]]>

Waqt

Traduction : Temps

Bande originale

Chhup Ja Chuup Ja
Apne Jahanke
Tandav Music
Do Me A Favor
Miraksam
Subah Hogee
Toot Gayaa

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Laurent - le 20 juillet 2010

Note :
(7.5/10)

Article lu 1974 fois

Galerie

Fabricant de jouets ayant fait fortune, Ishwarchand Thakur (Amitabh Bachchan) mène une vie paisible avec sa femme Sumitra (Shefali Shah). Son fils Aditya (Akshay Kumar) est un grand enfant gâté, habitué à ce qu’on comble tous ses vœux, à tel point qu’il n’a jamais vraiment travaillé dans sa vie. Lorsque son père veut le marier, il prend lui-même l’initiative d’épouser en secret Pooja (Priyanka Chopra), fille de l’exubérant Natu (Boman Irani). Mais le père du marié en a assez : il veut donner une bonne leçon à son fils en l’obligeant à se mettre au travail. Il faut dire que le temps presse, et qu’un lourd secret familial pèse sur sa décision…

Trois ans après l’ingénieux Aankhen, dans lequel un homme organisait un hold-up avec l’aide de trois aveugles, le réalisateur Vipul Shah (London Dreams) retrouve Amitabh Bachchan et Akshay Kumar. Ce dernier est d’ailleurs devenu son acteur fétiche, puisqu’il lui a porté chance au box-office dans la plupart des films qu’il a réalisés (citons également la rafraîchissante comédie romantique Namastey London) et dans un qu’il a produit (la comédie Singh Is Kinng), à chaque fois dans un genre différent. Pour ce deuxième film ensemble, ils optent pour un drame familial à l’ancienne, dans la tradition des productions prestigieuses qui ont fait les beaux jours de Bollywood au début des années 2000, La Famille Indienne en tête : comme dans ce dernier, on peut encore ici apprécier Amitabh en patriarche imposant, à la fois papa gâteau (sa connivence avec Akshay au début du film rappelle celle qu’il avait avec Shah Rukh Khan, il nous refera le coup du père et du fils très complices avec Salman Khan dans Baabul de Ravi Chopra) et pater familias intransigeant. Et si dans cet emploi il ne remplace pas le charismatique Amrish Puri, décédé au début de la même année, il n’en reste pas moins l’un des acteurs idéaux pour le rôle.

On pourrait étendre le compliment à une bonne partie de la distribution : Akshay Kumar a du charme et du bagout, Priyanka Chopra est magnifique et parfaite pour son rôle plus décoratif que fonctionnel, les seconds rôles Shefali Shah et Boman Irani sont aussi très bons comme à leur habitude. Cet excellent casting homogène, cette alchimie entre les acteurs principaux est la clé de la réussite de cette histoire de famille, aussi convaincante dans la joie du début que dans les conflits qu’elle rencontre, notamment celui qui va opposer le père au fils ; là encore, cette histoire de papa millionnaire qui renie son rejeton pour une question d’honneur rappelle clairement la trame de La Famille Indienne, mais elle est plus crédible : les motivations du père sont en effet ici plus nobles, il prend cette décision pour le bien de son fils, ainsi que pour une autre raison tenue secrète qui donnera lieu à une belle révélation mélodramatique.

Certes, dans ce film commercial, les réactions des personnages sont souvent convenues, notamment celle d’Akshay quand il se plaint d’être forcé de travailler pour subvenir aux besoins de son ménage, mais l’ensemble fonctionne bien grâce au sens du rythme et de la mise en scène du réalisateur, dont c’est peut-être le film le plus abouti. La cerise sur le gâteau de ce très beau film est d’ailleurs constituée par ses superbes séquences chantées et dansées, entre autres un morceau pour lequel Amitabh a prêté sa voix, une grande chanson qui a pour thème la fête des couleurs de Holi, une autre filmée au Maroc… On a ici affaire à du cinéma hindi ultra-classique au meilleur sens du terme, on sent que les producteurs ont misé une grande partie du budget sur des passages musicaux variés et colorés, sans succomber à l’actuelle américanisation des tempos et des images façon MTV ; Waqt ne se veut pas un film urbain, mais un film traditionnel réalisé dans le moule ample du masala, agrémenté d’un sympathique message social sur l’éducation des enfants, dont on oublie l’artificialité grâce au talent des comédiens.

Au final, Waqt est ainsi une belle réussite dans son genre, un grand spectacle chaleureux et édifiant ; dans le même style, ce film familial "à message" rappelle un peu le très beau Baghban de Ravi Chopra avec Amitabh, mais sans l’emphase extrême et le côté délicieusement désuet de ce cinéaste plus âgé. Ici, on est avant tout en présence d’un cinéma de qualité soigné, avec un beau casting de stars, des personnages bien campés et attachants, de la fraîcheur, et un rythme bien dosé par un réalisateur sensible, qui assume parfaitement son statut d’artisan populaire.

Commentaires
3 commentaires