]]>

Yeh Jawaani Hai Deewani

Traduction : Cette Jeunesse est Folle

Bande originale

Badtameez Dil
Balam Pichkari
Ilahi
Kabira
Dilli Wali Girlfriend
Subhanallah
Ghagra
Kabira (Encore)
Ilahi (Reprise)

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Señorita - le 5 juin 2013

Note :
(8.5/10)

Article lu 3111 fois

Yeh Jawaani Hai Deewani est peut-être le film le plus attendu de ce premier semestre 2013. Produit par Karan Johar, réalisé par Ayan Mukerji, avec Ranbir Kapoor et Deepika Padukone (ex-couple à la ville), une bande-originale qui a fait un carton, et un item number de Madhuri Dixit. Il y a de quoi avoir l’eau à la bouche ! Alors Yeh Jaawani Hai Deewani remplit-il ses promesses ?

Naina (Deepika Padukone) est une jeune femme sérieuse, étudiante en médecine, qui a toujours privilégié ses études avant tout le reste. Un jour, elle retrouve par hasard une ancienne « amie » de lycée, Aditi (Kalki Koechlin), qui lui dit être sur le départ pour des vacances entre amis : elle part en voyage organisé faire une randonnée à Manali (Himachal Pradesh), avec deux anciens camarades de lycée, Bunny (Ranbir Kapoor) et Avi (Aditya Roy Kapur). Naina se rend alors compte qu’elle passe peut-être à côté de sa vie à toujours étudier… et décide de se joindre au groupe. La jeune fille apprend à connaître le trio au cours de ce voyage plein de folie. Bunny s’improvise aussitôt mentor de Naina, bien décidé à la « décoincer ». Pour l’un comme pour l’autre, des sentiments plus forts que l’amitié viennent vite les surprendre. Mais Bunny est un jeune homme qui rêve de voyager de par le monde, de vivre des aventures extraordinaires, et qui ne supporte pas l’idée de se marier et de rester posé. Alors quand il est accepté dans une école de journalisme à Chicago, il part sans hésiter. Huit ans plus tard, le groupe se retrouve pour le mariage d’Aditi…

Cette histoire, qui comme toute trame de comédie romantique, a un côté prévisible, laisse aussi une bonne part à l’inattendu, et offre un sympathique écrin à Ayan Mukerji pour aborder des thèmes profonds et adultes. Ainsi, l’intrigue des personnages secondaires comme Adi et Avi est particulièrement intéressante dans son traitement. Sans en dire trop, Adi est secrètement amoureuse de son ami, qui ne s’en rend pas compte, et le développement huit ans plus tard de cette partie de l’histoire s’avère si ce n’est surprenant, au moins frais. Car oui, avant tout Yeh Jawaani Hai Deewani est un long-métrage plutôt adulte, qui traite des thèmes qui sont chers à Ayan Mukerji : l’entrée dans l’âge adulte, l’importance de l’amitié, la place à accorder à nos rêves de jeunesse. Peut-être plus enjoué que Wake up Sid, ce film n’en reste pas moins vrai et juste, proposant de vraies réflexions sur la jeunesse indienne d’aujourd’hui. Du moins une certaine jeunesse indienne, celle des classes moyennes, voire aisées.

En effet, Yeh Jawaani Hai Deewani est un film résolument moderne : vous y verrez les acteurs boire de l’alcool (peut-être un peu trop ?), parler de marijuana, de sexe, de pornographie et autres. Ce long-métrage ne parlera probablement pas aux classes indiennes les plus pauvres, mais il sera tout à fait compris de la bourgeoisie urbaine et surtout de la diaspora. En cela, il est particulièrement représentatif du mouvement poursuivi par l’industrie cinématographique hindie depuis les années 1990 et surtout les années 2000 : raccourcir et surtout moderniser les films avec des thèmes et des musiques contemporains pouvant toucher les indiens expatriés, lesquels représentent un potentiel financier important. Cette tendance a souvent amené des films bâtards, hésitant entre une identité indienne et une plus occidentale.

Selon moi, Yeh Jawaani Hai Deewani est ce que l’on peut faire de mieux dans ces récents bouleversements, un accomplissement quasiment parfait pour Bollywood. Ainsi que je viens de le dire, le film est résolument moderne dans ses interrogations et ses personnages, mais il reste malgré tout profondément indien, surtout grâce à sa musique, à ses acteurs et à sa mise en scène. Si Dil Chahta Hai avait été réalisé en 2013, il aurait très probablement ressemblé à cela. D’ailleurs, entre ce film, Zindegi Na Milegi Dobara ou Kai Po Che !, la comédie de "potes" est un genre qui offre de bonnes surprises ces dernières années.

Point de passage *boum boum* en discothèque, mais ce n’est pas cela qui empêche le film d’être très actuel. C’est un véritable plaisir que de voir des danses de groupe, qui ont souvent disparu des productions hindies les plus récentes. De plus, elles sont bien chorégraphiées et permettent de mettre en valeur les talents de danse de Ranbir Kapoor. Cela faisait longtemps, et évidemment, la fan en moi jubile ! Je serais incapable de dire si Pritam a, comme à son habitude, honteusement copié ses mélodies sur des chansons déjà existantes. En tout cas, les musiques sont très entraînantes, et la bande-originale ira très probablement rejoindre vos playlists dès la fin du film. Enfin, quelle joie de voir Madhuri Dixit danser… La belle actrice s’est tenu éloignée des écrans indiens ces dernières années, mais n’a rien perdu de son talent pour la danse. Espérons que cela lui donnera envie de faire d’autres apparitions, voire de revenir sur le devant de la scène. Seul bémol : je n’arrive pas trop à comprendre ce qu’ils ont fait à son visage pour qu’elle paraisse plus jeune que dans Devdas, mais ce n’est pas très naturel…

Yeh Jawaani Hai Deewani ne serait pas ce qu’il est sans ses acteurs, à peu près tous excellents. Depuis ses débuts dans Saawariya, Ranbir Kapoor n’a cessé de progresser, prouvant qu’il était capable de jouer dans plusieurs genres différents, de faire rire comme de danser. Ces derniers temps, et encore plus avec ce film, il a atteint un niveau de jeu extrêmement mature, qui en fait sans contexte le meilleur acteur de sa génération, du moins à mon opinion. Et pourtant, je n’ai jamais été tendre avec lui, trouvant au début de sa carrière qu’il était laid et fadasse (oui oui, je sais…). Petit à petit, il a réussi à me faire changer d’avis, et si dans toute la famille Kapoor, il y a un direct héritier de Raj Kapoor, c’est bien Ranbir… Parfait dans ce rôle de jeune homme devant faire le point entre ses rêves d’aventures et la femme qu’il aime, il donne une grande force au film.

Bien sûr, c’est également grâce à sa partenaire qu’il y arrive, Deepika Padukone, trouvant ici un rôle à la mesure de son talent, pas toujours mis en avant par ses choix de films. À la fois sensible, douce et enjouée, elle conquiert le cœur des spectateurs avec aisance. L’alchimie entre elle et Ranbir Kapoor est telle que l’on peine à croire qu’ils sont séparés depuis plusieurs années. Ce qui est bien la preuve d’un bon talent d’acteur ! Enfin, Kalki Koechlin et Aditya Roy Kapur complètent avec justesse ce quatuor d’amis, à qui l’on s’attache très facilement.

Pour conclure, je dirais que Yeh Jawaani Hai Deewani est peut-être une comédie romantique, mais que c’est avant tout un film à la fois drôle, émouvant, profond et sensible, de par la force de ses acteurs et de sa mise en scène. Vous en ressortirez en ayant ri, pleuré, chanté, mais surtout avec une pêche d’enfer grâce à la dynamique bande-originale. Et après tout, n’est-ce pas ce que nous cherchons quand nous allons au cinéma, que les films soient indiens ou non ?


Bande-annonce

Commentaires
21 commentaires