

JPEG - 19.2 ko
2011 : L’actrice gagne son premier National Award

Début 2012, elle est à l’affiche de Kahaani thriller à tendance fantastique qui a été un des grands succès de l’année.

Elle fait plusieurs caméos en 2013, notamment dans la chanson célébrant les 100 ans du cinéma indien Apna Bombay Talkies au générique du film Bombay Talkies.
Vidya sera membre du jury du 66è Festival de Cannes cette année là, sous la présidence de Steven Spielberg.

En 2014 sortent plusieurs productions, la première, Shaadi ke side effects aux côtés de Farhan Akhtar. Suivra notamment Bobby Jasoos, une comédie policière dans lequel elle campe une détective ambitieuse. Le 8 mars 2014 Vidya présente un programme spécial pour la Journée de la Femme, No More Kamzor dans lequel elle recueillait des témoignages de femmes qui se battent pour ne plus être "faibles".

Concernant sa vie privée, l’actrice est plutôt discrète mais elle s’est mariée en décembre 2012 avec un certain Siddharth Roy Kapur qui n’est autre que le PDG de UTV Motion Pictures.

Commentaires
2 commentaires
Filmographie

2014 - Bobby Jasoos de Samar Shaikh avec Ali Fazal

2014 - Shaadi ke side effects de Saket Chaudhary avec Farhan Akhtar, Ram Kapoor, Vir Das

2013- Once Upon ay Time in Mumbai Dobaara ! de Milan Luthria (caméo dans la chanson Tayyab Ali)

2013 - Ghanchakkar de Rajkumar Gupta avec Emraan Hashmi, Rajesh Sharma

2013 - Bombay Talkies de Karan Johar, Anurag Kashyap, Dibakar Banerjee, Zoya Akhtar (cameo dans la chanson Apna Bombay Talkies

2012 - Ferrari Ki Sawaari de Rajesh Mapsukar avec Sharman Joshi, Boman Irani (item_number)

2012 - Kahaani de Sujoy Ghosh avec Parambrata Chatterjee, Nawazuddin Siddiqui

2011 - The Dirty Picture de Milan Luthria avec Naseeruddin Shah, Emraan Hashmi

2011 - Dum Maaro Dum de Rohan Sippy avec Abhishek Bachchan, Bipasha Basu

2011- Thank You d’Anees Bazmee avec Akshay Kumar, Suniel Shetty, Sonam Kapoor

2011- Urumi, de Santosh Sivan (caméo)

2011- No One Killed Jessica de Raj Kumar Gupta avec Rani Mukherjee, Myra Karn

2010 - Ishqiya de Abhishek Chaubey avec Arshad Warsi, Naseeruddin Shah

2009 - Paa de R.Balki avec Amitabh Bachchan, Abhishek Bachchan

2008 - Kismat connection d’Aziz Mirza avec Shahid Kapoor, Juhi Chawla

2008 - Halla Bol de Rajkumar Santoshi avec Ajay Devgan, Pankaj Kapoor

2007 - Om Shanti Om de Farah Khan avec Shahrukh Khan, Deepika Padukone (dans son propre rôle)

2007 - Bhool Bhulaiyaa de Priyadarshan avec Akshay Kumar, Amisha Patel

2007 - Heyy Babyy de Sajid Khan, avec Akshay Kumar, Fardeen Khan

2007 - Eklavya : The Royal Guard de Vidhu Vinod Chopra avec Amitabh Bachchan, Saif Ali Khan

2007 - Salaam-E-Ishq de Nikhil Advani avec John Abraham, Priyanka Chopra, Salman Khan

2007 - Guru de Mani Ratnam avec Abhishek Bachchan, Aishwarya Rai

2006 - Lage Raho Munna Bhai de Rajkumar Hirani avec Sanjay Dutt, Arshad Warsi

2005 - Parineeta de Pradeep Sarkar avec Saif Ali Khan, Raima Sen, Sanjay Dutt

2003 - Bhalo Theko de Gautam Haldar avec Soumitra Chatterjee, Joy Sengupta