]]>

Zamaana Deewana

Traduction : Un monde fou

Bande originale

Zamaana Deewana Ho Gaya
Neend Kise Chain Kahan
For Ever ’N’ Ever
O Rabba
Zamaane Ko Ab Tak Nahi
Soch Liya Maine Aye Mere Dilbar
For Ever ’N’ Ever (Sad)
Rok Sake To Rok
Parody

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Laurent - le 6 novembre 2008

Note :
(4/10)

Article lu 3580 fois

Galerie

Autrefois les meilleurs amis du monde, Madanlal « Lala » Malhotra (Jeetendra) et Suraj Singh (Shatrughan) sont devenus des ennemis jurés à cause des manigances du rusé Sundar (Tinnu Anand). Le conflit entre les deux clans devient si sanglant que, pour résoudre cette crise, le chef de la police (Prem Chopra) fait appel au psychologue criminel K. D. (Anupam Kher). Ce dernier a un plan : faire tomber amoureux la fille de Lala, Priya (Raveena Tandon) et le fils de Suraj, Rahul (Shah Rukh Khan), et forcer ainsi leurs pères à faire la paix. Zamaana Deewana est, à ce jour, le dernier long métrage du vétéran Ramesh Sippy, réalisateur de films fameux avec Amitabh Bachchan comme Sholay, Shaan et Shakti. Son association avec le jeune Shah Rukh Khan, devenu une vedette en 1993 avec des films comme Baazigar et Darr, est cependant bien décevante, variation semi-comique peu inspirée sur le thème de Roméo et Juliette. Le début était pourtant intéressant : enfilant les clichés mélodramatiques les plus éculés, le film se révélait vite être une parodie croustillante des conventions des masala bollywoodiens grandiloquents, avec un couple d’amoureux transis prêts à trépasser plutôt que de renoncer à leur idylle. Il est donc dommage de découvrir que ce prologue plutôt comique se rapproche finalement plus du remplissage que de la véritable intrigue du film, plus sérieuse et convenue, qui ne démarre qu’au bout d’une demi-heure de métrage et qui n’y est rattachée que par un truc de scénariste vieux comme le monde. Moins jusqu’au-boutiste, très commerciale et archi-classique, la véritable romance du film est tout à fait banale, et n’est vaguement distrayante que grâce aux pitreries de Shah Rukh, qui usait déjà de son humour pour le moins unique dans ses scènes de drague, et ne se sort pas trop mal des figures imposées du cinéma hindi populaire. Face à lui, Raveena Tandon est en revanche très fade dans son rôle de faire-valoir féminin de la star principale. L’un des rares intérêts de ce long métrage pour les amateurs de vieux films de Bollywood (esthétiquement, Zamaana Deewana est déjà daté) réside dans ses seconds rôles : ils ne sont pas tous bons, loin de là, mais cela fait plaisir de revoir certaines trognes vieillissantes, comme le sympathique méchant des années 70 Prem Chopra, le viril Jeetendra, ou bien encore le second rôle Tinnu Anand, spécialiste des rôles de petits méchants au sourire incisif un peu naïf, que l’on ne rêve de voir jouer que des personnages de traîtres pernicieux. En revanche, le cabotin notoire Anupam Kher, abonné aux seconds rôles comiques dans les films de Shah Rukh des années 1990, est complètement ridicule dans son rôle de psychologue anticonformiste. Cela ne serait pas bien grave si sa prestation à la limite du supportable, digne de celle qu’il commettra dans Kuch Kuch Hota Hai quelques années plus tard, ne tirait pas cette romance terne vers la franche série Z dans les scènes où il est présent. Ses fans éventuels auront droit entre autres à une séquence où il est déguisé en matrone maniérée, le maquillage et la voix suraiguë en faisant sa scène la plus drôle du film, ce qui est un comble ! Son personnage sert également à pimenter l’histoire d’amour de nos deux protagonistes d’un peu de fantaisie. Alternant entre romance pas très folichonne et passages comiques surjoués, le vieillot Zamaana Deewana n’est pas complètement mauvais pour la simple raison qu’il se laisse à peu près regarder, mais ce n’en est pas moins, aux côtés de Duplicate, l’un des longs métrages les plus oubliables de Shah Rukh Khan, dont la bonne humeur communicative est la seule raison de sauver ce film de la médiocrité totale.

Commentaires
7 commentaires
En réponse à Laurent - le 11/11/2008 à 19:21

Ah oui, il est atroce le gars dans Mann (tout comme les autres seconds rôles comiques inconnus d’ailleurs) avec son rire trafiqué sur vieil amstrad, je l’engueulais à chaque fois pour couvrir sa voix. Quant à Anupam (que j’adore dans Mohabbatein !), c’est un second rôle "Z" dont je suis devenu un fan tardif, il a même fait quelques rôles sérieux corrects (Veer-Zaara), j’ai quand même vu près de 50 films de ce stakhavoniste bâcleur…

Laissez un commentaire :

gorka le 12/11/2008 à 22:39

Pouah !!! Comment il était vilain ce film !!! Tout pourri même à l’époque où j’étais fort clément je l’avais pas aimé ! Faiblard…

Maya le 09/11/2008 à 19:07

Je te trouve un peu dur avec ce film, mal vieilli certes, "un peu" lourdingue oui, mais plutôt sympathique, plein de retournements de situations, de trucs invraisemblables (ah le sauvetage en moto !!! et la maman qui réapparaît vingt ans plus tard !)… J’ai un faible pour ces films, j’avoue.

Pour celui-ci, très oubliable certes, il y a quand même deux très jolies scènes, c’est quand nos deux tourtereaux tombent réellement amoureux, après avoir passé une bonne heure à faire semblant. Là, c’est tout le talent de SRK qui jaillit soudain, et toute l’intensité qu’il est capable de donner à un rôle, sans surjouer.

Laurent le 09/11/2008 à 23:24

Oh, je dis plutôt du bien du Shah et je mets presque la moyenne !… Mais je n’aime pas conseiller un film très moyen de près de 3 heures. Car pour être honnête, à Bolly on ne maîtrise pas plus les longs films qu’à Hollywood, à part chez quelques réalisateurs qui ont du souffle.

Didi le 11/11/2008 à 00:10

Moi aussi j’aurais mis la moyenne à ce film. C’est vrai que la première demi heure, mauvaise parodie digne d’une série ZXXL est à couper, A. Kher est à baffer (moins que dans Dil, mais tout de même !), mais ensuite il y a des scènes drôles, des scènes émouvantes, bref ça se rééquilibre. C’est vrai aussi que la Miss Tendron n’est pas une des meilleures partenaires que le Shah ait pu avoir (dans le même lot que la Miss Bhatt). Bref, c’est un film moyen qui se laisse regarder malgré tout, ce n’est pas une daube sans nom.

Laurent le 11/11/2008 à 02:00

Oui, ça se laisse regarder si on insiste (ou si on veut voir tous les films de SRK, le seul mythe vivant de série Z qui ait réussi à tourner aussi quelques-uns des plus grands films de l’histoire du cinéma, sa principale différence avec Galabru). Mais la première demi-heure, c’est le plus marrant avec Anupam travesti !!! Dans Dil il était moins pire grâce à des scènes marrantes où, si mes souvenirs sont bons, il était odieux avec sa belle-fille. Dans Lamhe aussi il était fou furieux en oncle surexcité, mais dans des situations comiques qui m’ont plu au milieu de la mièvrerie moyenne générale typique de Yash Chopra vieillissant… Enfin tout ça, ce n’est que mon avis !

Didi le 11/11/2008 à 18:22

Non, justement dans Dil, A. Kher est vraiment à baffer en avare mal luné. Bref, il ne me fait pas rire du tout en travesti non plus. Il me fait juste sourire dans Daddy cool et encore. Et la première demi heure de Zaamana n’est pas du tout marrante à mon goût. Mais, j’avoue que j’ai beaucoup de mal avec l’humour des années 90, la palme reviens à Mann, où l’autre dingue avec son rire hystérique m’a vraiment crispée.

Laurent le 11/11/2008 à 19:21

Ah oui, il est atroce le gars dans Mann (tout comme les autres seconds rôles comiques inconnus d’ailleurs) avec son rire trafiqué sur vieil amstrad, je l’engueulais à chaque fois pour couvrir sa voix. Quant à Anupam (que j’adore dans Mohabbatein !), c’est un second rôle "Z" dont je suis devenu un fan tardif, il a même fait quelques rôles sérieux corrects (Veer-Zaara), j’ai quand même vu près de 50 films de ce stakhavoniste bâcleur…