]]>

laddu

Publié dimanche 18 décembre 2011
Dernière modification dimanche 15 janvier 2012
Article lu 1269 fois

Par Gandhi Tata

Dossier Dessert
◀ Gâteau aux noix de cajou
▶ Vivika

Le laddu est une véritable institution culinaire en Inde, au même titre que le biryani ou le dosa. On peut aisément affirmer que le laddu est la reine des friandises indiennes, car il en existe pas moins d’une dizaine de variantes. A l’occasion des fêtes de fin d’année, nous vous proposons de réaliser une version du laddu qui s’inspire de deux célèbres recettes : le Tirupati laddu et le Mootichoor laddu.

Ingrédients :

  • 2 tasses de farine de pois chiche
  • 2 tasses de sucre
  • 2 tasses d’eau
  • 4 cuillères à café de ghee (beurre clarifié)
  • 10 à 15 noix de cajou
  • 30 raisins secs
  • 5 capsules de cardamome
  • 1 cuillère à soupe de kalkandus (pépites de cristal de sucre)
  • 1 litre d’huile
  • Du sel à votre convenance

Faire dorer les noix de cajou et les raisins dans du ghee, à feu moyen. Les égoutter ensuite et réserver.


Verser la farine de pois chiche dans un saladier et ajouter un peu d’eau tiède (où une pincée de sel a été incorporée au préalable), afin de commencer à remuer la préparation.


L’eau doit s’ajouter progressivement, car le but est d’obtenir une pâte compacte et surtout pas trop liquide !


Une fois que la pâte est prête, il y a deux opérations à amorcer dans l’ordre et suivre parallèlement par la suite : la préparation du sirop de sucre et la cuisson de la pâte.

Mélanger 2 tasses de sucre à 2 tasses d’eau, y ajouter un peu de sel (une pincée) et porter à ébullition.


Dès que le sucre est fondu, il faut réduire le feu et vérifier la texture du sirop. Il y a un test à réaliser pour s’assurer de sa fluidité. Il faut tout d’abord, en prendre une cuillère et le verser en filet. Si le filet de sirop tient jusqu’à environ 5 cm, c’est bon !


Maintenir donc le sirop à feu doux et faire chauffer un litre d’huile dans un wok.


Verser la pâte sur une écumoire, qu’il faut tenir au dessus du wok. Cela va produire une "pluie" de pâte, qu’il faut judicieusement répartir dans le wok en déplaçant l’écumoire (ça évite la concentration de pâte et par conséquent, sa mauvaise cuisson).


Lorsque les "gouttes" commencent à brunir, il faut les retirer, égoutter et ajouter aussitôt dans le sirop de sucre, pour qu’elles s’en imprègnent.


Une fois que la totalité de la pâte est cuite, veiller à bien mélanger les "gouttes" dans le sirop, en incorporant les noix de cajou, raisins sec, capsules de cardamome et kalkandus.


Verser la préparation encore chaude, dans un saladier et former immédiatement les petites boules ! Pardon, les laddus !


Laisser les refroidir et par la même occasion, durcir. Et…. Il ne reste plus qu’à les dévorer ! Bonne dégustation !


Commentaires
1 commentaire
Galerie