]]>

Waheeda Rehman

Fonction : actrice
Née le : 14 mai 1936 (82 ans)
à : Hyderabad (Inde britannique)
Nationalité : indienne
Famille : Veuve de Shashi Rekhi, mère de deux enfants

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La biographie de Fantastikindia

Par Eulika - le 24 décembre 2006

Dernière mise à jour le 26 août 2014

Article lu 3547 fois

Galerie

Née dans une famille musulmane d’Hyderabad, Waheeda Rehman a vécu une grande partie de son enfance dans le Tamil Nadu, où elle rêvait de devenir docteur. Ce rêve a été anéanti par une infection aux poumons, qui l’a empêchée de suivre une scolarité normale. A 12 ans, accompagnée de sa soeur, elle fait sa première représentation officielle de danse de Bharatnatyam. L’évènement fait sensation dans la presse, où l’on voit deux jeunes musulmanes dansant dans la nuit.

A l’instar de nombreuses actrices indiennes, Waheeda Rehman a débuté sa carrière dans le cinéma du sud ; sa beauté, ses talents de danseuse, sa connaissance de l’hindi, du télougou et de l’ourdou ont en effet attiré l’attention du Madras Studio. Mais jusque dans les années 50, travailler dans l’industrie cinématographique était jugé inconvenant pour les gens de bonne famille, qu’ils soient filles ou garçons, et on comptait très peu d’actrices musulmanes. A la mort de son père, sa mère refuse dans un premier temps de la laisser jouer sans être mariée, par peur des « on dit ». Arrive le jour où on propose à Waheeda de tourner une scène de danse dans deux films telugus, Rojulu Marayi (1955) et Jaisimha (1955). Le réalisateur ayant réussi à persuader sa mère, Waheeda connaît alors ses premiers succès à l’écran.

Les choses sérieuses commencent donc grâce à ses talents de danseuse, qui lui font décrocher un rôle de courtisane dans C.I.D. (1956), un film réalisé par Raj Khosla et produit par Guru Dutt. Remarquée par ce dernier, elle interprète l’année suivante Gulabo, une prostituée au coeur d’or, dans Pyasaa (1957). Ce film la consacre en tant qu’actrice. Autant dans des rôles de femme fatale que de prostituée, le romantisme de l’actrice et la tragédie qu’elle dépeint sont d’un tout autre style que celui de l’époque… Ce qui ne laissa personne indifférent, son réalisateur fétiche y compris.

Chaudhvin Ka Chand

Cette première collaboration à l’écran entre Waheeda Rehman et Guru Dutt dans Pyaasa est à l’origine de leur idylle ; ils ont formé un couple légendaire à l’écran et dans la vie. L’engouement de Guru Dutt s’est révélé décisif pour la carrière de sa muse. Kaagaz Ke Phool (1959) est fortement inspiré de leur relation, au point que l’on pourrait qualifier ce film d’autobiographie. Il relate l’amour d’un réalisateur pour son héroïne, amour qui le conduit à sa perte. Il en est allé de même pour la relation amoureuse entre Waheeda Rehman et Guru Dutt, qui s’est lentement éteinte, avant de conduire ce dernier au suicide en 1964.

Leurs relations se sont dégradées notamment à cause de l’échec commercial de Kaagaz Ke Phool (1959), mais aussi lorsque Waheeda a souhaité interpréter Choti bahu dans Sahib Bibi Aur Ghulam (1962), alors que Guru Dutt lui a préféré Meena Kumari, plus âgée. Après Bees Saal Baad (1962), elle se détache définitivement de Guru Dutt et de son équipe pour signer avec Raj Kapoor et Dilip Kumar. Malgré le contrat qui la liait à Guru Dutt, Waheeda avait déjà tourné avec d’autres réalisateurs (Solva Saal, Twelve o’Clock, Kaala Bazaar…). Dans cette même période, Satyajit Ray la choisit pour son film Abhijan (1962).

Waheeda a une carrière longue et riche. Elle a eu l’opportunité de tourner aux côtés de grands acteurs, tels que Dev Anand, Dilip Kumar, Raj Kapoor, Sunil Dutt, Dharmendra, Amitabh Bachchan…
Mais la décennie 70 a ponctué sa carrière de films considérés comme des « flops ». Dil Diya Dard Liya, aux côtés de Dilip Kumar, n’a ainsi pas connu le succès à sa sortie. Le Prem Pujari de Dev Anand et le Reshma Aur Shera de Sunil Dutt ont aussi été des échecs.

A 34 ans, elle se marie avec Kamaljeet (Shashi Rekhi), son partenaire dans Shagun. Pendant les seize longues années qui ont suivi, Waheeda s’est retirée dans une ferme, près de Bangalore. Elle s’est détournée peu à peu de Bollywood pour se consacrer à ses deux enfants, Sohail et Kashvi, et à un business de céréales (Good Earth Food et Farm House Cereal). Aucun de ses enfants n’a embrassé la carrière cinématographique. Elle a réapparu dans Kabhi Kabhie (1976), Adalat, Namak Halal, Chaandhi et Lamhe.

Kabhi Kabhie avec Amitabh Bachchan

Dans les années 1990, à cause de la maladie de son époux, elle se retire à Mumbai. Elle devait revenir dans Kabhi Khushi Kabhie Gham, mais le décès de son mari en novembre 2000 bouleverse ses projets. En 2001, elle a participé à une comédie satirique, Brides Wanted. Dernièrement, on a eu la joie de l’apercevoir dans Water, Rang de Basanti, Chukkallo Chandrudu , Sreenilayam et Maine Gandhi ko nahin mara. Bollywood se montre aujourd’hui cruel, en sous-exploitant cette actrice de talent. L’âge de la sagesse l’enferme dans des rôles de grand-mères ou de mères bienveillantes, toujours similaires.

Waheeda a été tour à tour danseuse, actrice, et business woman avec son affaire de céréales et de glaces Good Earth. Femme de conviction, elle a rejoint le parti du Congrès ainsi qu’un organisme de charité de Mumbai, Pratham. De nombreuses récompenses ont honoré ses multiples facettes, dont celle de la meilleure actrice en en 1967 pour Guide, le film phare de sa carrière, et en 1969 pour Neel Kamal. Ses danses et l’intensité de son jeu sont restés ancrés dans de nombreux grands films classiques indiens. Par ailleurs, elle a reçu une récompense nationale pour Reshma aur Shera en 1971. Les Filmfare lui ont décerné un Life Time Achievement Award en 1995, suivis par l’Indian International Film Academy en 2001. En 1998, l’association des critiques indiens lui a remis l’Apsora award. Enfin, pour conclure cette longue série de témoignages de reconnaissance, Waheeda Rehman a reçu le prestigieux Pandit Lachhu Maharaj award en 2001, des mains du gouvernement de l’Uttar Pradesh.

Guide avec Dev Anand

Waheeda Rehman est donc incontestablement devenue une légende vivante, reconnue par les plus grands. Ainsi, Amitabh et Abhishek Bachchan la désignent régulièrement comme leur actrice préférée. Le commun des mortels ne pourra oublier la grâce et la beauté classique musulmane indienne de cette actrice. Ses joues sublimement dessinées, son regard espiègle et ses expressions sévères, ont marqué plusieurs générations. On dit que la beauté de l’actrice a inspiré le poète Shakeel Badayuni, qui a écrit le fameux vers : Chaudhvin ka chand ho yah aftaab ho, jo bhi ho tum khuda ki qasam lajawaab ho, pour le film Chaudhvin Ka Chand (1960). L’image de Waheeda demeure associée aux voix mélodieuses de Lata Mangeshkar (Guide, Bees Saal Baad…) et de Geeta Dutt, l’épouse de Guru Dutt (Pyaasa).

Commentaires
1 commentaire
Filmographie sélective

2009 - Delhi 6 de Rakesh Omprakash Mehra, avec Abhishek Bachchan et Sonam Kapoor

2006 - Rang De Basanti de Rakesh Omprakash Mehra, avec Aamir Khan, Siddharth, Soha Ali Khan, Kunal Kapoor, Atul Kulkarni, Madhavan, Sharman Joshi

2005 - Water de Deepa Mehta, avec John Abraham, Seema Biswas. Musique de AR Rahman

1989 - Chandni de Yash Chopra avec Rishi Kapoor et Sridevi

1983 - Coolie de Manmohan Desai, avec Amitabh Bachchan

1983 - Mahaan de S. Ramanathan, avec Amitabh Bachchan et Zeenat Aman

1976 - Kabhi Kabhie de Yash Chopra, avec Rakhee, Shashi Kapoor, Rishi Kapoor, Amitabh Bachchan. Musique de Khayam

1971 - Reshma Aur Sheera de Sunil Dutt, avec Sunil Dutt, Raakhi, Ranjit, Amitabh Bachchan. Musique de Jaidev

1969 - Khamoshi de Asit Sen, avec Dharmendra, et Rajesh Khanna. Musique de Hemant Kumar

1966 - Teesri Kasam de Basu Bhattacharya, avec Raj Kapoor, Iftikhar, Asit Sen, Dulari, Keshto Mukherjee, C.S. Dubey. Musique de Shankar-Jaikishan

1965 - Guide de Vijay Anand, avec Dev anand. Musique de S. D. Burman

1962 - Sahib Bibi Aur Ghulam de Abrar Alvi, avec Meena Kumari, Guru Dutt, Waheeda Rehman, Rehman, Sapru, Minoo Mumtaz . Musique de Hemant Kumar

1960 - Chaudhvin Ka Chand de M. Sadiq, avec Guru Dutt. Musique de Ravi

1959 - Kaagaz Ke Phool de Guru Dutt, avec Guru Dutt, Johnny Walker, Baby Naaz, Nahesh Kaul, Veena. Musique de S.D. Burman

1958 - 12 O’Clock de Pramod Chakraborty, avec guru Dutt. Musique de O.P. Nayyar

1958 - Solva Saal de Raj Khosla, avec Dev Anand. Musique de S.D. Burman

1957 - Pyaasa de Guru Dutt, avec Guru Dutt, Mala Sinha. Musique de S.D. Burman

1956 - C.I.D. de Raj Khosla, avec Dev Anand, Shakila. Musique de O. P. Nayyar