]]>

Vikramarkudu


Année2006
LangueTelugu
GenresFilm d’action, Masala
RéalisateurS. S. Rajamouli
Dir. PhotoSarvesh Murari
ScénaristesS. S. Rajamouli, K. V. Vijayendra Prasad
ActeursPrakash Raj, Ravi Teja, Anushka Shetty
Dir. MusicalM. M. Keeravani
ParoliersRamajogayya Sastry, M. M. Keeravani, Chandrabose
ChanteursAnuradha Sriram, Tippu, K. S. Chithra, Ganga, Jassie Gift, Sunita, M. M. Keeravani, Vijji
ChorégraphesDinesh Kumar, Shobi, Prem Rakshith
ProducteurM. L. Kumar Chowdary
Durée161 mn

Bande originale

Jum Jum Maya
College Papala
Dooranga
Dammare Damma
Vasthava Vasthava
Jo Laali

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Gorkita, Jawadsoprano
Publié le 5 mai 2007

Note :
(8/10)

Article lu 1143 fois

Galerie

Vikramarkudu s’inscrit dans la pure tradition des films d’action telugu ( Athadu , Pokiri ). Un cocktail d’épices variés (bagarre, comédie, violence, émotion) formant un vrai masala à l’ancienne, franchement réjouissant, dans lequel excelle Ravi Teja particulièrement en forme dans un genre où il a déjà fait ses preuves ( Shock , Bhagheeratha ).

JPEG - 42.9 ko

Athili Sathi Babu (Ravi Teja) est un escroc sans envergure à Hyderabad. Avec son acolyte Duvva (Brahmananda) ils enchaînent les arnaques les plus abracadabrantes, profitant de la naïveté du petit peuple. Lors d’un de ces méfaits Athili rencontre la belle Neeraja (Anushka) et très vite naissent entre eux des sentiments. Au nom de leur amour Neeraja demande qu’Athili se range du bon côté de la justice.

JPEG - 29.3 ko

Il lui promet de raccrocher les gants après un dernier coup fumeux : en l’occurrence dérober les bagages d’une riche nord-indienne fraîchement débarquée à la gare. Mais leur butin inattendu (une petite fille) va plonger notre héros dans l’embarras et l’entraîner dans une sombre aventure, le confrontant aux ténors de la pègre locale ainsi qu’à une bande de fanatiques reclus dans les montagnes.

JPEG - 49.6 ko

Toute la première partie de Vikramarkudu est placée sous le signe de la comédie, le réalisateur Rajamouli réussit avec brio le difficile exercice de nous faire rire 1h20 durant en évitant les lourdeurs habituelles au genre. Comédie d’autant plus percutante que le reste du film prend une tournure tout autre : un thriller dramatique et violent particulièrement prenant. En effet, peu avant l’intervalle Vikram Rathod, un alter-ego sosie de Ravi Teja entre en scène. Il est aussi sombre et dur qu’Athili est naïf et drôle. Justicier incorruptible et sans pitié, Vikram a entrepris de nettoyer Hyderabad de ses éléments nuisibles par la manière forte. Bien malgré lui, Athili va être emporté dans le tourbillon de violence qui s’ensuit.

JPEG - 50.4 ko

En 2005 le réalisateur à succès avait déjà signé deux films aussi réussis que différents : le film de rugby Sye et le polar Chatrapathi . Il confirme ici sa maîtrise avec une réalisation classique mais très efficace, qui se permet quelques effets de style particulièrement réussis et jamais gratuits. Par exemple, dans une scène la caméra s’éloigne dans un long travelling arrière d’un personnage laissé pour mort au terme d’un règlement de compte. On découvre alors l’ensemble de la ville d’Hyderabad vue du ciel. La scène se conclut par une vertigineuse redescente vue par le prisme d’une goutte de pluie venant frapper le visage du personnage. Une scène anthologique qui marque les esprits. La photo très travaillée fait ressortir des tons organiques. Ocre comme les chairs. Rouge comme le sang. Glauque et humide. En grand contraste avec les couleurs vives et joyeuses du début du film.

JPEG - 42.8 ko

Vikramarkudu est le premier double rôle de Ravi Teja. On assiste à un véritable One Man Show du roublard moustachu aussi crédible en bouffon désinvolte qu’en vengeur sanguinaire. Anushka apporte une fraîcheur salvatrice, notamment dans les scènes chantées et les tête-à-tête romantiques. Fidèle à lui-même, Brahmananda est l’acolyte idéal (comme dans Jai Chiranjeeva … et la plupart de ses films) au timing comique parfait. La horde de méchants n’est pas en reste et suscite dégoût et crainte.

JPEG - 39.1 ko

Les chansons sont non seulement agréables à l’écoute mais leur rendu visuel, tout en excès, étoffe le potentiel comique de Ravi, preuve du savoir-faire du réalisateur. Festival de couleurs, de costumes extravagants, de chorégraphies hilarantes et d’attitudes décalées. Une exubérance pleinement assumée au sein de décors magnifiques.

JPEG - 49.4 ko

Seule minuscule ombre au tableau : le climax final qui suscitait d’énormes attentes, traité trop rapidement, un peu en deçà de la qualité du film. Au final Vikramarkudu est un divertissement total, drôle et sombre, violent et exubérant. Une réussite confirmée par un franc succès au box-Office d’Andra Pradesh : onze crores en un mois d’exploitation, classant le film parmi les cinq plus grands succès de 2006. Le personnage d’Athili est devenu à ce point populaire qu’un film Athili Sattibabu LKG lui a été consacré. La Jawad-Gorka team vous recommande vivement Vikramarkudu !

Commentaires
1 commentaire